Mois : août 2013

La religieuse de Madrigal de Michel del Castillo

L’Espagne du Siècle d’Or, c’est la rigueur morale et l’intransigeance religieuse. Les femmes ont payé un lourd tribut à ce qui s’avère souvent être des simagrées censées cacher excès et turpitudes en tout genre. On connait Jeanne la Folle, mère de Charles Quint, qui aima trop son royal et infidèle mari et passa quarante-cinq ans[…]

Une ardente patience de Antonio Skármeta

Mario est un jeune homme un brin fainéant, qui n’aime pas se lever le matin pour partir travailler avec son pêcheur de père. Alors il se fait facteur, mais d’un genre particulier puisqu’il n’a qu’un seul client : le poète Pablo Neruda qui vit retiré dans son refuge de l’Ile Noire. Même si certains villageois[…]

Petite soeur, mon amour de Joyce Carol Oates

On ne pouvait pas attendre de Joyce Carol Oates une version « Little Miss Sunshine » du monde de l’exploitation des enfants dans les médias, vraiment pas. Comme prévu donc, c’est de bêtise crasse, de cynisme et d’argent-roi que l’écrivain fait un portrait terrible et souffrant dans Petite soeur mon amour. A l’origine, un fait divers aussi[…]

A copier 100 fois d’Antoine Dole

« Papa, j’suis désolé. J’ai pas choisi, tu sais. J’ai essayé de changer, j’te jure, mais j’arrive pas, m’en veux pas. J’ai pas mérité qu’on me tape, pas mérité les claques. Non, papa, je mérite pas que tu me regardes comme ça, comme si je servais à rien, comme si j’étais pas ton fils, comme si[…]

Deadwood – saison 1

Voilà une série en finit avec le mythe du bon pionnier venu travailler dur pour bâtir un grand pays. Ici, règnent l’égoïsme avant tout, le chacun pour soi, l’enrichissement personnel au mépris de toute fraternité.

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2013/08/12/la-religieuse-de-madrigal-michel-del-castillo/