Mois : avril 2010

La mort au crépuscule de William Gay

Il vous est certainement arrivé de choisir des livres de manière pulsionnelle, pour une couverture, un auteur, voire même une maison d’édition. Sur la foi d’une chronique aussi, qui fait en quelques mots d’un roman jusqu’alors inconnu le nouveau Shutter Island… ou Autant en emporte le vent… ou La Route… c’est selon. Alors lisez un[…]

Obscura de Régis Descott

Me voilà assez partagée à l’issue de cette lecture car malgré de nombreux atouts évidents, ce roman n’a pas complètement comblé mes attentes pour ce qui est du registre policier. Jean Corbel est jeune médecin à Paris. Il vit depuis quatre ans avec une jeune actrice, Sybille Auclair, au-dessus du magasin de couleurs de son[…]

Crime et châtiment

Nul n’oubliera jamais le nom de Robert Badinter, ancien ministre de la Justice qui permit l’abolition de la peine de mort en France. Il a toute sa vie étudié la justice et aujourd’hui, il s’interroge sur « L’art, la représentation par l’artiste de ce que pour lui, libre de sa création, signifient le crime et son[…]

186 marches vers les nuages de Joseph Bialot

En 1946 dans Berlin totalement détruite, Bert Waldeck, Allemand opposant au régime nazi pendant la guerre, est interrogé par les Américains. En effet, rescapé du naufrage des bateaux-cages remplis de détenus allemands et pilonnés par les Britanniques, il est devenu « un auxiliaire des services américains lancés dans la chasse aux nazis ». Bert Waldeck, héros de[…]

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2010/04/12/quand-nous-etions-orphelins-kazuo-ishiguro/