Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows

Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patatesJ’ai l’esprit de contestation… J’aurais bien voulu, histoire de… mais je n’ai pas résisté au charme des épluchures de patates et succombé à mon tour à ce roman épistolaire.

Londres, 1946. Alors que le pays se remet doucement de ses blessures, Juliet Ashton qui a écrit des chroniques durant la guerre, se voit demander un article par le Times sur le thème des vertus de la lecture, alors qu’elle s’interroge sur le sujet de son prochain roman. Elle est par ailleurs contactée par un habitant de Guernesey, Dawsey Adams, qui lui dit faire partie du Cercle des amateurs de littérature et de tourtes aux épluchures de patates de l’île anglo-normande. Rien de tel pour aiguiser la curiosité de Juliet qui entame une correspondance avec divers membres du bien nommé cercle. L’amitié naît rapidement entre cette femme spontanée et généreuse et les îliens. Elle prend alors conscience d’une réalité qu’elle n’avait pas imaginée : la condition de ces habitants durant la guerre, l’île occupée dès le début du conflit formant le poste avancé de l’armée allemande déterminée à envahir la Grande Bretagne.

C’est d’ailleurs pour échapper aux soldats allemands que naît le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, formé de gens qui a priori, n’ont jamais ouvert un livre… Ils vont pourtant y être obligés et céder peu à peu, selon leur personnalité, aux charmes de la lecture. Et pas seulement à Emily Brontë ou Jane Austen, non. Certains deviendront de fervents adeptes de Catulle, John Booker allant jusqu’à n’avoir lu qu’un seul livre : les Lettres de Sénèque ! Et pourtant, nul érudit parmi eux, mais des gens simples, paysans ou femmes au foyer.

Juliet tient le sujet de son futur roman : l’histoire d’Elizabeth McKenna, l’intrépide fondatrice du cercle, emprisonnée sur le continent pour avoir aidé un travailleur polonais et mère célibataire de la petite Kit, née de ses amours avec un soldat allemand pas comme les autres. En marge de cette intrigue principale s’écrit l’histoire romanesque et drôlatique des amours de Juliet et de son bel Américain qui a décidé unilatéralement de l’épouser.

Je crois que l’atout principal de ce roman est l’extraordinaire vivacité des personnages. Chacun s’exprimant lui-même à travers ses lettres, le lecteur est immergé dans ces personnalités diverses, dans leurs petites querelles quotidiennes, dans la vie au jour le jour de ce microcosme humain dans lequel se jouent tous les drames de la guerre. L’amitié, le dévouement, mais aussi la duplicité et la jalousie, et surtout la faim, la peur et l’attente. C’est souvent très drôle, parfois dramatique et pourtant, au plus fort de l’adversité, le maître mot de ces personnages débordants d’humanité reste certainement la solidarité.

 

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

Mary Ann Shaffer et Annie Barrows, traduites de l’anglais (américain) par Aline Azoulay-Pacvon
Nil, 2008
ISBN : 978-2-298-01429-7 – 387 pages – 15,95 €

The Guernesey Literary and Potato Peel Pie Society, parution aux Etats-Unis : 2008

..

..

..

..