La séance de John Harwood

John HarwoodUn manoir prétendument hanté au cœur des bois, une jeune fille innocente et manipulée, une autre, mal-aimée par ses parents, peut-être adoptée à son insu, de jeunes gentlemen bien intentionnés, mais parmi eux un odieux manipulateur ; le mesmérisme, l’hypnose et le spiritisme : tout, John Harwood a convoqué tous les ingrédients du roman victorien, hérité pour une part du roman gothique anglais, afin de faire frémir et peut-être gémir ses lecteurs. On a même envie de dire stop, tant les lieux communs s’accumulent, sans la moindre originalité.

Certes, John Harwood écrit plutôt bien, c’est-à-dire qu’il sait construire de belles phrases et mettre en place son petit suspens. C’est bien la moindre des choses mais ça ne suffit pas à faire un bon roman. Tout ça est très convenu, on a l’impression de l’avoir déjà lu cent fois. Alors pourquoi John Harwood ne parvient-il pas à faire aussi bien que les auteurs victoriens contemporains (comme Linda Newbery ou Michael Cox, ou même Anne Perry) ? C’est que ses personnages sont vides, ils ne sont que des archétypes qui représentent une figure : la jeune fille en danger, l’amoureux prêt à tout pour sa douce, l’artiste, le séduisant méchant intelligent qui a fomenté un piège diabolique pour s’octroyer argent et pouvoir, au mépris des vies humaines, bien sûr. Mais il n’y a rien à l’intérieur, tous ces personnages sont dénués de profondeur, ils jouent un rôle sur une scène mais ne nous disent rien du monde, de l’humain ou même de la société de leur temps.

L’engouement des lecteurs pour les intrigues victoriennes nous vaudra certainement d’autres produits dans ce genre, j’espère pouvoir les éviter la prochaine fois.

.

La séance

John Harwood traduit de l’anglais (australien) par Danielle Mazingarbe
Le Cherche-Midi (Néo), 2010
ISBN : 978-2-7491-1493-4 – 358 pages – 18 €

The Seance, parution en Australie : 2009

..

77 commentaires sur “La séance de John Harwood

  1. en tout cas, la couverture est fort jolie!

    • Oui, mais ça ne suffit pas…

  2. Bon, maintenant j’hésite du coup. Je m’attendais à beaucoup mieux. Je vais quand même me laissé tenter, on verra bien !

    • Eh oui, la blogosphère est remplie d’avis contradictoires sur les livres, c’est ce qui fait sa richesse !

  3. kathel

    Jusqu’ici, j’avais plutôt lu des billets enthousiastes et j’étais à moitié tentée… Merci de m’éviter une tentation inutile ! 😉

    • Honnêtement, connaissant tes goûts maintenant, je pense que ce livre ne te plaira pas, bien trop superficiel.

  4. Pour ma part, j’avais plutôt aimé : une ambiance différente des polars habituels. Mais tu mets, je pense, le doigt sur ce qui me laissait sur ma réserve sans que je sache ce que c’était : les personnages sont effectivement assez caricaturaux. Ceci dit j’ai apprécié le travail de l’ambiance et le jeu des narrateurs.

    • Certes, les polars victoriens plantent une ambiance plutôt plaisante où il fait généralement bon s’immerger le temps de quelques pages, mais si l’ambiance y est, j’ai trouvé les personnages vraiment trop creux.

  5. Attends, il etait dans ma LAL, apres ce que tu nous en dis, il va falloir que je l’en sorte !! (je devrais te dire merci !)

    • On trouve vraiment mieux en polars victoriens, à mon humble avis…

  6. J’ai beaucoup aimé ce livre et l’ambiance hypnotique qu’il dégage…

    • L’hypnose est effectivement au cœur du livre et en général, j’aime ce sujet (ainsi que le mesmérisme, les débuts de la psychiatrie, etc.), mais là, j’ai trouvé tout ça uniquement plaqué sur des personnages qui tiennent plus de pantins à mes yeux que de véritables personnalités…

  7. J’ai beaucoup aimé l’intrigue, ce roman très conventionnel est quand même un hommage à la littérature anglaise !

    • Tous ces auteurs contemporains qui se lancent dans le roman victorien ont certainement un goût très prononcé pour la littérature anglaise classique, et un hommage à lui rendre, sans doute. Je trouve que John Harwood a voulu trop en faire sans aller en profondeur, c’est dommage.

  8. Dommage…
    Le titre me mettait l’eau à la bouche, Mesmer, l’hypnose et tout ça, même le grand papa Freud y a touché, au début, quand il assistait aux présentations de Charcot à la Salpé, mais bon je m’égare, on est dans un policier ici.
    De bons ingrédients ne suffisent pas.
    Donc je retiens de passer men chemin devant un roman Victorien, déjà que j’ai du mal avec ceux de Jules Verne!

    • Sans hésiter, je te conseille de lire L’empreinte de l’homme de Sebastian Faulks, un des rares indispensables de ce blog. L’aliénisme est au cœur de ce roman, ainsi que les débuts de la psychanalyse, et c’est tout simplement passionnant.

  9. leslivresdegeorgesandetmoi

    Je te trouve un peu dur avec ce roman pour ado sans grande prétention certes mais qui se lit avec enthousiasme je trouve, même si j’ai également trouvé un petit manque, difficile à définir pour moi… on est loin de Wilkie Collins mais l’intrigue m’a tenue en haleine malgré tout !

    • C’est un roman pour ados ? Non ? Il n’est pas annoncé comme tel en tout cas. L’intrigue n’est pas inintéressante, je la trouve surtout mal exploitée.

      • leslivresdegeorgesandetmoi

        j’ai cru que c’était pour ado, en fait je n’en suis plus très sûre du coup…à vérifier !!

  10. il est dans ma PAL. j’espere qu’il me plaira davantage !

    • Nous allons donc avoir d’autres billets sur ce livre, j’ai hâte de connaître ton avis.

  11. Caro[line] me l’a prêté, j’espère que je serai plus enthousiaste que toi…

    • Eh bien oui, j’espère aussi. Ça n’est pas désagréable à lire, juste un peu superficiel.

  12. Je partage ton avis. J’ai plus ou moins « glissé » sur le dernier tiers du livre, n’en pouvant plus de tant de platitudes mais curieuse de connaître la fin ;o)

    • Oui, je suis d’accord, l’intrigue fonctionne bien. C’est dommage finalement que l’auteur n’est pas apporté plus de profondeur à ses personnages.

  13. Je l’ai tenu dans mes mains à quelques reprises, à la librairie … j’ai hésité, l’ai remis sur le rayon, l’ai repris … et finalement, remis à sa place !
    Aujourd’hui, suite à ta chronique, je suis heureux de ne pas l’avoir acheté !!!
    merci !

    • Ceci dit, les avis sont vraiment partagés…

  14. Titine

    J’avais bien aimé ce roman, étant amoureuse des romans gothiques et de la période victorienne, j’aime toujours retrouver cette atmosphère. je ne suis donc pas très bon juge !! 😉

    • Mais si au contraire, tu es bon juge : si tu en as lu plusieurs et que tu trouves que celui-là est bon, c’est donc qu’avec ces ingrédients, la mayonnaise peut prendre quand même !

  15. Je devrais trouver de meilleurs romans pour satisfaire mes envies d’œuvres victoriennes, c’est ça ?
    Au fait, ce film ? 🙂

    • Tour à fait ! Pour le film, le mail est parti 🙂

  16. keisha

    Voili voilou. J’aime bien ton billet, tu expliques les raisons de ta déception. Bah, il n’empêche que ce roman se lit facilement, non? Je me suis bine amusée à le lire, sans doute comme un « à la mode de ».
    Sinon, je lis en ce moment un vrai livre victorien pur et dur, et là, attention, passions et mystères, jambe de bois, fouilles nocturnes à la lanterne, etc…

    • Oui, il se lit facilement, je l’ai gardé pour mon voyage de retour, quelques mille kilomètres en voiture, c’était parfait. On attend le vrai victoriens alors.

  17. Valérie

    Yep, je me sens moins seule. J’ai trouvé ce roman (à la magnifique couverture, je l’avoue) bien creux, voire tiré par les cheveux.

    • Capillotracté : j’aime bien ce mot, j’aurais dû le caser 🙂

  18. Je n’ai pas spécialement trouvé les personnages par contre je rejoins ton avis sur le fait que ça ne nous montre rien de la société de l’époque.

    • Je trouve que même dans un roman policier, l’intrigue et le suspens ne suffisent pas. Il faut des personnages consistants, un contexte, bref, un peu de densité.

  19. Hathaway

    Dommage dommage ! La couverture et le résumé me plaisaient bien mais ton avis m’a refroidi !

    • C’est juste pour vous éviter des déceptions !

  20. Moi j’avais carrément adoré :-). Vachement mieux que du Anne Perry (que je n’aime pas du tout).

    • Pourtant, Monk est vraiment un personnage intéressant, tourmenté à souhait, énigmatique, bref, consistant. Il faudrait que j’y retourne d’ailleurs, ça fait longtemps.

  21. Enfin une lectrice qui n’a pas aimé. Je n’avais lu que des bonnes critiques jusqu’à présent.

    • Moi aussi, c’est bien pour ça que j’avais envie de le tenter.

  22. Il me tentait beaucoup! Je vais attendre que ma bibliothèque l’acquérisse alors.

    • Et tu pourras l’acheter s’il te plait, vive les bibliothèques !

  23. Je n’ai pas accroché non plus, mais en plus je n’ai pas adhéré à la forme du roman. C’était plaisant à lire à cause de l’époque, dont je suis une inconditionnelle, mais j’ai déjà presque tout oublié de ma lecture…

    • Je crois qu’il ne me marquera pas longtemps non plus…

  24. c’est marrant de lire ton billet car c’est une lecture que j’ai beaucoup aimé cet été, mais je peux comprendre que l’on trouve cela un peu convenu.

    • Eh bien nous n’avons peut-être pas les mêmes goûts… mais bienvenue ici !

  25. il est bien écrit et c’est déjà beaucoup

    • C’est beaucoup mais quand même un minimum quand on écrit des romans… alors le minimum, c’est pas assez 🙁

  26. Ah, j’ai beaucoup aimé pour ma part. Je reconnais que le livre de Michael Cox que j’ai lu (tiens… il faudrait que je fasse un billet, d’ailleurs…) a plus de profondeur mais j’ai lu celui-ci avec autant de plaisir, et surtout, plus vite.

    • Le livre de Michael Cox est un chef d’œuvre ! Il est consistant, c’est sûr, mais vraiment, quel bonheur !

  27. Ah mince, il est dans ma lal, oh je l’emprunterais certainement à la biblio.

    • Tu pourras même emprunter autre chose, ça ne sera pas plus mal…

  28. C’est drôle, on aurait dit que je le sentais : je tourne autour depuis que j’ai vu plein de billets élogieus sans parvenir à me décider. vu ton billet, je crois que je vais passer définitivement mon chemin !

    • A mon avis, tu le trouverais trop léger…

  29. J’ai lu ce livre cet été et, j’ose à peine le dire après avoir lu ton billet, j’ai ADORE ! Cette lecture ne restera peut-être pas longtemps dans ma mémoire, mais j’ai passé un excellent moment !!!!!!! 😉

    • Marie, tu as bien raison de l’écrire en gros ! Heureusement que nous n’aimons pas tous les mêmes livres, ça serait d’un triste 🙂 Tout l’intérêt de la blogosphère est dans sa diversité.

  30. Je suis peut-être un peu moins emballée que toi par le Cox, même si je reconnais qu’il y a des trucs géniaux dedans, beaucoup de profondeur. L’atmosphère est super bien établie, mais j’ai trouvé ça un peu lourd par moments… Mais bon, c’est moi, hein! (Bon, et avec ça, je suis bien partie pour écrire mon billet… vais faire ça tout à l’heure!)

    • Oui chouette, un billet !

  31. Hé ben, moi qui n’était pas totalement tentée malgré les billets très positifs, j’ai été quelque peu soulagée à la lecture de ton billet ! Il peut encore attendre !

    • Voui… c’est le troisième Australien que je lis et je n’ai jamais été séduite…

  32. Stephie

    Je m’en étais régalée 😉

    • Tout est question de goût !

  33. J’étais sûre que tu serais déçue, je ne sais pas pourquoi. Tant pis, il est déjà dans ma PAL.

    • Je devrais peut-être te demander avant de m’emballer pour un livre 😉

  34. Je l’avais noté… du coup, j’hésite ! De toute façon, j’ai déjà trop de livres dans ma PAL… 😉

    • Alors passe sur celui-là, il n’est vraiment pas indispensable.

  35. J’ai quant à moi beaucoup aimé ce livre, malgré ses « clichés » qui m’ont captivée.

    • J’ai trouvé qu’il y en avait quand même vraiment trop…

  36. il est dans ma PAL, mais je pense que je vais aimer – enfin j’espère !

    • J’espère pour toi. Quand il y a eu beaucoup de billets élogieux, on en attend peut-être plus d’un livre que ce qu’il a à proposer…

  37. Je crois bien que c’est la première fois que je lis un avis négatif sur ce livre ! J’avoue que si je tombe dessus je jetterai un œil mais je n’en fais pas une priorité !

    • J’ai du en lire trop de bons avis, du coup j’ai été déçue…

  38. De mon côté, j’avais été complètement embarquée par ce roman!

    • Et moi, je suis restée à quai 🙂

Les commentaires sont fermés.