Millenium 2 de Stieg Larsson et Daniel Alfredson

Millénium 2D’abord, le livre. Ayant lu il y a assez longtemps, Les hommes qui n’aimaient pas les femmes, j’ai décidé d’attendre la sortie du film en DVD pour me le remémorer et me lancer dans le second tome de cette désormais célébrissime saga suédoise. J’ai d’ailleurs totalement retrouvé le roman dans le film, les longueurs en moins.

En parlant de longueurs, ce second opus commence comme le premier : les deux cents premières pages sont looooongues, très longues. Lisbeth est dans les Caraïbes, elle sauve une femme et tue son mari en le poussant dans l’œil d’un cyclone, elle rentre à Stockholm, un personnage fait ci, l’autre fait ça et le lecteur attend, parce qu’il sait que quand ça va démarrer, ça sera bien. Et en effet, quand Dag et Mia se font enfin (!) assassiner, le rythme s’emballe et ne s’arrête plus avant la fin.

Grâce à l’argent détourné à la fin du livre précédent, Lisbeth Salander coule des jours heureux et anonymes à Stockholm : elle s’achète un gigantesque appartement, le meuble, visite sa copine Mimmi à qui elle offre l’ancien. Elle a rompu tous les ponts avec Mikael Blomkvist, qui se morfond le malheureux, même s’il accumule les conquêtes. Et Millénium, le journal, se lance dans une nouvelle enquête, concernant cette fois le trafic de femmes, notamment venues des pays de l’Est. Dag Svensson, journaliste free lance, apporte ce sujet à Millénium, basé sur le travail de thèse de sa compagne Mia Bergman. Des hommes politiques, des avocats et mêmes des membres de la police y sont dénoncés. Mais tous deux sont retrouvés assassinés dans leur appartement. Le lecteur sait que Lisbeth leur a rendu visite juste avant leur mort et la police retrouve ses empreintes digitales sur l’arme du crime. Le lecteur s’interroge donc : Lisbeth serait-elle la meurtrière ? La police elle ne s’interroge pas et lance une vaste chasse à l’homme, relayée par les médias sur le mode « une lesbienne tueuse sadomaso et sataniste ». Et c’est à nouveau parti pour cinq cents pages d’enquêtes, recherches, piratages, courses, et personnages tous aussi convaincants les uns que les autres.

Comme dans Les hommes qui n’aimaient pas les femmes, on retrouve une dénonciation de l’utilisation de la femme, de sa soumission aux hommes puissants et dangereux. La mise en scène de la dérive des médias, déjà sensible dans le précédent opus, est ici au centre du roman à travers la mise au pilori de Lisbeth Salander qui pour avoir une personnalité terriblement atypique en devient l’ennemi public numéro un. Une démonstration brillante des absurdités de la ségrégation sociale. Les coulisses de la rédaction de Millénium ainsi que les dessous de l’enquête policière sont également brillamment mis en scène puisqu’on en apprend beaucoup sans pour autant s’ennuyer (sauf au début…).

Au milieu de personnages aussi nombreux qu’impossibles à décrire, trône Lisbeth Salander, véritable héroïne de cet opus. On en apprend beaucoup sur son passé (puisque les médias décortiquent ses antécédents médicaux, surtout psychiatriques), mais aussi sur sa personnalité si particulière. Du haut de ses un mètre cinquante, quarante-deux kilos tout habillée, piercings et tatouages compris, Lisbeth mène sa barque seule, met la pâtée à deux balèzes, reste planquée au centre de Stockholm alors que toutes les forces de police sont à ses trousses : ce petit bout de femme antipathique est un génie de l’informatique et une vraie grande héroïne littéraire moderne. Au centre d’un puzzle machiavéliquement construit, elle bouscule les codes du roman policier et en met plein la vue au lecteur. En face d’elle, Mikael Blomkvist fait pale figure : il est beau, brillant, perspicace, il plait aux femmes sans jamais profiter de l’ascendant qu’il a sur elles. Il les a toutes mais bien sûr, c’est Lisbeth qu’il veut…

