Charlotte de David Foenkinos

Charlotte de David FoenkinosChanger son image.

Ecrire quelque chose de grave.

Ne pas encore passer à côté du Goncourt.

La Seconde Guerre mondiale.

Les Juifs.

Pire encore ?

Oui.

Une tradition familiale du suicide.

Et puis une artiste.

C’est fragile une artiste, ça plait.

Qui meurt enceinte : summum du tragique.

Se mettre en scène aussi.

Prouver qu’on se sent concerné.

Un peu d’autofiction, de l’autofiction artistique.

Ça ne peut pas nuire.

Faire un effort stylistique.

Autant que possible.

Pourquoi pas sujet-verbe-complément.

Ça fait dépouillé, ça convient au sujet.

Et ça ne demande pas trop d’effort.

Tiens, et si je tirais à la ligne ?

J’aurais mon nombre de pages.

Et peut-être même bien le Goncourt, qui sait ?

 

Charlotte 

David Foenkinos
Gallimard, 2014
ISBN : 978-2-07-01456-83 – 224 pages – 18.50 €

 

..

..

..

..

67 commentaires sur “Charlotte de David Foenkinos

    • Merci, je ne connaissais pas, c’est vraiment drôle !

      • Et ça rejoint totalement (ou presque) ton point de vue 🙂

        • Et je ne suis pas qu’un peu contente de constater qu’il y a plus méchant que moi 😀

        • Merci pour le lien, j’ai bien ri aussi.
          Tout cela ne fait que conforter mon a priori -rhhôôô, c’est pas bien les a priori- sur Foenkinos.

          • J’en avais peut-être quelques-uns aussi avant de commencer ma lecture…

    • Ah ah ah ! J’adore !
      Mais c’est vraiment comme ça, ce livre ? Une phrase à la ligne ?
      J’avais déjà pas envie, mais là, c’est MORT !!!

      • Une phrase, c’est quand il est vraiment en forme. Ça peut être un mot, un mot fort bien sûr, genre :
        Rien.
        C’est fort non cette typographie qui en dit plus que le mot lui-même 😀

        • Rhhâââ ! Ouais, c’est trop fort !Mais ils n’ont rien d’autre à se mettre sous les crocs, les Goncourt ? Eh ! ça vaut pas le coup de sauter, non !

  1. Ah oui, quand même 🙂 Je n’étais pas très tentée mais je commençais à me dire que s’il avait le Goncourt, ça valait peut être le coup d’aller regarder de plus près. Finalement, ce sera non !

    • Ça faisait plus d’un mois qu’il était dans ma liseuse et l’annonce des quatre derniers retenus pour le Goncourt m’a décidée à aller y voir de plus près. J’ai dit chez moi que s’ils tenaient à moi, il fallait qu’ils installent des matelas sous les fenêtres parce que je saute s’il décroche le prix la semaine prochaine…

  2. Moi qui avait très envie de le lire, me voilà douchée XD

    • Je ne souhaite refroidir l’enthousiasme de personne : lis-le et donne-nous ton avis, moi je voudrais bien savoir ce que tout le monde lui trouve à ce livre…

  3. Merci, merci, et merci car tu m’évites une lecture superficielle et donc inutile et oui, je prie pour que l’un des trois autres (ma préférence irait vers Lydie Salvayre dont j’apprécie la plume) reçoive ce fameux prix. Et si pour une fois, cela pouvait-être une femme lauréate ? Le prix basculerait dans la modernité !!!!! (deuxième étape : remaniement en profondeur de la composition trop masculine du jury). Des bises

    • Je n’ai pas lu ce roman-là de Lydie Salvayre mais il me fait très envie, je suis déjà sous le charme de son français-espagnol entendu lors de la lecture de quelques extraits. Il y a longtemps que je n’ai pas lu cette auteur mais « La puissance des mouches » m’a beaucoup marquée.

