Code 1879 de Dan Waddell

Une couverture comme celle-là pour un polar qui se dit généalogique, je ne résiste pas. Et j’ai bien fait, il m’a tenue en haleine tout un dimanche, même s’il ne brille pas par sa forme. Il s’agit là d’une enquête on ne peut plus classique : un inspecteur et son équipe se retrouvent avec plusieurs cadavres sur les bras, il faut faire vite car la psychose guette. Les résultats se faisant attendre, un chef prend le relai et trouve le coupable idéal, trop idéal. Classique mais efficace car le passé s’en mêle.

L’inspecteur principal Grant Foster et sa collègue Heather Jenkins sont chargés d’enquêter sur un cadavre retrouvé dans un cimetière, les mains coupées. Il porte une série de chiffres et de lettres sur sa poitrine, et son téléphone portable affiche comme dernier numéro composé : 1879. Il s’avère qu’il s’agit de coordonnées d’actes d’état civil et que 1879 désigne une année. Nigel Barnes, généalogiste de profession est engagé pour en apprendre plus de ces indices. Mais bientôt, Foster se rend contre que le cadavre d’un clochard pendu trouvé quelque temps avant comporte lui aussi une série de signes, comme bientôt celui d’une jeune femme trouvée énucléée. Nigel Barnes quant à lui comprend que cette série de meurtres renvoie à une vague de crimes qui défraya la chronique en 1879 et pour lesquels un certain Eke Fairbain fut pendu. Or, en 1879, cinq crimes furent commis selon le même mode opératoire : Foster et son équipe doivent-ils s’attendre à deux autres meurtres ? Vont-ils découvrir dans les faits passés un moyen d’empêcher qu’ils se produisent ?

On a déjà vu des romans policiers dans lesquels des faits passés tiennent une part importante. L’originalité tient dans la présence d’un généalogiste pour soutenir l’enquête. Professionnel, il manie avec rapidité actes et documents, il brûle les étapes grâce à ses déductions.
On se penche ici sur le profil du généalogiste de métier. C’est un passionné d’histoire le plus souvent, amené à aligner les actes pour gagner sa vie. Il travaille pour remonter le plus loin des généalogies, mais ces données restent sans vie. Ce qui donne chair à tous ces gens morts depuis si longtemps, c’est l’Histoire, le contexte, les journaux… Pour avoir travaillé l’histoire de familles qui n’étaient pas les miennes, je me suis passionnée pour ces gens car j’ai pu trouver de multiples documents leur donnant vie. Ce qui m’intéressait n’était pas de remonter ces familles le plus loin possible, mais bien de les reconstituer dans leur temps, leurs principes, leurs passions. Les archives françaises étant ce qu’elles sont, c’est tout à fait possible. Et Dan Waddell, généalogiste lui aussi, nous montre que les archives britanniques ne sont pas avares de documents, surtout la presse quand il s’agit d’affaires aussi publiques et retentissantes. Il s’attarde également à montrer l’importance du passé dans notre vie, thème bien connu des amateurs de psychogénéalogie : on est (aussi) le résultat de son histoire familiale.

La reconstitution de l’affaire de 1879 n’est pas moins passionnante que celle qui occupe de nos jours l’inspecteur Foster. Car il s’avère que Eke Fairbain a été injustement exécuté, voire même qu’il aurait été victime de manipulations de la police pour que cesse l’emballement médiatique autour de ces crimes non résolus.

Un second volume des aventures de Nigel Barnes est déjà sorti.

Code 1879

Dan Waddell, traduit de l’anglais par Jean-René Dastugue
Le Rouergue (Rouergue Noir), 2010 ; existe désormais en poche
ISBN : 978-2-8126-0150-7 – 280 pages – 20 €

The Blood Detective, parution en Grande-Bretagne : 2008

..

..

..

..

65 commentaires sur “Code 1879 de Dan Waddell

  1. Je ne connaissais pas du tout… mais là, du coup, je suis tentée. Surtout pour le généalogiste, en fait… ça me fascine, tout ça.

