Vu d’ici de Brian Keith Jackson

Vu d'iciVu d’ici est un roman qui avait tout pour me plaire et qui ne m’a pas vraiment plu. L’histoire est en grande partie racontée par Lisa, un bébé à naître, et par des lettres que sa mère écrit. C’est le quotidien d’une famille noire que raconte Lisa, les parents et cinq garçons.

Le père, très autoritaire, a décidé de donner l’enfant à venir à sa sœur qui ne peut en avoir. Mariée à un prédicateur, c’est une femme revêche qui mène son frère à la baguette. On suit beaucoup Anna, la maman, dans ses tâches de tous les jours et à travers des souvenirs de jeunesse, quand elle n’était pas encore mariée, quand son amie partie vers le Nord était encore avec elle. C’était une fille autonome et décidée, pas comme Anna qui accepte sans broncher les décisions de son mari et bientôt ses cuites après son licenciement de la scierie. Mais son fils aîné Junior n’est pas du même bois qu’elle et supporte de moins en moins l’autorité de son père.

Vu d’ici emprunte à tous les clichés du genre sans grande originalité : la femme soumise mais finalement forte, le mari qui boit, le grand fils qui se révolte, la pauvreté, le Sud, les rêves perdus. Je n’ai pas accroché au jeu du bébé narrateur dont l’auteur expérimente les limites puisqu’il fait aussi intervenir des souvenirs en italiques.

Le style est assez plat, il ne distingue pas les protagonistes. A aucun moment je n’ai imaginé le sud des États-Unis, la chaleur, les odeurs, les gens, les tensions… rien ne m’a semblé authentique. Au moins l’auteur ne fait pas dans le misérabilisme, c’est le seul point positif à mes yeux.

 

Vu d’ici

Brian Keith Jackson traduit de l’anglais par Michelle Herpe-Voslinsky
Dapper, 2001
ISBN : 2-906067-6-8 – 203 pages – 8,84 €

The View From Here, parution aux Etats-Unis : 1997

Pour recevoir le dimanche des nouvelles de Tête de lecture…

Vu d’ici de Brian Keith Jackson

26 commentaires sur “Vu d’ici de Brian Keith Jackson

  1. Ah, flûte … je l’avais noté mais tu me refroidis ! J’avais quand mis un bémol sur le côté « bébé narrateur » vu que je n’accroche pas souvent sur ce genre de chose mais le reste m’avait paru tentant !

  2. Tiens, je l’avais noté pour notre saison 3 du Long Cours…Bon, ben, ça c’est fait ! 😉

  3. Clara m’avait donné envie, je l’ai lu d’une traite. Allez, quand même, c’est une belle histoire? Oui, des clichés, mais je pense que ce n’est pas censé se dérouler à l’époque actuelle non plus.
    As tu lu l’autobiographie de Maya Angelou?

      1. Pas du tout, mais il s’agit de son histoire, le premier volume parle de son enfance dans l’Amérique rurale, justement, années 30, je te recommande la lecture.

  4. Ben, je l’ai acheté à NY… en poche et d’occasion, alors s’il ne me plaît pas, ce ne sera pas dramatique !

  5. Je n’accroche déjà pas souvent avec les enfant-narrateurs mais là, le coup du bébé pourrait m’achever 😉 Malgré les très bons avis de Keisha et Clara, je pense m’abstenir sur ce coup-là.

Les commentaires sont fermés.

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2011/05/11/vu-dici-brian-keith-jackson/