Ontophage / 1 de Piskic

Dès l’ouverture de cette bande dessinée on est ébloui par le graphisme remarquable, tout en tons très sombres, parfois sur de pleines pages. Et l’histoire tient les promesses de ce bel objet.

Ontophage de Piskic

Paris, 1866. Tristan Sphalt est un jeune home désargenté qui doit rapidement trouver du travail sous peine d’expulsion. Au cimetière du Père-Lachaise, l’inspecteur Philastre vient enquêter sur la découverte d’un cadavre de pierre. C’est le corps d’Arsène Bartisol, chroniqueur au journal La Lune. Au Petit Journal où il vient chercher une place de sténographe, Tristan est engagé pour écrire un article sur cette affaire. « Je veux du populaire ! Du dramatique !… Du sinistre à faire dresser les cheveux sur la tête des lecteurs« , lui déclare le patron du journal. Il se rend sur les lieux où il est abordé par le mystérieux Emile Auguste d’Onfroy, aristocrate excentrique, familier des poisons, qui entend mener avec l’aide de Tristan sa propre enquête sur cette affaire. Tous deux mettent en lien le mort du Père-Lachaise et d’autres « incidents pour le moins curieux » survenus dans la capitale ces derniers temps. Mais quel but poursuit d’Onfroy ? Pour quelles raisons souhaite-t-il rencontrer l’unique témoin de l’affaire Bartisol devenu fou et interné depuis cette terrible nuit ?

Impossible de répondre une fois le livre refermé puisqu’il n’est que le premier tome d’une tétralogie qui mêle avec bonheur l’histoire, le policier et le fantastique. On nage donc en plein mystère et on espère que les tomes suivants ne se feront pas trop attendre car tel un feuilleton littéraire du XIXe siècle, l’intrigue capte le lecteur impatient de lire la suite.

On peut alors tourner et retourner les pages de ce bel album qui regorge de détails sur le Paris du Second Empire. Les rues sombres, et crasseuses, les fiacres, les travaux, les messieurs en haut-de-formes, les publicités sur les murs, la pluie, l’éclairage parcimonieux : tout concourt à plonger le lecteur dans une ambiance étrange et réaliste à la fois où le dessin déborde parfois des cases, allant jusqu’à composer des tableaux sur une double page.

 
Ontophage /1 : pierres de brume

Piskic
Emmanuel Proust, 2009
ISBN : 978-2-84810-223-8 – 64 pages – 15 €

Pour recevoir le dimanche des nouvelles de Tête de lecture…

Ontophage / 1 de Piskic

49 commentaires sur “Ontophage / 1 de Piskic

  1. Je reviens à la BD après pas mal de temps d’interruption, j’ai du retard à rattrapé, les romans graphiques comme celui ci ont tout pour me plaire et puis un auteur qui s’appelle Proust …

    1. Ce n’est pas un roman graphique en fait, c’est une BD, il y a beaucoup plus d’image que de texte (mais est-ce la différence…?). C’est l’éditeur qui s’appelle Proust, ça ne gâche rien !

  2. Le graphisme est beau ! J’ai déjà acheté plusieurs BD comme cadeaux de Noël pour ma moitié, je me demande si je ne vais pas rajouter ce titre… 🙂

    1. C’est vrai qu’il y a beaucoup de titres et qu’il n’est pas toujours évident de s’y repérer : j’essaie de vous parler du meilleur de ce que je lis !

  3. Effectivement, très beau graphisme d’après tes photos. Ça a l’air vraiment très bien comme série, je vais attendre la sortie du 4è tome pour me lancer parce que le suspens risque d’être insupportable!

    1. Je te comprends tout à fait : moi aussi, ça m’agace quand je suis passionnée par une série d’avoir à attendre parfois un an la suite. Mais bon, d’un autre côté, c’est rageant de ne pas lire si on sait qu’on va aimer…

  4. Mais pourquoi, pourquoi es-tu toujours aussi tentatrice ? Quoi qu’il en soit, je pense attendre que la série soit complète pour ne pas devoir attendre entre chaque tome 😉

    1. Ben moi, quand je suis tentée par une BD, il me la faut tout de suite et maintenant ! Et quand c’est une série qui comporte plusieurs volumes, je les relis tous avant d’en lire un autre… ça peut prendre du temps !

  5. et bien, perso, je ne suis pas tentée… L’histoire surement et le dessin qui ne m’emballe pas. PAr contre, je vois dans les commentaires que tu conseilles toi aussi Blast ! Mais où est ton billet ?! 🙂

    1. J’espère que ta bibli est bien fournie en BD, souvent, ça n’est pas facile de tout suivre et on hésite, en tant que bibliothécaire, à commencer de nouvelles séries…

Les commentaires sont fermés.

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2009/12/18/ontophage-1-piskic/