Fleur de tonnerre de Stéphanie Pillonca

Je me souviens avec tant de plaisir du roman de Jean Teulé, Fleur de Tonnerre, que je n’ai pas oublié le nom de cette tueuse en série bretonne : Hélène Jégado. J’ai quasi pleuré de rire grâce à deux perruquiers normands perdus dans une Bretagne qu’ils abhorrent aussi me fallait-il voir cette adaptation : j’avais hâte de rire à nouveau.

Hum. Hum, hum… comment dire… Fleur de tonnerre le film n’est absolument pas drôle. Pas une once d’humour, même noir, alors autant dire que l’esprit du roman de Jean Teulé est bien loin, très loin. Ce qui est proche par contre c’est l’ennui, du genre abyssal car ce film manque de rythme malgré sa construction en flashbacks et multiplie les scènes contemplatives censées évoquer les méandres psychologiques de cette implacable meurtrière.

Jamais maman et papa Jégado n’ont dit je t’aime à leur petite Hélène. A la maison, c’était plutôt baffes et histoires à faire peur alors Fleur de tonnerre se débarrasse vite fait bien fait de maman. C’est son premier meurtre, à huit ans, qui sera suivi de très nombreux autres puisqu’Hélène se fait engager comme cuisinière partout en Bretagne, semant la mort sans récolter de soupçons. La police du début du XIXe siècle n’était guère efficace…

Le problème le plus évident du film, c’est Benjamin Biolay. Je l’avais déjà vu dans La Meute de Franck Richard et je m’attendais au pire. Et ce fut pire que pire. Je ne sais pas ce qu’il vaut comme chanteur mais il faut qu’il arrête le cinéma. Il n’a aucune expression à son actif, il ne sait même pas froncer un sourcil. Il reste le visage inerte pendant tout le film, on le dirait botoxé aussi quand il pleure ou déclare un amour passionné à Hélène Jégado, c’est sans battre d’un cil. C’en est drôle tellement c’est mauvais, et c’est le seul point humoristique du film.

Benjamin Biolay dans Fleur de tonnerre
Benjamin Biolay

Il faut croire que Stéphanie Pillonca aime les chanteurs qui se font acteurs puisque Miossec a lui aussi droit à un rôle. Et force est de constater qu’il est bien meilleur que Benjamin Biolay. Quelques minutes en soutane et on a l’impression qu’il a passé sa vie dans les ordres ! Ah, la bonne sainte Vierge prête à pardonner tous les pécheurs, on y croirait presque !

Christophe Miossec dans Fleur de tonnerre
Christophe Miossec

La jeune Déborah François est convaincante, elle joue bien l’hystérie mais malheureusement on ne lui offre pas une palette très étendue. On la voit beaucoup au milieu de ses casseroles (c’est en les empoisonnant qu’elle élimine ses victimes), elles marche dans la lande ou les bois, discute avec l’Ankou dont elle se croit la réincarnation. C’est assez lassant. Heureusement, la Bretagne historique est agréablement filmée, costumes et décors sont soignés et certains personnages secondaires ont des tronches remarquables. A l’évidence, la réalisatrice aime les lieux qu’elle filme, c’est toujours ça mais ce n’est pas assez.

.

Fleur de tonnerre de Stéphanie Pillonca
Avec : Déborah François, Benjamin Bilay, Jonathan Zaccaï, Catherine Mouchet, Christophe Miossec…
Sortie nationale : 18 janvier 2017 – Durée : 1 h 40

..

..

..

..

28 commentaires sur “Fleur de tonnerre de Stéphanie Pillonca

  1. Ah Ah Ah ! Rire du matin ! Merci Sandrine !

    • Sandrine

      J’aurais aimé rire pendant la séance !

  2. keisha

    Rhabillé pour l’hiver!

    • Sandrine

      Comme à mon habitude, je n’ai lu les critiques sur ce film qu’après l’avoir vu : j’aurais dû déroger à la règle, elles étaient unanimes…

  3. Tu m’as bien amusée, même si j’aime le chanteur… je n’avais pas envie de voir le film…

    • Sandrine

      Je crois bien ne l’avoir jamais entendu chanter, mais je n’écoute guère de musique et encore moins de chanteurs français… Mais j’imagine tout à fait qu’un mauvais acteur peut-être un bon chanteur : ce sont deux métiers différents et il ne doit pas être aisé de briller dans les deux 😉

  4. ben perso, j’aime pas Biolay comme chanteur non plus, il est de mon coin, là, et joue le snob en disant qu’il est lyonnais. Il en a un peu rabattu, mais j’aime pas ce genre de façon d’être. Sinon, c’est un Teulé que je n’ai pas encore lu, mais tu m’as donné envie de rire un peu, Sandrine