Ensuite, le film. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est très elliptique : impossible de le voir sans avoir vu le premier film ou lu le premier tome. Exit le séjour de Lisbeth dans les Caraïbes (ouf !), on plonge tout de suite dans l’action, enfin à la suédoise, ça prend son temps quand même, Dag et Mia étant assassinés après vingt-cinq minutes de film. Mais le nouveau réalisateur s’autorise quelques différences avec le scénario. Par exemple, Dag et Mia ne reçoivent pas la visite de Lisbeth avant qu’on les retrouve assassinés et Mikael n’est pas encore entré en contact virtuel avec elle. Mais surtout, ce qui m’a déçue, c’est que le déchaînement médiatique contre Lisbeth passe totalement à la trappe ainsi que les piétinements de l’enquête policière, (l’équipe vaut pourtant son pesant de cacahuètes) et celle de son ancien employeur n’est même pas évoquée. Le cœur du film, c’est l’enquête de Mikael Blomkvist (Michael Nyqvist, que je trouve assez fade), ici bien moins dense que dans le livre, puisque Harriet Vanger, sa seconde maîtresse, n’apparait pas. J’ai lu je ne sais plus où que dans ce second film, on suivait beaucoup plus le travail à la rédaction de Millénium, pour ma part, je n’ai pas trouvé.

Au final, l’intrigue du film paraitra assez complexe à qui n’a pas lu le livre : beaucoup de personnages, dont on ne connait pas toujours les motivations au moment où on les voit agir. C’est d’ailleurs la faiblesse du film : les personnages ne sont pas assez fouillés pour qu’on les suive vraiment, ils restent assez superficiels.

La critique sociale très présente dans les livres de Larsson étant à peine évoquée (exit la corruption des hommes de loi et de pouvoir, exit le trafic de femmes venues de l’Est) au profit d’une enquête policière assez classique (elle ne fait pas honneur aux talents de hackeuse de Lisbeth), le film est donc globalement décevant. On est très loin de l’intensité du roman, le montage linéaire ne fait pas honneur au suspens organisé par Larsson.

Avant d’être un film, Millenium 2 a été une série télé diffusée sur Canal + qui durait plus longtemps (trois heures). Je ne l’ai pas vue mais j’imagine qu’avec plus de temps, le réalisateur a pu donner plus d’ampleur aux personnages et surtout au contexte.

Mais réjouissons-nous, la trilogie de Larsson va donner lieu à une adaptation américaine, dirigée par David Fincher (Seven, The Game…)

.

La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette

Stieg Larsson traduit du suédois par Lena Grumbach et Marc de Gouvenain Actes Sud, 2006 ISBN : 978-2-7427-6501-0 – 652 pages -23 €

Flickan som lekte med elden, parution en Suède : 2006

..

..

..

..

78 commentaires sur “Millenium 2 de Stieg Larsson et Daniel Alfredson

  1. Je ne lis pas ton billet car je n’ai pas encore lu le premier tome 😉

    • Tiens, une extraterrestre 🙂

  2. Ce deuxième tome est mon préféré. Il y a des longueurs en effet, mais çà ne m’a jamais gênée par continuer ma lecture. Je n’ai pas beaucoup aimé le premier film, trop réducteur, mais c’est souvent le cas quand il y a adaptation cinématographique.

    • Alors ce second film ne te plaira certainement pas si tu as à ce point aimé ce livre et que tu as trouvé le premier film réducteur, ici, c’est pire.

  3. Je ne me souviens pas non plus d’avoir souffert de certaines longueurs mais je peux avoir oublié ayant lu cette trilogie à sa sortie! J’ai envie de la relire plutôt que de voir les films. Rien que de constater combien l’image de l’actrice jouant Lisbeth est loin de celle que je me suis faite, ça me décourage complètement! Finalement sais-tu s’il y aura bien un autre tome?

    • La succession de Larsson est loin d’être réglée : la femme qui a vécu avec lui plus de trente ans et avec la quelle il n’était pas marié n’hérite pas de ses droits d’auteur, mais c’est elle qui a les pièces d’un possible autre roman. C’est la guerre avec les héritiers légaux…

  4. Le premier tome traîne dans ma PAL depuis des lustres. Je viens d’apprendre que la trilogie allait sortir en poche et je me demande toujours pourquoi j’ai acheté ce livre !

    • Mais parce que c’est un bon livre et que tu DOIS le lire !

  5. Ah quel plaisir cette trilogie! Je crois que je vais m’offrir uned relecture cet été.
    Vu l’adaptation en version longue sur Canal+: en effet, il vaut mieux avoir lu la série avant, mais je l’ai trouvée percurante et très proche du roman.

    Aimez vous la série de Camilla Lackberg? Elle surfe sans doute sur le succès de Millenium, mais c’est très bon…

    • Contente de savoir que la série TV est plus proche que le film. Je n’ai pas tenté les Lackberg, j’ai lu ici et là qu’il y avait un côté chick litt, amour de filles dans cette série et ça ne me plait pas…

  6. J’avais essaye de m’attaquer au second tome et laisse tomber apres une cinquantaine de pages – on dirait que je devrais perseverer.
    Je n’ai pas vu la premiere adaptation et la version americaine ne me tente pas du tout (je pense que tout ce qui fait cette serie va etre efface/allege) et je n’imagine pas Daniel Craig dans le role de Blomkvist…

    • J’ai du mal à comprendre pourquoi Larsson commençait ses romans comme ça. Pourquoi il nous raconte cette histoire aux Caraïbes avec ce type dont on n’entendra plus jamais parler ?
      Et Daniel Craig ou un autre, il ne peut pas être plus… fade ? inintéressant ? que ce Blomkvist-là…

  7. emmyne

    Je ne lis pas ton billet jusqu’au bout, je vois le film Millenium 2 ce soir.

    • En suédois bien sûr, comme moi ?

  8. En lisant ton commentaire j’ai l’impression que le film a pris pas mal de liberté par rapport au livre pour ce deuxième opus. Du coup, je ne sais pas si je vais aller le voir …

    • Je conseillerais aux fans du livre de ne pas y aller, franchement, c’est beaucoup trop réducteur.

  9. Pour moi aussi, c’est le tome que j’ai préféré.. J’ai toujours du mal avec les adaptation. Ou alors il faut faire complètement autrement. Ce qui avait été le cas pour « Le nom de la rose »

    • Ah, Le nom de la rose, tu as raison, c’était grandiose. Pas beaucoup de vraies réussites en adaptations, il y a eu aussi Le seigneurs des anneaux, incroyable réussite pour un livre aussi complexe.

  10. Axl

    Je sens que je vais m’offrir une relecture de millenium sous peu. J’avais adoré à la 1ere lecture et je pourrais en parler pendant un fameux moment. J’hésite vraiment à regarder les films et ce que tu dis de celui ci ne m’incite pas beaucoup à m’y mettre.

    • Ça vaudra peut-être la peine en DVD, mais ça ne vaut pas la sortie ciné. J’ai trouvé le premier film meilleur.

  11. Je suis en train de regarder la série qui est passée sur Canal. Quant aux livres je n’ai lu que le premier pour le moment et comme je dois emprunter la suite je ne la lirai pas avant longtemps.

    • Ça commence à se tasser un peu dans ma bibliothèque, tous les amateurs vont l’avoir lue, mais pendant longtemps cette série était multi réservée.

  12. Je n’ai pas vu le film mais avais été un peu déçu par le roman. Le scénario est bien moins élaboré que le premier épisode. Ca se lit bien grace au talent narratif de l’auteur mais au final, rien de bien inoubliable. Le premier était de bien meilleure qualité.

    • A mon humble avis, le premier était vraiment un plus, avec enquête, alors que le deuxième est plus la découverte d’un personnage (formidable).

  13. J’ai lu les livres, vu le premier film, et vu la série (ce qui explique que je n’irai pas voir les deux films suivants). Même dans la série on retrouve ce côté un peu elyptique. Ceci dit, je vois mal comment le réalisateur aurait pu détailler davantage sans perdre son public, alors… Ca reste bien ficelé à mon goût, même si moins profond. Et puis surtout, j’apprécie beaucoup d’avoir une réalisation et des acteurs suédois.

    • J’ai vu le film (en suédois sous titré) avec mes filles qui n’ont pas lu les livres mais vu le premier film, et elles ont quand dû s’accrocher pour bien repérer tous les personnages, dont certains n’apparaissent qu’une fois et sont évoqués ensuite…

  14. Stephie

    J’ai adoré la lecture de cette trilogie mais n’ai aucune envie de voir les films. J’ai vu que le tome 1 était sur le point de sortir en poche, enfin.

    • Actes Sud aura fait plein d’argent avec cette série, et c’est tant mieux puisqu’ils ont eu le nez fin, mais c’est vrai que la sortie en poche a tardé…

  15. Valérie

    Cette trilogie a sonné la fin de mon histoire d’amour avec les polars. Impossible pour moi d’en retrouver un qui me séduise autant que Millenium. Quant à la série sur Canal +, une vraie déception (à part l’adaptation du premier tome): trop rapide, personnages qui ne ressemblent pas psychologiquement au roman…

    • C’est vrai que quand c’est vraiment bon, il est difficile de trouver quelque chose d’autre à la hauteur. Mais j’espère quand même que tu y parviendras !

  16. moi, grande fan de litt scandinave, j’ai lu la trilogie à l’automne dernier… et pas chroniqué !!!!

    • Ouh, ça sent le poil dans la main 🙂

      • non, j’attendais que cela sorte en poche !!!!!

  17. (Camilla LÄckberg tjs pas…)

  18. emmyne

    Déçue, déçue, déçue par l’adaptation alors que j’avais beaucoup aimé le premier film.

    • Moi pareil, j’ai préféré le premier…

  19. J’avais aimé les livres sans plus, je pensais qu’il y avait de quoi faire une bonne adaptation ciné car ce qui était gênant dans les livres c’était les longueurs mais il faut croire qu’ils ont fait un peu trop de zèle et résultat des détails essentiels pour comprendre les personnages ont été zappés, du coup la série ne peut être suivi que par ceux qui ont lu le livre… Dommage !
    Mon billet sur cette trilogie : http://lilyrature.free.fr/index.php?post/2010/04/01/Mill%C3%A9nium%2C-Stieg-Larsson

    • On doit pouvoir voir les films sans avoir lu les livres, mais vraiment on perd énormément du contexte et de l’ambiance. Le premier était plus réussi que le second film.

  20. J’ai lu le 1er tome de la série et vu le 1er film (en suédois, sous titré !) sans enthousiasme débordant, et je me demandais si j’aurais le courage de lire le 2e volume : ton billet est assez convaincant pour que je le réserve à la bibliothèque, mais je suis prévenue que je vais m’ennuyer les cent premières pages.

    • Moi aussi, je suis adepte de la v.o. (c’est bien simple, je n’envisage même pas de voir un film autrement, si c’est impossible au ciné, je n’y vais pas). Et j’ai trouvé que le suédois avait beaucoup d’intonations anglaises, à un moment, Lisbeth demande à son ancien patron si elle peut entrer dans son bureau et on dirait qu’elle dit « May I come in ? ». Il y a de l’allemand aussi là-dedans, me disent mes germanistes de filles.

