Mois : mai 2011

Mauvais genre de Naomi Alderman

James Stieff était au lycée un élève brillant, très brillant même. Dès ses premiers jours à Oxford, il n’est pas dans la course, au sens propre comme au figuré puisque qu’il se blesse en courant et s’esquinte irrémédiablement le genou. Il ne se sent pas à la hauteur, pas aussi bon que sa sœur aînée[…]

Vu d’ici de Brian Keith Jackson

Vu d’ici est un roman qui avait tout pour me plaire et qui ne m’a pas vraiment plu. L’histoire est en grande partie racontée par Lisa, un bébé à naître, et par des lettres que sa mère écrit. C’est le quotidien d’une famille noire que raconte Lisa, les parents et cinq garçons. Le père, très[…]

Effacement de Percival Everett

Quand on est un écrivain noir américain, on écrit sur les Noirs aux États-Unis, c’est comme ça, ça tombe sous le sens. Sauf sous celui de Thelonius « Monk » Ellison qui lui écrit sur les mythes grecs, des réécritures d’Eschyle, d’Euripide… Et comme sa photo est reproduite en quatrième de couverture, ses romans sont classés en[…]

Tout ou presque sur Ezcurra de Carlos Gamerro

A la fin des années 90, Féfé arrive au village de Malihuel, dans la pampa argentine, où il passait enfant ses vacances et où il a encore des attaches familiales. Il veut écrire un livre, dit-il, pourquoi pas un roman policier… Mais son dessein apparaît peu à peu : il souhaite savoir ce qui est[…]

L’enfant sauvage de T.C. Boyle

A la toute fin du XVIIIe siècle, un enfant est aperçu dans les forêts du Languedoc. Attrapé une première fois, il s’enfuit puis à force de patience, entre dans la maison isolée d’un teinturier rapidement dépassé par cet être inédit. Il est d’abord placé dans une institution à Rodez puis envoyé à Paris à des[…]

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2011/05/13/mauvais-genre-naomi-alderman/