  5. Et boum! j’adore Miossec et j’aimerais bien voir ce qu’il donne à l’écran (mais juste les quelques minutes où il apparait, alors!)
    je pense que la seule fois où j’ai vu Benjamin Biolay dans un film, c’était dans un petit rôle – le père dans « Stella » de Sylvie Verheyde, un film que j’avais beaucoup aimé d’ailleurs, et la pilule passait plutôt bien – après je n’aime ni le chanteur, ni le personnage…
    Quant à Jean Teulé, je ne l’ai jamais lu ! peut-être parce que chaque fois que je le vois à la télé, il me fait un peu peur ^^

    • Sandrine

      J’aimais vraiment beaucoup Miossec avant qu’il ne devienne un clone de Francis Cabrel : donc au-delà de ses trois premiers albums, je n’ai plus suivi…

  6. Ah bah voilà, moi qui hésitais je n’hésite plus 🙂 C’est réglé !

    • Sandrine

      Dire que j’ai attendu avec impatience pendant un mois qu’il arrive dans ma province…

    • Sandrine

      Eh bien moi, j’y ai emmené mon mari et mon fils en leur promettant de bien rigoler : tu imagines la déception…

  7. et voilà! une économie de réaliser j en’irai jamais voir ce film merci Sandrine.

  8. Enfin quelqu’un qui dit que Benjamin Biolay est mauvais acteur ! ça me frappe à chaque fois que je le vois, le moins souvent possible. Je ne comprends pas l’engouement autour de lui (je n’aime pas le chanteur non plus, mais chut .. je vais me faire lyncher). Je n’ai pas eu envie du tout de voir ce film.

    • Sandrine

      Je ne sais pas du tout ce que les réalisateurs lui trouvent, c’est un grand mystère… Toutes les chroniques que j’ai lues sur Fleur de tonnerre soulignent sa très médiocre prestation…

  9. Si je le regarde, je suis fixée : ce sera uniquement pour la reconstitution historique ! 😉

    • Sandrine

      Il y a de belles maisons bretonnes, et de beaux intérieurs. Parfois, ça fait un peu « La Laitière » mais c’est beau 🙂

  10. Pauvre Benjamin…. il est vraiment si mauvais que ça ?

    • Sandrine

      Je crois tout simplement que ce n’est pas un acteur…

  11. Je ne suis pas attirée par les romans de Jean Teulé, donc pas non plus par ce film mais tu m’as fait rire aussi ! Bon, je vais être méchante : Benjamin Biolay, je déteste son genre « je suis beau et ténébreux parce que j’ai une vie intérieure profonde mais je ne vous ferai pas l’aumône d’un sourire » et en plus il fait partie des chanteurs qui, pour moi, ont besoin d’un cachet d’aspirine pour chanter (pas beaucoup de voix et tout est plat aussi, à toi de deviner sa richesse intérieure).

    • Sandrine

      Eh ben, il n’a pas l’air bien sympathique cet homme-là, ça ne me donne pas envie d’écouter ne serait-ce qu’une de ses chansons.
      Ceci dit, Miossec n’est pas un gars super souriant je pense (d’après les quelques vidéos de ses chansons que j’ai pu jadis voir sur le net) mais dans ce film, il sourit comme le ravi de la crèche et c’est ça qui est drôle, le contre-emploi !

  12. A défaut de rire pendant le film, tu as du rire en rédigeant ton billet ! Je n’avais déjà aucune envie de voir cette adaptation donc pas de changement de plan de ce côté là. Par contre, tu m’as donné envie de lire le bouquin … Comment Teulé peut-il faire rire sur un tel sujet ? C’est bien ce que j’ai envie de savoir …

    • Sandrine

      Il fait aussi rire avec le type qui se fait manger par les habitants d’un village devenus cinglés : Teulé sait vraiment y faire côté humour noir !

  13. Bonsoir Sandrine, je suis d’accord pour Biolay qui n’est pas même crédible dans son rôle. En revanche, son dernier album est bien. Et sinon, par rapport au roman, on ne retrouve pas l’écriture de Teulé dans le film. Quant à Déborah François, il est certaiin que son personnage est un peu monolithique. Dommage. Bonne soirée.

    • Sandrine

      J’aurais pu passer outre le désastreux Biolay si le film avait été aussi méchamment drôle que le roman, mais on est très loin du compte…

  14. ton billet m’a bien fait rire! Tu as raison d’exprimer ton opinion! Jean Teulé n’avait-il pas son mot à dire dans la réalisation?

    • Sandrine

      J’ai cherché une réaction de sa part mais n’en ai pas trouvé…

  15. zut, il me semblait qu’il avait un peu supervisé le film mais d’où je tiens cette info? Je ne m’en souviens plus!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *