Le coeur en dehors de Samuel Benchetrit

Le-coeur-en-dehorsDe Samuel Benchetrit, j’ai aimé le premier tome de l’autobiographie, les Chroniques de l’asphalte, mais j’ai encore plus aimé le film, J’ai toujours rêvé d’être un gangster. Un nouveau roman est donc a priori une bonne nouvelle.

On y retrouve la même tonalité que dans les Chroniques de l’asphalte puisque le narrateur est aussi un jeune garçon de banlieue qui raconte sa vie, le collège, l’immeuble, les copains. Le style est donc celui d’un gamin, en beaucoup plus poli, bien sûr : « J’ai le manque facile, c’est un de mes problèmes. ça ressemble à l’imagination. J’imagine des choses aussi vite que les gens me manquent. Par exemple, mon frère Henry me manque souvent. C’est le roi des cons et tout, mais si je suis dans mon lit, et que c’est le soir avant de m’endormir, et qu’il est pas à la maison, et que je décide qu’il me manque, je peux me mettre à chialer. » On se fait à ce style-là, très oral, qui suit par de multiples digressions l’imagination galopante de ce gosse de dix ans.

Du coup, on a affaire à une sorte de petit Nicolas de banlieue. Sauf que le petit Nicolas avait des parents et que Charly ne vit qu’avec sa mère, et parfois son frère. Tout commence quand la police vient arrêter sa Mère pour l’emmener il ne sait où. Il va parcourir la cité à la recherche de son frère qui doit traîner quelque part avec les autres junkies de son espèce.

Plusieurs choses sonnent faux dans ce roman. D’abord, Charly Traoré est noir et ça, jamais il n’en est question dans le livre, sauf une fois pour dire que les Noirs ne préfèrent pas l’été à l’hiver… Ce petit Black a bien de la chance, jamais il ne semble en but au racisme, ni à l’école, ni dans la cité, ni ailleurs. Ce qui m’étonne tout de même… Ensuite, ce gosse est l’enfant dont on rêve tous : il bosse à l’école, il est poli avec les vieux, il adore sa mère. Il a lu Le Petit prince et L’Ile au trésor, apprécie l’oeuvre de Picasso et pique Une saison en enfer à la bibliothèque. Il ne passe pas son temps devant la télé, ni devant Internet. Ce gosse-là, je veux le rencontrer. On va comprendre que sa mère a été arrêtée par la police parce qu’elle n’a pas de papiers. Elle est employée au noir depuis quinze ans par des gens âgés, ce qui lui permet quand même de faire les magasins pour s’acheter un canapé, d’emmener son fils au cinéma et au restaurant tous les samedis soirs. Ils n’ont pas l’air du tout d’être dans la gêne financièrement, ce qui est tant mieux pour eux mais difficilement crédible à mes yeux.

Même si les tours sont moches, si les seringues jonchent le pavé et que les sans-papiers sont arrêtés, cette histoire tient plus du conte que de la réalité. Il est gentil ce gosse qui aime tant sa Mère si dévouée, mais le livre est un peu décevant. Quand je lis ici et là que ce livre est un témoignage de la vie dans les cités, je me dis que ces lecteurs-là devraient aller y faire un tour…

J’ai vu une vidéo de Samuel Benchetrit à la Fnac. Il y déclare que tout ce que les médias renvoient de la vie dans les banlieues c’est rien que des mensonges et que d’ailleurs, il n’y a pas plus de meurtres et de violence en banlieue que dans la 16e arrondissement de Paris. Ah bon…

Sachez que ce livre fait l’objet d’une opération « Satisfait ou remboursé » de la chaîne Virgin. Etonnant… Ils doivent penser que les gens vont aimer, et de fait, je n’arrive pas à trouver d’avis négatifs sur ce livre…

Samuel Benchetrit sur Tête de lecture

Le coeur en dehors

Samuel Benchetrit
Grasset, 2009
ISBN : 978-2-246-73181-8 – 296 pages – 18 €

..

Ma plongée dans Six Feet Under a laissé des traces. Après Peter Krause et The Lost Room, c'est Michael C. Hall que j'ai eu envie de découvrir un peu plus tant il est éblouissant dans SFU. Dexter Morgan est flic à Miami, expert en sang. Parce que Dexter a deux…
Soldat Peaceful est encore un très bon titre de Michael Morpurgo. Cet auteur jeunesse britannique en a-t-il écrit de mauvais ? Celui-là est fort, intelligent et sait mêler des instants de légèreté aux thèmes les plus graves, ici, la Première Guerre mondiale. Tommo et Charlie Peaceful sont frères, orphelins de père,…