    • Le coté purement technique du généalogiste est assez désarçonnant ici car le classement britannique n’a rien à voir avec le nôtre…

  2. J’aime l’originalité que tu soulignes et vais me laisser tenter par ce roman policier ( moi qui n’en suis pas particulièrement friande !). Merci pour cette découverte 😉

    • Les personnages et l’intrigue sont aussi réussis, tu passeras donc certainement un bon moment.

  3. alinéa

    rien que le titre et la couverture me tentaient, alors quand j’ai lu ton résumé cela m’a tenté encore plus, je note

    • Cette superbe couverture n’a pas été reprise pour la collection de poche, et même s’il y a aussi Big Ben, le fog la nuit, ça manque…

  4. « Classique » n’est pas forcément une critique négative… Pas trop gore? cela c’est mon critère!

    • Pas du tout, on peut être classique et, réussie. Et non, ça n’est pas gore, bon, il y a des crimes, forcément, mais pas de descriptions complaisantes ou de violences, sinon je ne le lirais pas…

      • Nous sommes donc bien d’accord, et je peux alors te faire confiance quand tu présentes un polar.^_^

  5. Je suis contente ! Sinon, je suis d’accord avec toi dans la généalogie ce qui est intéressant c’est de collectionner des faits et après de s’imaginer les gens (on se fait des films tout seul si ça se trouve mais c’est sympa). Collectionner des dates n’a que très peu d’intérêt. Le système d’archive est particulier tout de même : un seul endroit pour tous les actes de naissances, de décès et de mariage. On se demande comment ils font quand on voit la collection que nous on a pour un département.

    • J’ai tellement de paperasse à trier, classer, exploiter… j’ai abandonné les recherches depuis quelques temps, mais j’ai des cartons de documents en tout genre à lire et utiliser pour retracer l’histoire de ces familles. j’ai tendance à me dire que dans 10 ans, ils seront toujours là, rien ne presse… mais moi, y serai-je encore… en tout cas, quand on met le nez dans ce genre de recherches familiales, c’est très prenant.

      • J’aurais aussi des recherches à faire, à reprendre plutôt…. Et comme mes « ancêtres » sont du coin, je rêve quand je circule dans les campagnes du Bas Berry à mes arrière arrière -machin qui ont parcouru eux aussi ces chemins là… Emouvant… (je suis une grande sensible? ^_^)

  6. Kathel

    Cela m’intéresse ! C’est vrai que c’est classique, le chef qui trouve un suspect idéal et veut boucler l’affaire, mais rien de tel pour donner envie de lire la suite !

    • et les bonnes recettes font toujours plaisir !

  7. Très tentée à la lecture de ton article.

    • J’espère que tu pourras le lire et qu’il te plaira.

  8. Le côté généalogie est très tentant, et le suspense a l’air bien entretenu, je le note.

    • Il y a un dévoilement identitaire à la fin que je n’avais pas vu venir. Mais bon, je ne cherche pas trop non plus, je me laisse porter…

  9. je l’ai vu chez mon libraire chouchou, mais je me tâte

    • Ah bon ? C’est un bon polar pourtant, bien classique, moi je dis qu’il pourrait te plaire.

      • vade retro vile tentatrice, je vais encore avoir des ennuis avec mon banquier 😛

  10. Très tentant. Et tu as raison, la couverture : miam miam !

    • On se demande pourquoi on s’escagasse à écrire des billets : une simple couverture bien trouvée fait vendre plus qu’une chronique 🙂

  11. Tentée depuis quelques temps par ce roman, mais je ne l’ai toujours pas acheté…

    • Ben moi non plus, je l’ai emprunté à la bibliothèque 😉

  12. Je suis comme toi, la couverture, le titre, ça m’attire, je le note donc !
    Merci pour cette découverte et bon weekend.

    • On se demande comment il est encore possible que des éditeurs rentent fidèles à d’austères couvertures blanches quand on connaît le pouvoir d’une illustration bien choisie…

  13. Je cours acheter l’édition en livre de poche !
    Une chronique très tentatrice !
    Merci !

    • Bonne lecture !

  14. Tout m’attire dans ce livre, j’en prends note.

    • Il a tout pour te plaire, sûr que tu passeras un bon moment.

  15. Un policier original, certe, masi qui ne m’a pas laissé un souvenir impérissable.

    • Tu n’es pas tentée par le second ?

  16. Il me tente bien, ce polar-là !

    • Note, note, il en restera toujours quelque chose !

  17. Je suis en train de le dé-vo-rer !
    (Le style me fait penser à la série de Lehane.)
    C’est vrai que l’intrigue contemporaine est classique mais l’intrusion du passé et le généalogiste, ça c’est une chouette idée…J’aime beaucoup et parti comme c’est , ce sera un coup de coeur !

    • Je l’ai moi aussi dévoré un dimanche 😉

  18. je crois qu’il y en a un à qui ça va plaire !

    • Bonne lecture à lui !

  19. Je venais t’annoncer que je t’avais taguée mais je repars avec un roman de plus sur ma LAL, ça ne va pas…:)

    • Il a tout pour te plaire !

  20. Je l’ai aussi adoré !

    • il y a une suite, chouette !

  21. Je l’avais déjà noté car il fait partie de la sélection du prix CEZAM inter-comités d’entreprises et que c’est pratiquement le seul de la sélection qui me tente ! Bon, le problème, c’est qu’avec cette sélection pour le prix, il va être tout le temps emprunté à la biblio (comme tous les autres titres sélectionnés !)

    • cette sélection, à te lire, n’a pas l’air bien enthousiasmante….

  22. Même si ton billet est très tentant, il me semble que ce livre est vraiment spécial ! J’hésite…

    • Un polar classique dans sa forme, original grâce à ce généalogiste…

  23. Bonne analyse, bravo, Pascal, journaliste.

  24. Noté , merci.

    Le Papou

    • J’espère que celui-là te séduira 😉

  25. Titine

    C’est la couverture qui m’a fait lire ton billet !!! mais le polar a l’air bien intéressant et effectivement faire intervenir un généalogiste est très original.

    • c’est vraiment une couverture tape-à-l’oeil !

  26. Très tentant ! Et puis, avec une couverture pareille, difficile de résister…
    Je le note sur ma liste.

    Bravo pour ton blog et tes critiques pertinentes, qui m’ont permis de découvrir Laura Kasischke, auteur que j’adore, et dont j’ai déjà lu trois romans.

    Miss Léo (blogueuse débutante)

    • Merci Miss Léo, je suis ravie de faire découvrir des titres, des auteurs, c’est le plus bel encouragement qui soit. Bienvenue dans la blogosphère.

  27. La couverture est superbe!!

    • Désormais, tous les livres qui se déroulent à Londres devraient avoir droit à Big Ben de nuit 🙂

  28. Bonjour Ys, je l’ai repéré en poche. Je me laisserais peut-être tentée quand j’aurais diminué ma PAL qui reprend des proportions inquiétantes. Bon samedi.

    • Je vais tenter de mon côté de résister à la suite en grand format…

  29. Un polar généalogique ? ça m’intrigue !!

    • Lis-le, il te plaira certainement.

  30. Peut-être pas aussi enthousiaste que toi, mais j’ai bien apprécié cette lecture lu en quelques heures ce week-end. l’angle de la généalogie est vraiment original!

  31. Bonsoir,
    Un policier « classique » effectivement, mais qui se lit sans souci autre que de celui de savoir si la fin est bien celle que l’on attend. Une lecture de dimanche, de transat, ou de couette selon les saisons.
    Merci du conseil en tout cas.
    Athalie

  32. je l’ai noté…

  33. moi qui ne voulais plus lire de polar depuis un certain temps … me voila fortement tentée ! 😉

Les commentaires sont fermés.