Arcadia de Lauren Groff

Après une très plaisante lecture du premier roman de Lauren Groff, Les monstres de Templeton, j’avais bien envie de retrouver cette jeune auteur américaine. La parution d’Arcadia m’en a donné l’occasion mais force m’est de reconnaître que je n’ai pas éprouvé le même plaisir, très loin de là. Le sentiment dominant fut l’ennui malheureusement, l’absence […]

Feux d’été de Nuria Amat

Le titre espagnol de ce livre est Amor i Guerra. A l’inverse de bien des romans, l’amour est plus ici une toile de fond, le sujet principal étant la guerre, très précisément à Barcelone depuis l’euphorie de 1936 à la sanglante Retirada. S’aimer en temps de guerre, pourrait être le sous-titre. Alors que la révolution […]

Touriste de Julien Blanc-Gras

Le premier livre que Julien Blanc-Gras a ouvert a été un atlas. Il était tout petit et sa passion pour le monde n’a fait que croître. Il n’est aujourd’hui pas bien vieux mais il a déjà beaucoup voyagé. D’abord avec trois francs six sous, puis pour le boulot, car il est devenu « touriste professionnel […]

Je suis un ange venu du nord de Linn Ullmann

Parce que je m’en voudrais d’écrire le billet le plus court de ce blog à propos d’un livre qui ne le mérite certainement pas, je copie-colle le début de la quatrième de couverture du roman de Linn Ullmann : « Médecin réputé à Stockholm, Isak Lövenstad est un homme intelligent, fort de caractère, intimidant et séduisant. Ses […]

Le Messie du peuple chauve d’Augustin Guilbert-Billetdoux

Si vous avez un homme à la maison, un vrai, alors vous savez comme il est à la fois fort et fragile. Car l’homme est là pour rassurer, pour défendre. Près de lui, on ne craint rien. Mais l’homme est aussi l’objet des ruses de dame Nature : il peut s’enrhumer,  tousser ou pire, avoir […]

L’été 79 d’Hugues Barthe

Voilà plusieurs autobiographies sous forme de romans graphiques que je lis ces derniers temps, toujours avec plaisir. Après Portugal de Cyril Pedrosa et Blankets de Craig Thompson, me voilà suivant les jeunes années d’Hugues Barthe, dont je n’avais encore rien lu. Il faut croire que la veine autofictionnelle n’est pas l’apanage des seuls romanciers et […]