Mois : septembre 2013

La maison des chagrins de Víctor del Árbol

Après un premier roman, La tristesse du samouraï, qui remporta un beau succès y compris en France, on attendait de renouveler le triste plaisir de lire Víctor del Árbol. Ni le titre ni l’intrigue ne trompent le lecteur : il succombera au charme lent et vénéneux de La maison des chagrins qui lentement empoisonne. Eduardo Quintana[…]

Living de Martín Caparrós

Living de Martín Caparrós est un roman surprenant, picaresque, latin, parfois obscène et souvent grinçant. Instable au final car il varie les registres et promène le lecteur étonné à travers les méandres d’une histoire plus alambiquée qu’il n’y parait au départ. Tout commence comme un récit de vie : c’est Nito qui raconte la sienne, lui[…]

Froid mortel de Johan Theorin

Les écrivains de polars scandinaves sont aujourd’hui nombreux à être traduits en français. Il semblerait que là-bas, ils se reproduisent à une vitesse phénoménale. Alors pourquoi Johan Theorin ? Parce que c’est aujourd’hui son anniversaire et parce qu’il ne s’agit pas avec ce roman d’un polar, mais d’un suspens psychologique dans l’univers presque clos d’un hôpital[…]

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2013/09/09/maison-chagrins-victor-del-arbol/