  4. J’avais lu un extrait et j’étais plutôt tentée… mais de là à lui donner le Goncourt. S’il suffit de trouver une forme originale, et un sujet « assorti » pour l’obtenir, c’est soit que le reste n’est pas très bon (je n’ai pas lu de romans français de la rentrée) soit que le jury se laisse influencer par les critiques des médias…

    • Je ne sais pas ce qui détermine les jurés par contre, il me semble qu’il y a des années plus riches que d’autres et que 2014 n’est pas un très grand cru, peut-être…

  5. Je le lirai, malgré tout. J’aime bien Foenkinos et puis je suis curieuse. Il a l’air si convaincu quand il en parle …

    • Il communique très bien, c’est certain, et il a l’air out à fait sympathique. Oui, on a envie de le lire après l’avoir entendu, mais bon, être un auteur sympathique ne fait pas tout…

  6. je dois chroniquer ce livre bientôt, je ne partage pas ton avis
    -d’abord je me fiche complètement du Goncourt.
    C’est important car cela me permet de lire les livres sans penser si la littérature française est tombée très bas ou non.
    Je ne connaissais pas Charlotte Salomon et il y a un mérite qu’on ne peut pas enlever à Foenkinos c’est d’interroger notre mémoire, pourquoi ne connaissons pas cette artiste majeure?
    On peut toujours se moquer d’une forme , il a cherché à écrire autrement pour un sujet étouffant , je ne suis pas convaincue par son style mais je n’oublierai jamais que je lui dois la connaissance d’une femme remarquable. Et je sais que lorsque j’écrirai mon billet je renverrai à ton article car c’est important la variété d’opinion sur un livre.

    • Je te rejoins oui pour ce qui est de Charlotte Salomon, de l’artiste elle-même que beaucoup découvrent grâce à lui. Mais ce qui m’intéresse ici c’est la forme et si David Foenkinos a cherché à innover eh bien ce qu’il a trouvé ne m’intéresse pas : au mieux ça m’ennuie, au pire ça me fait rire, ce qui bien sûr ne convient pas au sujet…
      Mais comme toi, je suis bien sûr ouverte à la discussion, c’est même pour ça que je tiens des blogs : pour échanger, discuter et même disputer pourquoi pas autour des livres, de la littérature comme des lecteurs ouverts, attentifs et respectueux de l’avis d’autrui.

  7. Je suis comme Luocine, je lui reconnais d’avoir sorti de l’ombre une femme qui méritait sûrement d’être connue. Je ne l’ai pas lu (je n’ai rien lu de Foenkinos, il ne me tente pas). Je lui souhaite de ne pas avoir le Goncourt, ça va être ravageur pour lui et sans doute excessif, alors que ce sont les jurés qui sont vraiment à côté de leurs pompes cette année (et pas que cette année …). A moins qu’il n’y ait derrière tout cela d’obscurs intérêts, comme d’hab.

    • L’été dernier (2013), j’ai suivi avec beaucoup d’intérêt une série d’émissions de Pierre Assouline racontant le prix Goncourt depuis ses débuts. Il explicite clairement de très nombreuses magouilles et quelques scandales. Et bien qu’il fasse aujourd’hui partie du jury, j’ai du mal à croire que toutes ces vilaines pratiques ont définitivement disparu et que tous les jurés jugent en conscience, avec pour seul critère la qualité littéraire des romans…

  8. Je ne suis pas d’accord… j’ai été très touchée par ce texte. Après, pour le Goncourt, je suis plus mesurée, j’aimerais qu’il l’ait parce que comme ça pour la première fois j’aurais lu le Goncourt, ce qui est une raison comme une autre. Après, je fais partie de ceux qui ne pardonneront pas au jury d’avoir évincé Carrère dès le premier tour (et accessoirement sélectionné Delacourt…)

    • Je comprends tout à fait qu’on puisse être touché, oui tout à fait, car sous cette forme insupportable il y a la vie et la mort d’une femme, sa souffrance. Et quoi que fasse David Foenkinos avec ses vains efforts, il ne détruira pas ça.

  9. Tu as raison être sympa ne fait pas tout mais personnellement j’aime bien ce qu’il écrit!

  10. Je vois que sur ce livre, on est à l’opposé ! Même si j’ai adoré ce livre, je comprends tout à fait ton ressenti sur le style.

  11. J’adore ce billet, tu m’as fait rire ! Une de mes libraires a été très touchée par ce roman et a fait beaucoup d’efforts pour que je l’emporte. Mais je suis tellement rétive à Foenkinos (et je sais que je suis injuste, je n’ai lu que La délicatesse) que je ne l’aurais emporté pour rien au monde. Le comique, façon de parler, c’est que des libraires dénichent d’autres choses sur Charlotte Salomon, comme j’ai vu cet après-midi chez Tropismes.

    • C’est vrai que le livre contribue à faire connaître cette artiste : c’est un point très positif.

  12. Mon premier fou rire de ce dimanche ! Merci 🙂

  13. Ah ah ! Sandrine ! Merci pour cette chronique !! C’est trop bien ! Je n’ai pas lu ce livre, mais pour les raisons que tu expliques : je n’aime pas du tout du tout les retours à la ligne intempestifs, alors le Charlotte ne pouvait pas m’attirer ! J’adore ce que tu dis de la SGM, des juifs et l’envie d’un Goncourt à la clé, je pense la même chose !

    • On aurait pu écrire la même chose l’an passé avec le roman de Pierre Lemaitre avec la Grande Guerre. Mais au moins le livre était bon.

  14. Tu le présent donc pour le Goncourt.

    • Moi non, mais j’ai lu qu’il était favori et ça vraiment, c’est inquiétant…

  15. Comme on dit dans ces cas-là, ça, c’est fait ! 🙂

  16. Foenkinos, je suis comme Ingannmic, pleine d’a prioris, j’assume ceux là (bon, j’ai lu « La délicatesse » aussi, faut dire, ce qui ne les a pas arrangés du côté positif … « Les souvenirs », je n’ai pas pu finir, je me marrais trop, ce qui n’allais pas non plus avec le sujet), alors là, évidemment … Je me suis donc régalée de ton article et de la vidéo mise en lien par In cold blog, surtout le coup de la décoration du sapin de Noël ! Pour le prix Goncourt, aucune illusion littéraire …

    • Laurent nous fait ainsi découvrir des Booktubers d’un nouveau genre, j’apprécie beaucoup ce ton-là, même si dénigrer n’est pas tout, il faudrait qu’ils travaillent encore un peu plus leurs vidéos pour être impertinents sans être ni grossiers ni vulgaires.

  17. Mango

    Je t’aime mais là, je te trouve trop dure! Peu m’importe que cet auteur ait le Goncourt ou pas, cette fois j’ai aimé ce qu’il a écrit, même si au début le style choisi m’a surprise, c’est vrai . Ceci dit, je serais ravie aussi si c’était Lydie Salvayre qui emporte le Prix. Les deux autres, je n’ai encore rien lu d’eux! Mon préféré aurait sans doute été Éric Reinhardt dont je lis le roman en ce moment. Je ne comprends pas qu’il ne soit pas dans la dernière sélection.

    • Cette sélection est un mystère… je ne lis pas beaucoup d’auteurs français de la rentrée, je ne suis donc pas bien placée pour les pronostiques, je pense juste qu’il doit quand même y avoir mieux que Foenkinos… à mon avis bien sûr, qui n’est peut-être pas très gentil mais reflète mon agacement.
      Et merci d’être tolérante 😉

  18. Laurent Ex Incoldblog via la page Facebook Tête de lecture

    Et puisque, dû à qq ennuis logistiques, je ne peux poster mon commentaire directement sur le blog, je me permets de le faire ici :
    En ce lundi matin, je voulais remercier toutes les commentateurs/trices qui sont intervenu(e)s ici, à commencer par Sandrine, bien sûr.
    Franchement, ça fait vraiment du bien de se retrouver en compagnie de personnes respectueuses de l’avis exprimé, sachant débattre, argumenter et exprimer leurs avis (divergents ou pas) sans passion excessive ni déplacée.
    Pour un peu, j’en viendrais presque à vanter les mérites des blogs (de celui-ci, en tout cas, c’est certain !) 😉

    • Moi aussi Laurent, ça me fait plaisir tout ces gens qui s’expriment avec calme et simplicité, sans traiter qui que ce soit de tous les noms d’oiseaux. Tout ça dérape tellement vite. Finalement, je crois que la pratique des blogs nous ouvre au dialogue civilisé 🙂

  19. Rires.
    (moi aussi je sais écrire un mot puis aller à la ligne..Le jury? un petit Goncourt pour moi? non? Dommage).
    Jamais lu Foenkinos. J’ai la délicatesse dans ma pal, quelque part, mais je t’avoue que je ne suis pas pressée, je ne sais pas pourquoi d’ailleurs. Tu l’avais vu quand il était passé à LGL sur F5 pour présenter son roman? Il n’avait pas réussi à m’intéresser à son livre mais par contre j’aimerais en savoir plus sur cette Charlotte Salomon.

    • Je ne regarde pas La Grande Librairie, François Busnel m’agace trop…

      • Moi aussi il m’ennuie Busnel… mais bon, je voulais savoir ce que les auteurs en présence avait à dire, surtout DF. vu tout ce qu’on en dit…je voulais voir un peu comment il était. Mais comme je te le disais, pas convaincue.

  20. Je l’ai commencé hier soir. Je découvre avec plaisir (si on peut dire la trajectoire de Charlotte) mais que l’écriture est simplette. Jamais lu Foenkinos donc je ne pas comparer avec ce qu’il a fait avant mais on ne peut pas dire que le style soit son point fort 😉
    J’ai aussi lu le Daoud qui est tellement, tellement plus littéraire. Mais plus exigeant aussi. En tout cas je pense que Foenkinos a tout d’un gagnant en puissance, surtout si, après Lemaitre, les jurés veulent poursuivre dans la veine des lauréats « grand public ».

    • Voilà un bout de temps que je me promets de lire le roman de Daoud mais je veux d’abord relire L’étranger pour l’apprécier au mieux.

  21. Je suis admirative… c’est la plus sarcastique et délicate mauvaise critique sur un roman que je lis. Finalement le style Foenkinos peut avoir du bon.

    • Pour un fois, il m’a semblé que l’exercice « à la manière de… » n’était pas inaccessible. Si Foenkinos à le Goncourt, il faudra que je songe à me mettre à l’écriture 😀

  22. Bah je te trouve bien sévère 😉 Pour ma part je suis surtout restée sur ma faim ! (billet à venir)

    • Ne me dis pas que tu as apprécié le style parce que sinon, je rends mon tablier !

  23. Je suis dedans… Pas d’avis définitif pour l’instant mais j’aime beaucoup ton billet !

  24. Eh bien ! Tu n’auras pas à sauter par la fenêtre ! Bien contente pour Lydie Salvayre.

  25. Et bien c’est parfait, j’hésitais à le lire (le sujet ne m’inspirais pas des masses) mais au final je vais passer allègrement mon tour ^^

    • Je m’en voudrais de te faire passer à côté d’un roman qui pourrait te plaire… il a quand même beaucoup d’adeptes. L’avantage, c’est que tu peux très rapidement en lire un extrait pour te faire une idée du style et savoir si tu le supporteras 🙂

  26. J’ai trouvé ce billet drôle et dur à la fois ! A la fin de ce roman lu avant que les prix ne tombent, j’ai qualifiée cette lecture de Coup de cœur tant j’avais été émue Par l’histoire de charlotte Salomon. Trois semaines après ma lecture je me rends compte que seule la destinée de cette femme reste, le style lui s’est évaporé dans la nature, n’a laissé aucune empreinte dans mon cerveau ! Mais bon j’ai la notation généreuse par contre quand je n’aime pas je ne vais même pas au bout de ma lecture ou alors avec les forceps !

    • Il semble en effet que ce roman a le mérite de faire découvrir cette artiste et c’est une très bonne chose.

  27. Ahah très drôle cette note ! Bon, je ne me suis pas posé la question trop longtemps, mais je pense pourvoir passer sur ce roman 🙂

  28. Karine:)

    Je suis morte de rire. Et j’ai quand même l’intention de le lire, juste pour voir si je vais avoir un avis semblable ou si ça va me plaire.

    • L’avantage avec ce genre de livre, c’est qu’on ne met pas longtemps à se faire un avis…

  29. J’avais promis de faire un billet une fois l’agitation des prix retombée. Et évidemment je t’ai cité pour balancer mon enthousiasme à propos de ce roman. J’ai relu tous les commentaires sur ton article, il en ressort que vous auriez été en colère s’il avait eu le Goncourt. Comme il ne l’a pas eu peut-être pouvez vous « re » penser à ce livre pour ce qu’il est. Une façon de faire passer une émotion difficile à contrôler à propos d’une destinée d’une grande artiste écrabouillee par l’horreur absolue. La forme qu il a choisi t’insupporte, moi elle m a permis de supporter l’horreur.

    • J’étais un peu prévenue contre ce texte, peut-être le relirai-je un jour, apaisée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *