Cloclo de Florent-Emilio Siri

Eh oui, je suis allée voir « Cloclo »… Je pourrais invoquer mes filles, expliquer qu’elles m’y ont trainée, mais même pas. Pas fan du chanteur pourtant, j’ai même cru toucher le fond de ma patience quand ma cadette a eu sa période Cloclo, vers douze-treize ans. Mais Claude François, c’est toute ma jeunesse, comme disait ma grand-mère : c’est Podium, c’est Maritie et Gilbert Carpentier. J’étais enfant sous Pompidou et Giscard, grave période pour la chanson populaire française. Et j’ai beau faire, je me rappelle précisément l’annonce de sa mort. Bref, grosse bouffée de nostalgie en perspective.

Pour faire court, je suis ressortie de la salle totalement bluffée : Jérémie Rénier EST Claude François, c’est impressionnant, saisissant, évident.  Il a dû regarder des kilomètres d’émissions pour être à ce point le bonhomme, dans ses gestes, son attitude, pour ce que je m’en souviens. Quand il chante en play-back sur la voix de Claude François, il le fait encore mieux que lui !

J’appréhendais les deux heures trente, mais il n’y a pas une minute de trop : l’enfance en Egypte, la fuite, l’arrivée à Monaco, les premiers disques, tout est bien calibré, je ne me suis pas ennuyée. Les parents sont très forts, avec la mère, la mamma, omniprésente, joueuse invétérée, débordante d’amour, et le père fier, imperturbable, qui rejette jusqu’au dernier moment son fils devenu saltimbanque. D’où l’énorme besoin d’amour et de reconnaissance.

Le portrait est assez féroce, ce type était vraiment caractériel, jaloux, colérique. Beaucoup de femmes autour de lui, qu’il consomme sans modération, des femmes objets adulatrices  comme il en existera toujours. Ses compagnes successives sont surveillées, voire enfermées et doivent être toujours belles, souriantes et disponibles.  Les gens qui travaillent avec lui doivent supporter les insultes et humiliations qu’il déverse sur eux à la moindre contrariété. Il est devenu rapidement un busines man intransigeant et un patron de presse omnipotent. Bref, « Cloclo » ne dessine pas un portrait flatteur du chanteur. J’ai lu ici et là qu’il aurait pu (ou dû, pour être vraiment réaliste) être pire car la star se conduisait en despote, faisant parfois même usage de violence.

Mais on le voit aussi sans cesse se renouveler, s’entrainer, danser, avoir de nouvelles idées et saisir l’air du temps : pour le twist, il était là, pour les danseuses peu vêtues (et noires de surcroît) se trémoussant sur scène, il était là, pour le disco, il était là.
Deux heures trente épatantes sur un type vraiment insupportable, c’est quand même une belle réussite, le biopic par excellence.

.

Cloclo de Florent-Emilio Siri
Avec Jérémie Rénier, Benoit Magimel
Durée : 2h 28 – Sortie nationale : 14 mars 2012

..

24 commentaires sur “Cloclo de Florent-Emilio Siri

  1. Fillol

    Merci; ca donne vraiment pas envie d’aller le voir. Moi ce qui me « bluffe » ,pour employer une expression de d’jeune bien huileuse, c’est la beauté d’un Depardieu dans « Dites lui que je l’aime »,ca vous evoque quelquechose?

    • Je n’apprécie pas du tout Depardieu, même jeune, même mince…

  2. je savais qu’il était despote, superstitieux, etc. mais j’attendrai sa diffusion à la télé !

  3. je ne suis pas fan de Cloclo mais le personnage m’intrigue, un être entier, probablement insupportable et ce destin tragique. Bref, peut-être que j’irai le voir finalement, pour en savoir plus sur son enfance notamment. Je craignais que cela ne tourne à la comédie musicale !

  4. J’ai grandi à la même époque que toi, et je n’aimais déjà pas Cloclo, alors un biopic sur lui, je passe ..

  5. Je n’aime pas trop le personnage, mais c’est un artiste exceptionnel et cela peut faire un bon film. Mais j’attendrai la sortie DVD. Merci pour cette belle critique

  6. Pas trop tentée non plus, mais c’est vrai que la performance de l’acteur, louée partout, intrigue.

  7. blogclara

    je suis allée le voir,mes impressions cette semaine! ( et depuis je chantonne « cette année là… »)

    • Moi pareil ! (franchement, c’est quand même mieux que les magnolias…)

  8. Pas trop envie d’aller le voir et pour tant j’adore Cloclo, j’ai peur d’être hyper déçue.
    Bonne semaine

    • Le mythe en prend un coup, c’était vraiment un type insupportable…

  9. Alors moi je suis née quelques jours après sa mort, donc je n’ai évidemment aucun souvenir de lui… par contre, j’admire la performance d’acteur dans les extraits que j’ai vus !

  10. keisha

    Ah cloclo, ma jeunesse, je connais ses tubes…
    Tu as vu le film Podium? Pas mal du tout (bon, OK, évite quand même l’overdose)

    • Non, pas vu Podium… euh, je ne suis pas fan à la base…

  11. 22anjelica

    je suis entièrement d’accord avec toi, un super BIOPIC sur un artiste avec qui il valait mieux ne pas vivre, ni travailler !

  12. Je déteste Cloclo, son visage cireux, sa façon de danser, la plupart de ses chansons ( que je connais par coeur malgré moi car elles sont de toutes les fêtes) sauf « Donna » car c’est sur cet air-là, fredonné par ma maman, que petite fille je m’endormais le soir.
    A la limite, je verrai le film en dvd pour savoir ce qui se cache derrière ce bonhomme insupportable (un autre bonhomme insupportable apparemment) mais ce sera avec des boules Quies pour les passages chantés 😛

    • A la première chanson, j’ai cru faire une attaque, et puis bon, j’étais là un peu pour ça quand même… Moi celle que j’aime c’est « Cette année-là », même si en 62, je n’étais pas née bien sûr, faut pas charrier quand même 🙂

  13. theomaaudouchoc

    tout ceci m’a l’air très très classique non ? pourquoi pas mais en dvd. J’ai vu dernièrement « summer games », il vaut la peine !

  14. Par manque de temps, je ne suis pas allée le voir…. mais c’est un regret j’aurai beaucoup aimé le voir au ciné ce film. La performance de l’acteur doit valoir le déplacement je pense.

  15. Beuh moi cela ne me dit rien de voir ce film. En plus la bande annonce a été passée et repassée…c’était à nous en dégouter je trouve.

  16. Axl

    « Deux heures trente épatantes sur un type vraiment insupportable, c’est quand même une belle réussite, le biopic par excellence. » Ca c’est LA phrase qui m’aura convaincue de regarder le film … même si je ne suis pas assez courageuse pour aller le voir au cinéma. (Faut que je puisse lui couper le sifflet trois minutes quand il m’éxasperera :p.)

  17. Loo

    Je connaissais déjà le mauvais côté de Claude François. Je n’ai pas vu le film mais je ne rechignerai pas à y aller surtout en voyant l’enthousiasme de ceux qui y sont allés. En voyant la bande annonce j’ai été bleuffée par la ressemblance. On croirait le vrai. Merci pour ton impression.

  18. Vraiment très intéressant, sur le showbiz des années 60/70, et pour les jeunes qui croient connaître ce mythe mais n’en ont rien vécu. Il en prend pour son grade cloclo, mais à la fin de la séance nombreux applaudissements … pas pour le film, pour cloclo, c’était évident !

  19. J’ai adoré!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *