Le livre des illusions de Paul Auster

Le livre des illusionsAvant d’entamer la lecture de ce roman de Paul Auster, Le livre des illusions, j’avais un bon souvenir, quoi qu’assez lointain, de Mr. Vertigo et un roman tournant autour du cinéma muet américain des années 30 me tentait bien. J’ai toujours comme référence La conspiration des ténèbres de Theodore Roszak, le Roman en la matière, à mon humble avis.

Me voilà donc suivant les traces du malheureux David Zimmer, universitaire en sursis depuis qu’il a perdu femme et enfants dans un accident d’avion. Alors qu’il cuve sévèrement son chagrin, il tombe par hasard sur un vieux film comique d’Hector Mann, virtuose du cinéma muet, porté disparu depuis 1929. Il ne reste de son œuvre qu’une grosse dizaine de films que Zimmer décide de voir, malgré les milliers de kilomètres qui les séparent. Zimmer s’immerge dans l’œuvre d’Hector Mann pour échapper à une mort certaine par l’alcool. Puis il écrit un livre, une somme définitive sur cette œuvre. Quelques temps après la parution, il reçoit une incroyable lettre de la femme d’Hector Mann qui lui écrit que celui-ci est vivant et qu’il l’attend pour lui montrer des films réalisés après sa disparition et qui seront détruits dans les vingt-quatre heures suivant sa mort. Or, Mann est très malade, quasi agonisant. C’est sous la menace d’une arme qu’il se rendra auprès du mourant et qu’il se fera raconter son incroyable destin suite à sa disparition en 1929.

En lisant ce résumé, j’aurais certainement envie de lire ce livre. Malheureusement, il est, à mes yeux, interminable, et j’ai eu vraiment du mal à en venir à bout. Longue, très longue la dépression de Zimmer ; longs, beaucoup trop longs les résumés de tous les films d’Hector Mann dans les moindres détails et sans lien avec l’intrigue principale.

Je n’ai absolument pas marché dans le jeu de double intrigue et d’histoires en miroirs. Je n’ai absolument pas retrouvé ici ce que l’on a coutume d’appeler « la magie du cinéma », si habilement mise en œuvre dans le roman de Roszak. Je suis restée extérieure à cette histoire qui m’a vraiment déçue.

Paul Auster sur Tête de lecture.

 

Le livre des illusions

Paul Auster traduit de l’américain par Christine Le Boeuf
Actes Sud, 2002
ISBN : 978-2-7427-3807-6 – 400 pages – 22,30 €

The Book of Illusions, parution aux Etats-Unis : 2002

..