Mois : avril 2009

Est-ce ainsi que les femmes meurent de Didier Decoin

Mars 1964, New-York. Kitty Genovese est assassinée au pied de son immeuble du Queens à la vue de dizaines de personnes. Son martyre dura trente minutes et personne ne lui porta assistance. Peu de temps après, son assassin, Winston Moseley, père de famille sans histoires, est arrêté et avoue tout, et plus. Didier Decoin s’empare[…]

De beaux lendemains de Russell Banks

Une petite ville des États-Unis un jour d’hiver particulièrement froid. La conductrice du bus scolaire perd le contrôle de son véhicule et quatorze enfants sont tués. Pas elle, ni Nicole Burnell, jeune adolescente, et toutes deux racontent l’accident et la vie des habitants après. De même Billy Ansel, veuf, qui perd ses deux jumeaux et reste[…]

Gran Torino de Clint Eastwood

Walt Kowalski est vraiment un type détestable : raciste, vieux, intolérant, il ne s’intéresse qu’à sa voiture, une Ford Gran Torino 1972 qu’il astique et surveille de tous ses yeux et ses guns. C’est qu’elle fait des envieux dans ce quartier misérable où les gangs font la loi. Quartier que les Américains blancs ont déserté[…]

Harraga de Boualem Sansal

Lamia, trente-cinq ans, médecin, vit seule à Alger de nos jours. Une petite vie bien réglée, rien qui ne dépasse, mais une révolte intérieure immense contre son pays, les hommes et l’islam. « Le pays manque de tout mais pas de sermonneurs qui s’ignorent, de branleurs qui font suer le monde et de pétochards prompts à[…]

Oscar Wilde et le meurtre aux chandelles de Gyles Brandreth

Alors qu’il ouvre la porte d’une pièce où il a rendez-vous, Oscar Wilde découvre le cadavre égorgé d’un jeune garçon qu’il connaît bien. Chandelles, odeur d’encens, Billy Wood semble avoir été victime d’un sacrifice rituel. Le célèbre écrivain irlandais, devenu enquêteur par les soins de Gyles Brandreth, n’aura dès lors de repos qu’une fois la lumière[…]

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2009/04/12/est-ceainsiquelesfemmesmeurent-didierdecoin/