Petits arrangements avec l’infâme de Patricia Parry

Petits arrangements avec l'infâme de Patricia ParryAntoine Le Tellier, psychiatre, mène l’enquête, tel pourrait être le sous-titre de cette série dont voici le premier tome.  Très attirée par les histoires de fous et plongée dans une période policière, j’ai eu envie de lire ce roman.

Je suis partie avec cette lecture sur les mauvais rails : je m’attendais à une enquête mêlant policier et psychiatrie et je me suis trompée, la maladie mentale n’est pas du tout le ressort de cette histoire.
Des crimes ont lieu de nos jours à Toulouse. Le jeune Khaled Addad, accusé d’avoir égorgé sa sœur, est amené aux urgences où il est pris en charge par le beau et bon docteur Le Tellier, médecin psychiatre. Le jeune homme « issu de l’immigration », lui confie ses rêves étranges : il voit des morts violentes, des cadavres vêtus à l’ancienne… Les indices s’accumulant (et le lecteur lisant parallèlement des échanges de lettres datant du XVIIIe siècle), le lien est fait entre trois meurtres contemporains et trois affaires qui ont jadis eu pour défenseur le grand Voltaire, dont l’affaire Calas.
Les protagonistes, leurs noms, leurs liens de parenté, les lieux, tout correspond scrupuleusement, jusqu’à l’étrange machination des Dames Noires qui trament dans l’ombre un « odieux complot »…

Plus le roman avançait, accumulant les liens entre histoires passées et présentes, plus je me demandais comment Patricia Parry allait se sortir d’une histoire pareille (ce qui bien sûr entretient le suspens et donne vraiment envie de tourner les pages encore et encore)  : soit elle est un génie avec un solution éblouissante, soit…. eh bien c’est la deuxième solution qui l’emporte à mes yeux, très malheureusement. Je n’ai pas pu croire à une telle machination, à une accumulation de ressemblances et de scénarios absolument identiques dans les moindres détails, même fomentés par une organisation secrète, puissante et sans scrupules… D’ailleurs à la fin, elle n’explique pas comment Khaled a pu rêver des crimes passé. Pour moi cette histoire ne tient absolument pas debout, c’est une théorie du complot a beaucoup trop grande échelle pour qu’elle reste crédible.

Ce qui est par contre plus réussi, c’est la chronique sociale, l’embrasement des banlieues et le parallèle entre les musulmans aujourd’hui et les protestants hier. L’intolérance et l’intégrisme sont très bien mis en scène de même que la difficile position des jeunes issus de l’immigration accusés de trahir leur communauté d’origine s’ils ne pratiquent pas mais toujours considérés comme des arabes (donc potentiellement dangereux) par les Français de souche.

Le héros principal, Antoine Le Tellier, est quant à lui un peu lisse, un peu trop bon pour être intéressant. Autre déception pour moi, l’auteur étant elle-même médecin psychiatre, je m’attendais à faire une plus profonde plongée dans ce monde-là.

 
Petits arrangements avec l’infâme

Patricia Parry
Le Seuil, 2007
ISBN : 978-2-02-091365-2 – 379 pages – 19 €

..

..

..

..

37 commentaires sur “Petits arrangements avec l’infâme de Patricia Parry

  1. Yueyin me l’a offert à Noel… je vais me faire ma propre idée, depuis le temps que j’ai le goût de le lire! Mais je garde en tête que c’est pas full psychiatrie!

    • Si j’avais su je t’aurais proposé une lecture commune. J’espère en tout cas que ça te plaira plus qu’à moi.

  2. pas tentée… (et puis ce n’est pas la période historique que je connais lemieux!)

    • moi non plus mais les faits sont quand même bien expliqués.

  3. Ça a l’air beaucoup trop capillotracté pour moi, cette histoire! je vais attendre mon tour..

    • c’est exactement ça (j’aime bine ce mot !).

  4. c’est marrant je viens de l’acheter chez priceminister car je ne le trouve pas à la bibli

    • Il ne te reste donc plus qu’à le lire, et j’attends ton avis !

  5. Dommage, le résumé et la couverture avaient plutôt l’air tentants!

    • Ce n’est bien sûr que mon avis, beaucoup d’autres ont apprécié cette lecture.

  6. J’ai lu le deuxième et ai bien aimé mais sans plus. Bref autant dire que j’ai été un peu déçue après les avis dithyrambiques des uns et des autres…

    • Un peu comme moi alors, je m’attendais vraiment à beaucoup mieux.

  7. ah, j’en garde un excellent souvenir ! Le troisième est un chouya en dessous, mais je l’avais aimé qd même 🙂

    • Tu fais partie de celles qui m’ont tentée ! Et je ne regrette pas de l’avoir lu, ça n’est pas du tout un mauvais livre, disons que je trouve cette histoire trop invraisemblable.

  8. kathel

    C’est une auteur que je n’ai pas encore lu, mais après ton avis sur ce livre, cet état de fait va peut-être perdurer! 😉

    • Je suis en pleine découverte du roman policier français, ça ne fait que commencer, mais je me demande (et là, je ne vais pas être gentille…), je me demande si je ne devrais pas arrêter de lire les Anglo-Saxons pour mieux l’apprécier…

  9. Le coup des rêves m’avait aussi gênée (plus j’avançais en lecture, plus je me demandais comme elle l’expliquerait, et pour cause !) de même que le caractère trop fade du héros. Pour le reste, j’avais trouvé l’histoire enlevée et apprécié la qualité du style des lettre imaginaires.

    • Il n’y a pas de temps morts, c’est vrai et il y a plus d’une chose très bien vues, dommage que ça soit trop alambiqué pour retomber sur ses pieds.

  10. C’est ma lal qui va me dire merci ;-))))

    • Pour cette fois oui !

  11. Ces temps-ci, je suis souvent déçue par les dénouements de polar alors je vais éviter une déception supplémentaire. Je passe mon chemin.

    • Pas facile de finir en beauté, mais il faut dire qu’ici l’auteur s’est vraiment compliqué la tache en élaborant une énigme très complexe, un complot à trop grande échelle pou elle…

  12. Aïe ! Mais mon commentaire est bourré de fautes !!!
    Au lieu de « comme », lire « comment » et ajouter un « s » à lettre !

  13. C’est peu dire que j’ai envie de lire Parry… ton bémol ne remet pas en question cette envie. Même si j’aurais peut-être l’appréhension due à quelques déceptions récentes vis-à-vis de polars, comme Restling.

    • Prescription du docteur Ys : un bon polar américain, rien de tel pour y reprendre goût !

  14. je serais trop déçue si je n’ai aps toutes les réponses… Je passe mon tour !!

    • J’ai été déçue oui que tout ça ne soit pas aussi brillant que ça le laissait présager.

  15. Bon, pas pour moi celui-là, je le sens !

    • pas grave, j’en ai de bien meilleurs sus le coude pour bientôt !

  16. Partie sur des mauvais rails, c’est sans doute pour cela (entre autre) qu’il ne t’as pas plu.

    • Oui, certainement, il y a des livres comme ça dont on pense que l’on connait le sujet, qu’il va nous plaire et on est à côté de la plaque alors forcément déçu…

  17. Mon chauvinisme toulousain va peut-être me pousser à lire ce polar ? 😉

    • Alors là oui, tu y trouveras certainement d’autres attraits…

  18. Dommage, cela semblait pourtant bien parti !

    • C’est ce que je me dis aussi…

  19. Yueyin

    Le complot n’est pas non plus ce que j’ai préféré dans ce roman mais la toile de fond est vraiment Bien vue et l’entrelacement passé présent bien mené 🙂

    • Oui tu as raison, c’est juste que le complot était trop ambitieux.

Les commentaires sont fermés.