  21. Ce tome 2 est mon préféré de la trilogie. Parce que la place de Lisbteh y est prépondérante, et que je me suis vraiment entichée de ce personnage. Les trois livres fonctionnent sur le même mode diesel : ils sont un peu longs au démarrage, c’est vrai. Mais une fois lancée dedans, j’avais du mal à décrocher. J’ai vu la série sur canal, et ça a été un vrai plaisir de retrouver les héros de la trilogie. L’actrice qui joue Lisbteh est tout simplement parfaite, et même si j’ai eu des réserves eu départ sur l’acteur qui joue Bloomkvist, finalement, il colle lui aussi parfaitement au rôle. Ah ! ce que j’ai aimé ces bouquins !

    • Le mode diesel, effectivement, c’est une excellente image ! J’ai aimé Noomi rapace, mais pas au pont de la porter aux nues comme j’ai beaucoup lu ici et là. Elle ne crève pas l’écran quand même…

  22. Je n’ai toujours pas lu cette série ; je ne sais même pas si je le ferai d’ailleurs. Je n’ai pas vu les films non plus. Et pourtant j’aime beaucoup les polars du nord.

    • Tu devrais essayer quand même, même si je comprends qu’on n’a parfois plus envie de lire un livre dont on a trop entendu parler.

  23. Quelque part, je suis heureuse de constater que toi aussi tu trouves le début du roman loooooong très loooong moi je n’ai pas eu ta patience et j’ai jeté l’éponge vers la page 50 du tome 1. Quant au côté elliptique du 2e opus cinématographique, c’est une critique quasi unanime apparemment.

    • C’est dommage quand même, Larsson mérite qu’on s’accroche un peu, c’est un peu comme pour les dragées, le meilleur ne vient qu’après un moment !

  24. Bon, je survole ton billet car je vais lire ce tome et voir le film très bientôt… J’avais adoré le premier aussi je m’en réjouis d’avance !

    • J’espère que tu ne seras pas aussi déçue que moi par le film.

  25. J’avais trouvé le T1 assez long à démarrer. Par contre, je me suis mise tout de suite dedans dans le T2 que j’ai d’ailleurs préféré au T1. Il ne me reste plus qu’à dégoter le T3 et le dévorer !

    • J’ai du mal à comprendre ce que vient faire l’épisode du cyclone des Caraïbes dans cette histoire…

  26. Oh la la, j’ai toujours le 1er dans ma pal ;-D

    • Ben c’est mal 🙂 !

  27. j’ai préféré ce tome au premier. Pour ce qui est du film je ne l’ai pas vu. J’ai visionné sur C+ la série qui adapte les bouquins (deux épisodes de 90 minutes par tome) et que j’ai trouvé très bien faite: le (ou les, je ne sais pas) réalisateur a réussi à laisser de côté ce qui n’était pas essentiel à l’intrigue, du coup, tout est très clair. J’ai trouvé qu’il avait su bien choisir dans les scènes à couper, et a évacué les longueurs des romans.

    • A lire vos commentaires sur la série Canal, je pense que l’aspect du déchaînement médiatique y est moins éludé que dans le film, car c’est je crois un point essentiel de ce second volume, absent du film.

  28. Une autre extraterrestre…Toujours pas lu alors que les 3 tomes sont dans ma PAL…

    • Profite des vacances, tu verras, ça se lit tout seul.

  29. Hum, le tome 2 fut mon préféré, mais je ne pense pas voir le film … si, en plus certaines coupes manquent de tact. :/

    • Mieux vaut effectivement rester sur une bonne impression.

  30. Un vrai plaisir de lecture que cette trilogie, mais je n’ai toujours pas vu les films ! Je ne boude pas mon plaisir, mais je crois comprendre que cela ne vaut pas nécessairement le prix de la place de ciné… j’attendrai un prêt de DVD ou une diffusion télé… ou la version de D. Finch ! Merci pour cette info qui me réjouit !

    • Ah la la, je sens qu’on va en attendre monts et merveilles de cette adaptation…

  31. J’ai vraiment aimé cette trilogie. Effectivement j’ai eu du mal à entrer dans le premier tome car les 200 premières pages sont longues. Par contre, je n’ai pas eu cette impression pour les deux autres ! J’ai vu le film de la première partie, j’ai hâte de voir les autres !

    • et j’espère donc qu’ils te plairont plus qu’à moi.

  32. Je ne l’ai pas encore vu car il y a exclusivité UGC pour la première semaine… et je suis Gaumont. Mais il me tarde d’aller le voir ! Je n’ai par contre pas lu les livres de la série.

    • Une exclusivité UGC ? Ben moi je l’ai vu dans mon petit cinoche ni UGC ni Gaumont, une sorte de cinoche de centre-ville qui résiste aux monstrueux Cap Ciné-pop corn-v.f.

  33. je n’ai pas envie de voir ce deuxième volet surtout si tu as été plus ou moins déçue. une sortie américaine m’intéresse peu aussi!

    • Moi ça y est, je suis titillée par ce projet américain…

  34. Je rejoins les autres ayant vu la série : c’est un excellent compromis car vu le temps, le réalisateur a en effet pu élargir l’intrigue et y inclure des éléments qui sont sûrement absents du film. Je n’irai sans doute pas voir les films maintenant que j’ai vu la série, de peur d’être trop déçue !!

    • Je crois qu’en effet, une fois la série vue, le film perd de son intérêt.

  35. Le film a essuyé bcp de mauvaises critiques. Dans cette trilogie, ce qui me plait avant tout, c’est la place donnée aux femmes. Le personnage de Lisbeth est incroyable. On est loin du polar classique et de la blonde aux gros seins…

    • Justement, en parlant de seins, la Lisbeth du livre est très fière de sa nouvelle paire, payée très cher, mais celle du film ne bénéficie pas de cet avantage… Dommage, ça apporte un peu de légèreté au personnage, ça densifie sa personnalité, elle est femme aussi avant d’être hackeuse et violente.

  36. Dans le livre tout comme dans le film, mon personnage préféré est Lisbeth, je trouve que l’actrice qu’ils ont choisie incarne le rôle à la perfection !

    • Oui, elle est très bien, c’est une dure à cuire, genre emmerdeuse qui ne lâche pas prise, elle fait ça à merveille en effet. Ça va peut-être être difficile pour elle d’incarner d’autres personnages…

  37. Efffectivement, pas franchement de détail de la rédaction à millénium et beaucoup (trop) de personnage pour un seul film. Mais l’essemble, et sutour le personnage de Lisbeth reste fascinant.

    • Larsson s’est quand même donné bien du mal pour mettre en place cette rédaction de journal, c’est dommage qu’il n’en reste pas grand-chose.

  38. Ce tome doit être sur ma table de chevet depuis, pff, un an facile et je ne l’ai toujours pas fini. En fait, j’ai eu le malheur de l’arrêter un jour pour lire autre chose et n’ai jamais eu le courage de le reprendre, ahah. Comme tu dis, le début est long à démarrer et le livre est tellement dense que même en arrivant à un nouveau chapitre, on n’a pas l’impression d’avoir avancé en termes de pages. ^^’ Un jour, je le finirai. Un jour… mais je ne sais pas quand.

    • Moi maintenant, il faut que je m’attaque au troisième… un jour…

  39. J’ai lu les 3 et je trouve que contrairement à beaucoup de saga, il est de plus en plus rapide et de plus en plus prenant, j’ai ramé un peu pour lire le 1er, puis un peu moins pour le second et le troisième j’ai regretté que ça s’arrête faute d’auteur, j’aurais bien aimé continuer à voir vivre Lisbeth ^^

    • Je ne me suis pas encore plongée dans ce 3e tome…

Les commentaires sont fermés.