Comme une tombe de Peter James

Comme une tombecoeur animéMichael Harrison va se marier. Comme il se doit, ses amis lui préparent un super enterrement de vie de garçon. C’est qu’ils ont eu une idée géniale, vraiment : l’enterrer pendant deux heures dans la forêt d’Ashdown avec une bouteille de whisky, un talkie-walkie et une revue porno. Ça promet d’être drôle, non ? Sauf qu’après leur bonne blague, les quatre amis ont un accident de voiture dont pas un ne sort vivant. Voilà Michael en bien fâcheuse posture… le seul à savoir où il se trouve est son ami et associé Mark Warren qui, coup de bol, a raté son avion et n’a pas participé à l’enterrement. Curieusement, ce dernier ne semble pas pressé  d’aider son ami. Ashley Harper par contre, ne voyant pas revenir son fiancé, appelle tout de suite la police vu que tout est prêt pour la cérémonie et qu’elle est folle amoureuse de Michael.

C’est au commissaire Roy Grace qu’échoit l’enquête, lui dont la femme est portée disparue depuis neuf ans et qui vient de se faire salement remarquer pour avoir fait appel à un médium lors d’une enquête précédente. Il se lance donc avec frénésie dans cette recherche, course contre la montre au fur et à mesure que le temps passe.

Pourtant, Michael a un atout en main, le fameux talkie-walkie… Mais le récepteur a été ramassé sur les lieux de l’accident par le fils du dépanneur, Davey, un gars de vingt-trois ans mais affichant six ans d’âge mental. Le malheureux inhumé entame donc un dialogue de sourds avec son seul sauveteur potentiel…

Absolument passionnant et haletant. Et si vous croyez qu’on ne peut pas tenir quatre cents pages sur un type mourant enfermé dans une tombe, détrompez-vous ! Car cette histoire est bourrée de rebondissements et le pauvre Michael est loin d’être au bout de son supplice. Et le lecteur au bout de ses surprises car les personnalités des différents protagoniste se dévoilent peu à peu et vraiment, de façon très habile. Le suspense va crescendo et on ne lâche plus le livre avant de savoir si et comment le malheureux va s’en sortir.

Peter James a obtenu, avec Comme Une Tombe, le Prix Polar International du festival de Cognac 2006, ainsi que le Prix Cœur Noir du Festival Polar dans la Ville 2007, à Saint-Quentin-en-Yvelines.

Peter James sur Tête de lecture

 

Comme une tombe

Peter James traduit de l’anglais par Raphaëlle Dedourge
Panama, 2006 (existe en poche)
ISBN : 2-7557-0082-3 – 441 pages – 21 €

Dead Simple, parution en Grande-Bretagne : 2004

..

Retour du couple Beresford (je n'ai pas vu le précédent) et Dussollier – Frot (qui devraient se marier si ce n'est pas le cas, ils sont parfaits tous les deux). On entre en effet dans ce film comme si on entrait chez eux, scène d'intérieur, madame s'ennuie car son mari…
Trois générations d'Amberson sur à peine un demi-siècle, des années 1870 aux premières décennies du XXe siècle. Tout d'abord le Major qui édifia la fortune familiale et la ville du Midland où il s'installe. Sa fille Isabelle, tant convoitée, qui finit par épouser l'insignifiant Wilbur Minafer parce que le fantasque…