Mon traître de Sorj Chalandon

Mon traitreMoment difficile que la rédaction de ce billet tant il m’est malaisé d’expliquer pourquoi ce livre ne m’a pas vraiment plu. J’en attendais certainement trop, et le thème n’est pas de ceux que j’apprécie. Mais j’imaginais un texte beaucoup plus puissant, que m’emmènerait au cœur de l’âme irlandaise et de son malheur. Ce n’est pas ce que j’ai lu et je n’ai pas été touchée par cette histoire.

Antoine, narrateur de Mon traître et luthier parisien, découvre l’Irlande du Nord, cette région souffrante du Royaume-Uni (de Grande-Bretagne et d’Irlande, comme on se devrait de l’appeler).  Il se prend d’amour pour ses habitants qui l’accueillent très fraternellement, lui ouvrant leurs maisons et pour certains, leur cœur. Enfin c’est ce que croit Antoine, jusqu’à la révélation de la trahison de celui qu’il croyait son ami : Tyrone Meehan, leader de l’armée républicaine irlandaise était en fait un traître qui pendant plus de vingt ans a renseigné le gouvernement britannique.
Antoine est accablé, il a perdu un ami, celui qui lui servait de modèle, celui qui lui a appris l’Irlande à lui, le petit Français qui voulait faire sien le combat de la république, pour être Irlandais, autant que faire se peut.

J’ai bien compris la douleur du narrateur, sa rage, son incompréhension, mais je ne les ai pas ressenties. L’écriture de Sorj Chalandon, par ailleurs journaliste, est sèche, les phrases sont courtes, souvent nominatives. Elles traduisent l’égarement et la colère, mais ne pointent pas au cœur de l’homme. C’est une écriture trop minimaliste, qui manque de mots, d’analyse et d’affect et me laisse extérieure à ce qui est exprimé.
Je me suis donc peu à peu désintéressée de cette histoire, de ce héros trop naïf et un peu fade dont on ne sait rien en dehors de son engouement pour l’Irlande. On sait dès les premières pages qui est le traître, il n’y a donc pas d’intrigue proprement dite pour soutenir l’intérêt.
J’ai par ailleurs très peu d’affinités avec les livres touchant à la politique. Si j’ai eu envie de lire celui-ci, c’est parce qu’il traite de deux pays que j’aime beaucoup.

 

Mon traître

Sorj Chalandon
Grasset, 2008
ISBN : 9782246726111 – 288 pages – 18,20 €

..

72 commentaires sur “Mon traître de Sorj Chalandon

  1. Malgré ton avis mitigé, je compte quand même le lire un jour… je suis curieuse, les avis varient tellement!

    • Je te comprends, c’est toujours intrigant ces livres qui partagent vraiment le lectorat, presque aussi tentant que les livres qui font l’unanimité !

  2. emmyne

    Non, aucune déception, rassure-toi, ce qui m’importait, c’était que tu découvres. Je crois que ce que tu n’as pas aimé est ce qui m’a conquise. Impossible d’expliquer pourquoi l’écriture de Sorj Chalandon me touche autant, j’en aime justement la sobriété, le goût du mot parfaitement juste et sous ce minimalisme, j’en ressens une puissance sensible. Celui-ci n’est pas mon préféré ( j’ai été encore plus impressionnée par La légende de nos pères ) mais j’en attends la suite avec impatience, une écriture du côté du traitre. Au fait, j’ai écris un billet sur Mon traître, cet auteur là fait partie de mes exceptions 🙂

    • Je ne suis pas déçue d’avoir essayé, j’aime bien me frotter à tes coups de cœur, d’ailleurs, un autre m’attend bien patiemment. Tu ouvres mon horizon de lecture, je ne peux que t’en remercier.

  3. emmyne
  4. A vrai dire, je suis passée par la même déception que toi après avoir lu des articles extrêmement positifs sur ce livre : Le personnage central surtout m’a exaspérée car il n est qu’un touriste qui se prend pour un héros d’une cause qui ne l’engage en rien, un couard qui admire la violence et le courage dont il est dépourvu, un gamin qui se cherche un père…

    • Tu es encore plus dure que moi… C’est vrai qu’il est décevant ce personnage principal, bien médiocre face à une cause si grandiose. C’est étonnant comme choix de narration.

  5. Ne connaissant pas cet auteur je vais lire l’ensemble des billets pour me faire une idée car j’aime bien le sujet mais ton avis et celui de Sybilline ne m’encouragent pas beaucoup

    • Les billets sont majoritairement positifs, me semble-t-il. Ce n’est pas un livre bien long, si tu le lis, j’aimerais bien avoir ton avis sur ce héros si peu héroïque et sur le style de l’auteur.

  6. J’avais été un temps tentée mais je pense que ce genre de romans n’est pas pour moi non plus. En plus, les autres romans de cet auteur ne m’intéressent pas.

    • A la sortie de ces romans, cet auteur récolte généralement les suffrages du public et de la presse. Pour ma part, je ne sais pas si je poursuivrais, je suis vraiment mitigée à l’issue de ce premier essai.

  7. Je n’ai rien lu encore de cet auteur. Il se peut donc que je tombe sur ce livre et que je le lise! Un personnage principal plus proche du lâche que du héros n’est pas pour me déplaire!J’ai aimé « L’étranger », par exemple, même si je n’ai pas totalement bien compris ses réactions!

    • Le personnage n’est pas tant lâche qu’insignifiant… il n’a pas l’envergure du sujet, à mes yeux.

  8. mais non, tu ne me déçois pas 😉
    enfin, si, un peu, mais je comprend que tout le monde ne puisse pas être transporté avec ce livre. Tu es un peu dur avec lui, mais c’est à l’image de combien j’ai été enthousiaste vis-à-vis de lui. Suite à mon avis et à d’autres, tu en as attendu beaucoup alors que moi je n’en attendais rien, je donnais juste une deuxième chance à un auteur dont j’étais passé à côté avec un autre de ses livres.
    le style de l’auteur ne semble pas avoir eu les même effets sur nous et j’ai été clairement emportée par les émotions présentes dans ce récit. je découvre aujourd’hui que ce n’est pas obligatoirement le cas 😉

    autrement, tu as lu Le Coeur Cousu de Carole Martinez ? ce livre m’a aussi transporté et j’ai rencontré son auteur aux étonnants voyageurs à saint-malo. peut-être ce livre a-t-il plus de chances de te plaire… je ne sais pas^^

    • J’ai beaucoup entendu parler de ce Coeur cousu, en particulier sur la blogosphère et toujours de façon enthousiaste. Mais voilà, la couture, les histoires de femmes… tout ça ne me tente guère… pour le coup, je n’essaierai même pas car je crois que ce livre n’est pas du tout dans mes cordes. Mais merci quand même du conseil 😉

  9. As-tu lu La promesse du même auteur ? Un livre qui m’avait touchée.

    • Non, c’était mon premier livre de cet auteur. Et de fait, je ne sais pas si je poursuivrai ma découverte… ou alors en laissant passer un peu de temps… mais merci du conseil.

  10. As-tu déjà lu « Eureka Street » de Robert McLiam Wilson? Peut-être que c’est le roman qu’il te faut.

    • Merci de ce conseil. J’ai déjà vu cet auteur au moins deux fois chez toi je crois, mais je ne l’ai toujours pas tenté… mais il m’intrigue assez pour que je le note, merci.

  11. Malgré ton avis, j’ai toujours très envie de découvrir cet auteur et ce livre en particulier parce que je suis persuadée qu’il va me plaire !

    • Eh bien je te le souhaite, il a enthousiasmé bien des lectrices, il n’y a pas de raison que ça ne continue pas.

  12. J’avais aimé cette lecture même si le côté minimaliste, phrases courtes ne m’a pas non plus trop plu! Comme Cryssilda je te conseille Eureka Street si tu ne l’as pas lu!

    • Eh bien c’est noté, je suis tout à fait pour la découverte de nouveaux auteurs irlandais (enfin nouveaux pour moi).

  13. Moi, j’ai beaucoup aimé ce texte. C’est vrai Eureka street est magnifique .

    • Et de trois ! J’avoue que l’Irlande vue par une Irlandais me tente plus.

  14. Un rendez-vous manqué, ça arrive parfois, surtout si on en attend beaucoup. Comme le dit Constance, il y a des livres qu’il faudrait découvrir « vierges » de tout avis…

    • C’est vrai, en plus, on a la vague impression de passer à côté de quelque chose et on est déçu de ne pas partager l’enthousiasme de lecteurs qu’on apprécie…

  15. Moi, j’avais bien aimé ce livre, je l’avais trouvé assez puissant contrairement à toi.

    • Je comprends bien, j’avais lu beaucoup de billets très positifs avant de le lire, dans l’ensemble, peu de déceptions. C’est peut-être aussi pour ça que la barre était haute, trop haute.

