La route sanglante du jardinier Blott de Tom Sharpe

La route sanglante du jardinier BlottElle ne m’a guère fait rire cette histoire qui pourtant ne ménage pas le farfelu et les situations cocasses.

Jugez plutôt. Sir Giles est marié depuis six ans à lady Maud. Il en a tiré toutes les satisfactions financières et immobilières attendues, mais sexuellement, c’est pas l’extase. Lady Maud le croit impuissant alors qu’il a en fait des goûts un peu particuliers : fouet, menottes, cuir et humiliation, c’est le sado-masochisme qui l’excite et pour ça, lady Maud n’est pas partante. Il entretient donc une relation extra conjugale qui lui apporte toute satisfaction. Mais voilà que lady Maud veut un enfant, un héritier pour son domaine ancestral. Et si sir Giles ne s’exécute pas, ce sera le divorce. Plus de château, plus de revenus, plus rien. Sir Giles doit donc trouver une solution. Pourquoi ne pas faire passer une autoroute en plein milieu du domaine, ça occuperait lady Maud… Et voilà que la machine administrative se met en marche, de même que les bulldozers, les pelleteuses… et lady Maud, qui n’entend pas se laisser déposséder aussi facilement.

L’imposante châtelaine est sans doute le fer de lance  du comique dans cette histoire : emportée, passionnée, déterminée, elle balaye tout sur son passage, trouve des solutions à tout et n’hésite pas à payer de sa personne. Sauf que personne ne veut de cet ouragan déjà bien avancé, hormis le discret jardinier Blott, prêt à tout pour cette plantureuse déesse.  Je pense que Tom Sharpe en fait trop. Cette femme n’est finalement plus drôle tant elle est hystérique et plus l’intrigue avance, plus le grand n’importe quoi l’emporte sur le crédible. A mon humble avis, l’auteur va trop loin dans le Grand-Guignol et je suis plus amatrice d’humour que de farce. C’était mon premier Tom Sharpe, mais il n’est pas exclu que j’essaie la série des Wilt.

 

La route sanglante du jardinier Blott

Tom Sharpe traduit de l’anglais par Laurence
Gallimard (Folio n°1726), 1986
ISBN : 978-2-07-037726-1 – 338 pages – 7,40 €

Blott on the Landscape, parution en Grande-Bretagne : 1978

..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *