A la recherche du Moyen Age de Jacques Le Goff

A la recherche du Moyen AgeAvec quelques éminents historiens, tels Lucien Febvre, Marc Bloch, Fernand Braudel ou Georges Duby, Jacques Le Goff a contribué à sortir l’étude du Moyen Age de l’ère du juridique et des chartes, de l’histoire à partir de celle des institutions (héritée du XIXe siècle) et donc des « grands hommes » et des grands événements. Dans A la recherche du Moyen Age, il retrace son parcours personnel de chercheur et parle de son Moyen Age, celui qu’il se plaît à faire connaître, loin des clichés.

A la recherche du Moyen Age depuis longtemps

Jacques Le Goff entre en Moyen Age à douze ans après la lecture d’Ivanhoé de Walter Scott : nous sommes en 1936. On présentait alors le Moyen Age soit de façon obscurantiste, soit comme la période des troubadours et des cathédrales. Malgré Jacques Le Goff et ses brillants confrères, c’est hélas toujours ainsi que les médias présentent cette période si riche et complexe : les idées reçues ont la vie dure…
Le jeune homme est stimulé par divers professeurs et par ses contacts directs avec le Moyen Age, notamment à travers les manuscrits. Ils sont, parmi d’autres (archéologie, iconographie), la matière première de l’historien, la source. Et sans accès aux sources, point d’historien mais « un historien amateur, un ersatz d’historien« . Son parcours tel qu’il le décrit ici permet de souligner certains changements : quand en 1956 parait son premier ouvrage sur les marchands et les banquiers, les travaux des universitaires commencent à acquérir un nouveau lectorat. Dès lors, l’historien n’écrit plus uniquement pour ses semblables et ses pères mais aussi pour le grand public.

Saint François d'Assise Fresque du 13e siècle, Eglise du Sacro Speco, Subiaco, Italie

Saint François d’Assise
Fresque du 13e siècle, Eglise du Sacro Speco, Subiaco, Italie

Les thèmes de prédilection de Jacques Le Goff

Dans A la recherche du Moyen Age, sont abordés en quelques chapitres les sujets d’études privilégiés de l’historien, traités dans ses ouvrages : les intellectuels, le purgatoire, les villes, saint Louis, saint François d’Assise… Toujours clair et passionnant, Jacques Le Goff résume ici l’invention du terme Moyen Age, l’arbitraire périodisation, la naissance des marchands, l’humanisme médiéval, la prépondérance de l’Eglise… En cinquante ans de recherche, la connaissance du Moyen Age par les historiens mais aussi par le grand public a considérablement changé : elle se fait plus humaine, à hauteur d’hommes. Beaucoup de terrains de recherche ont été défrichés, mais une des tâches des médiévistes à venir : « faire parler les silences actuels du Moyen Age » (ceux des paysans, des femmes, des jeunes, des éventuels athées).

Pairs et maîtres

Jacques Le Goff ne manque pas de témoigner sa reconnaissance à ses pairs et maîtres. Dans ce modeste billet hommage à ce grand médiéviste, qu’il me soit permis de témoigner de mon égale admiration envers d’autres historiens qui m’ont stimulée alors qu’étudiante en histoire, je travaillais sur la vie de Marie d’Oignies, une sainte belge du début du XIIIe siècle : Jean Chélini, André Vauchez, Alain Bourreau et Laurent Feller, qui a dirigé mon mémoire. Belle et enrichissante période que celle de la recherche en histoire, je la regrette.

Logo anniversaireBien qu’il se sente « né quelque part entre Bologne et Paris, Saint-Jacques de Compostelle et Rome entre 1150 et 1250« , Jacques Le Goff a quatre-vingt-dix ans aujourd’hui, 1er janvier 2014. Il anime toujours régulièrement Les Lundis de l’Histoire, sur France Culture.

 

A la recherche du Moyen Age

Jacques Le Goff (avec la collaboration de Jean-Maurice de Montremy)
Audibert, 2003
ISBN : 2-84749-025-6 – 169 pages – épuisé dans cette édition

Cet article a été vu 1028 fois

Articles similaires


Nouveau : commentez via votre profil Facebook

24 Commentaires

  • Dominique a commenté le 1 janvier 2014 Répondre

    Tu démarre fort l’année avec une lecture sérieuse ET réjouissante ! Cet homme un peu comme Paul Veyne, sont vraiment des passeurs magnifiques.

    Très belle année 2014 avec de belles lectures

    • Sandrine a commenté le 1 janvier 2014 Répondre

      J’apprécie tous ces auteurs qui savent rendre leur savoir accessible et dont la lecture rend plus intelligent (au moins, c’est le sentiment que j’ai…). Belle année à toi de même.

  • cathe a commenté le 1 janvier 2014 Répondre

    J’allais dire comme Dominique que tu démarres avec une lecture sérieuse mais passionnante ! J’en profite pour te souhaiter une très bonne année en espérant qu’on aura cette année encore le plaisir de se voir à St Malo :-)

    • Sandrine a commenté le 1 janvier 2014 Répondre

      J’y serai certainement : au plaisir en effet.

  • keisha a commenté le 1 janvier 2014 Répondre

    Dans les années 80 j’avais enchainé les lectures sur cette période, les Duby, Pernoud et consorts.J’adorais! Merci pour cette présentation.

    • Sandrine a commenté le 1 janvier 2014 Répondre

      Moi un peu plus tard, mais j’aimais beaucoup aussi ;-)

  • Lystig a commenté le 1 janvier 2014 Répondre

    ça me rappelle mes études…

    bonne et heureuse année !

  • Valérie a commenté le 1 janvier 2014 Répondre

    Je te souhaite une belle année 2014!

    • Sandrine a commenté le 1 janvier 2014 Répondre

      De même : qu’elle te soit riche en belles lectures.

  • dasola a commenté le 2 janvier 2014 Répondre

    Bonjour Sandrine, je garde un souvenir ému d’une UV d’histoire facultative il y a 30 ans à la Sorbonne sur l’Europe du 11ème au 13ème siècle (étudiée à la Sorbonne). Mon meilleur souvenir de fac. Oui, le Moyen-Age est une période riche et passionnante. J’en profite pour te souhaiter une excellente année 2014 qui commence fort grâce à toi. Merci pour ce conseil.

    • Sandrine a commenté le 2 janvier 2014 Répondre

      Et quand on a de bons professeurs, les souvenirs n’en sont que meilleurs ! Bonne année à toi aussi.

  • Violette a commenté le 2 janvier 2014 Répondre

    Le Moyen-Age est l’époque que j’aime le moins… Passe une excellente année Sandrine!

    • Sandrine a commenté le 3 janvier 2014 Répondre

      Passionnant pourtant… belle année à toi de même.

  • Praline a commenté le 3 janvier 2014 Répondre

    Si je n’avais été antiquisante, j’aurais été médiéviste ! J’aime cette période et ses historiens qui nous la rendent si proche. Belle année à toi !

    • Sandrine a commenté le 3 janvier 2014 Répondre

      Qu’il reste cependant difficile de pénétrer la mentalité de cette époque… si j’avais un voyage dans le temps à faire, ce serait vers le Moyen Age…

  • Syl. a commenté le 4 janvier 2014 Répondre

    Je fais une pause dans mon temps bouillonnant de ce début de janvier, pour te souhaiter une belle année… A bientôt !

    • Sandrine a commenté le 4 janvier 2014 Répondre

      Merci beaucoup : très belle année à toi aussi.

  • luocine a commenté le 4 janvier 2014 Répondre

    je le connais que de nom! (qui ne le connaît pas) j’ai lu des articles de lui dans la revue histoire , mais à travers ton article je n’arrive pas à savoir si cet ouvrage s’adresse à des « non-historiennes »
    et sinon que 2014 t’apporte le bonheur de trouver des livres qui t’enchantent
    Luocine

    • Sandrine a commenté le 4 janvier 2014 Répondre

      Je pense qu’il suffit de s’intéresser au Moyen Age pour apprécier ce livre, pas besoin d’être historien. Bonne année à toi de même.

  • Margotte a commenté le 4 janvier 2014 Répondre

    Pffffffff, voilà qui me fait penser que je peu, trop peu d’histoire…. Le Goff, c’est pourtant toujours un plaisir de le lire !
    Bonne année à toi :-)

    • Sandrine a commenté le 4 janvier 2014 Répondre

      Je suis contente d’avoir pris quelques temps pour le lire à l’occasion de son anniversaire. Belle année à toi aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current day month ye@r *