  16. La Liseuse aime bcp cet auteur.
    Rencontré, il est très sympa, j’ai d’ailleurs un livre dans ma PAL..

  17. j’ai toujours eu du mal avec la plume journalistique.

    • C’est peut-être une des raisons de la froideur du style…

  18. Je rigole en lisant ta réponse au sujet du « Coeur cousu » : je crois que j’aurais pu faire à peu près la même (d’ailleurs, j’ai déjà eu l’occasion de commencer le livre, en bibli, et je me suis dit que, non,il n’était pas pour moi, ou alors il faudrait un moment spécial ad hoc).
    Sinon, pas trop attirée par « Mon traître » (je crois l’avoir déjà feuilleté, lui aussi), mais j’en lirai au moins quelques pages, pour voir ce qu’il en est de l’écriture.

    • Je ne fais jamais ça, feuilleter avant de lire, mais il se pourrait que ce soit un remède à bien des déconvenues.

  19. Valerie

    J’ai eu au début la même impression que toi concernant le narrateur et la même anthipathie. Mais quand l’auteur t’explique que le narrateur, c’est lui (avec quelques petites nuances) et que ses yeux sont rouges de la douleur de cette histoire, tu ne trouves plus que c’est froid. Tu te laisses émouvoir et tu laisses tomber les questions un peu « rentre-dedans » que tu avais prévues. Bon, je lui ai quand-même demande si trahir des terroristes, c’était vraiment trahir mais je me suis arrêtée la!

    • Justement, je trouve que c’est pire de connaître la part autobiographique du récit : je trouve qu’il transmets bien mal ses propres émotions…

  20. Pas facile d’ecrire un billet sur un roman qui a deplu et que d’autres ont recommande et adore. Moi, je ne sais pas, ce roman ne me tente pas vraiment…(en general, nos avis coincident donc je te fais confiance de toute facon !).

    • Je trouve aussi que nous nous entendons plutôt pas mal 😉 mais je ne voudrais pas te faire passer à côté d’un livre qui pourrait te plaire…

  21. Il est dans ma LAL depuis longtemps mais j’espère pouvoir quand même l’ouvrir bientôt. On verra bien ce que ça donne avec moi. Bon dimanche Ys !

    • Rien de tel que de se faire son propre avis.

  22. Il est noté sur ma LAL et je crois que je le lirai malgré ton billet, justement pour me faire une idée de ce livre qui semble susciter des avis assez différents.
    Pour rebondir sur ce que te disait Constance, j’ai lu Le cœur cousu mais je suis une des rares (sisi il y en a !) qui n’a pas accroché du tout… Comme quoi, ce qui provoque un enthousiasme débordant chez certaines ne fonctionne pas forcément sur d’autres.

    • Je n’ai rien a priori contre ce livre, c’est surtout le sujet qui ne me tente pas… la couture, les aiguilles, misère, loin de moi !

  23. Tu as peur de décevoir à ce point ?!

    • Je me déçois moi-même à vrai dire… surtout quand quelqu’un dont j’estime les goûts a envie de me faire partager un livre qu’elle aime beaucoup et que je ne l’apprécie pas…

  24. J’ai l’impression que c’est un auteur qui déclenche à chaque titre des réactions contrastées, du coup je suis curieuse de voir si ça marcherait sur moi… Après je suis comme toi, a priori le thème me plairait mais après…

    • En tout cas, et je crois que ça tient au fait qu’il est journaliste, il a droit aux honneurs de la presse à chaque livre.

  25. Hathaway

    C’est à chaque fois ennuyeux de ne pas aimer un livre que l’on nous a offert mais on ne peut pas faire semblant juste pour faire plaisir.. J’ai toujours eu envie de le lire, malgré le style d’écriture qui m’effraie un peu (phrases courtes et sèches, moi qui aime tant les belles grandes phrase !) je pense que je le lirai quand même…

    • Alors j’espère que tu l’apprécieras plus que moi ; les phrases courtes peuvent aussi avoir leur charme !

  26. De cet auteur, j’ai lu Une promesse qui m’avait laissée un peu perplexe. J’avais aimé l’écriture, mais le sujet était pour moi un peu scabreux, bizarre… Mais le thème était totalement différent de celui-ci.

    • pas tentée par une nouvelle expérience avec cet auteur avant longtemps…

  27. J’ai lu sur un blog (lequel ?!), un billet qui parlait de ce roman de Sorj Chalandon et disant que cette histoire était, en fait, celle de l’auteur … Il avait vécu cette situation, d’où certainement un autre rapport avec les événements et l’histoire ! Dans tous les cas, je tenterai cette lecture, parce que son thème (la politique en Irlande et ses rapports avec la Grande-Bretagne) m’intéresse beaucoup. J’en attends plus un documentaire sur un contexte politique, économique et social singulier, qu’un roman autour des rapports humains … On verra quand je m’y plongerai !

    • Oui effectivement, ce texte est une autobiographie romancée si on peut dire… mais il ne me semble pas que ça apporte quelque chose de plus de le savoir, enfin pour ma part, ça n’est pas la vie de l’auteur qui m’intéressait…

  28. J’ai dans ma LAL « Une promesse » que je compte lire un de ces jours, je pense d’abord faire connaissance avec cet auteur et pourquoi lire « Mon traître » par la suite.

    • Je surveillerai ton avis, j’espère qu’il te plaira.

  29. Stockholm

    J’ai lu « Une Promesse » il y a 2 ans … J’aimais bien la couverture! J’en garde un bon souvenir, un séjour qui m’a fait du bien. De cette première lecture de Sorj Chalandon, j’aurais du mal a raconter l’histoire mais il traite de la vie – la mort de si belle manière… Je me trompe? mais c’est sa trace.

    • Après deux ans, il y a des livres que je ne me souviens même pas avoir lus… alors une trace, c’est bien…

  30. Du même auteur j’ai beaucoup aimé ‘une patience’ (pas du tout le même sujet), je pense que je lirais celui-ci un de ces jours…On verra bien.

  31. Mince je me suis trompée c’est ‘une promesse’ que j’ai lu !!! Je perds la boule 🙁

    • Allez zoup, au dodo 🙂

  32. Intéressée malgré ton avis mitigé. J’avoue n’avoir jamais rien lu de Doris Lessing… Mais ma PAL crie STOP! Elle n’en veut plus, elle n’en peut plus. Il faut absolument que je l’allège avant d’acheter quoi que ce soit de nouveau!

    • Ce com’ n’a pas dû tomber sur le bon billet, mais ça ne fait rien, lis lis et lis, c’est le meilleur moyen d’allager ta PAL !

  33. Tout à fait d’accord avec toi… J’ai été très gênée par le côté « seul moi peut comprendre les irlandais »…

    • Je ne l’ai pas trouvé vraiment prétentieux, surtout fade.

  34. J’ai vraiment accroché avec la manière d’écrire de cet auteur et également avec sa vision des gens très humaine et chaleureuse…

    • Je crois que c’est tout l’un ou tout l’autre… moins je ne l’ai pas trouvé très chaleureux…

  35. Je suis tout à fait d’accord avec toi, je n’ai moi non plus pas accroché à ce roman assez ennuyeux, dont le narrateur a également paru assez fade. J’ai été d’autant plus déçu que j’en avait lu et entendu beaucoup de bien…

    • C’est toujours le problème avec les livres dont on a entendu beaucoup de bien…

  36. J’ai ressenti presque la même que chose que toi. une déception ce roman.

  37. Bregnard

    Ayant moi-même écrit un roman sur l’Irlande (Pétales de cendres, que je pourrais vous faire parvenir) je cherche l’adresse de l’auteur pour lui envoyer mon roman. J’habite en Suisse et ne sais pas où trouver le domicile de Sorj. Mon adresse bregnards@yahoo.fr

  38. Coralie

    Bon, je suis rassurée de trouver un avis comme celui-là.
    Je suis d’accord avec toi, je viens d’ailleurs de poster un article.
    Mais je ne pense pas que ce soit le style qui me gêne… même si en lisant ton article je me dis que ça doit jouer…
    Intéressant en tout cas, car il a tous les honneurs de la presse et de nombreuses amies !

    • C’est en effet un auteur particulièrement apprécié du public et des médias. Je ne suis pas encore allée au-delà de cette première déception, mais je pense lire un jour à nouveau cet auteur.

Les commentaires sont fermés.