Agatha, es-tu là ? de Nicolas Perge et François Rivière

agatha es-tu làMais qu’est-il arrivé à Agatha Christie en ces onze jours de décembre 1926 ? Disparue, tout simplement disparue. L’énigme a fait couler beaucoup d’encre à l’époque et aujourd’hui encore, on suppute. Nicolas Perge et François Rivière s’attellent donc à quatre mains à ce mystère, en donnant une version rocambolesque et inquiétante.

La narration suit plusieurs personnages. Une certain Alicia Weaver est sur les traces de la romancière. Elle est en effet en contact avec la secrétaire de l’éditeur d’Agatha, le seul à savoir qu’elle a organisé elle-même cette disparition. Journaliste, elle flaire le scoop alors que le pays entier est à l’affut. Elle prend donc une chambre dans le même hôtel que la romancière, à Harrogate, et la surveille. On suit également une bande de truands, qui dans un premier temps semblent assez comiques mais sont en fait aussi bien organisés que cruels et prêts à tout.

Seymour est quant à lui journaliste vedette à la BBC, plus ou moins ami d’Alicia. J’ai eu beau chercher, je n’ai pas compris ce qu’il venait faire dans cette histoire vu qu’il ne sert à rien. Je me suis également interrogée sur la présence d’Arthur Conan Doyle qui ne brille pas non plus par son efficacité dans cette intrigue, à l’inverse de son intervention décisive dans l’affaire George Edalji (dont Julian Barnes s’est inspiré pour son roman Arthur et George). S’il est toujours le père de Sherlock Holmes, il est surtout à l’époque moqué pour avoir viré spirite. C’est d’ailleurs dans ce registre qu’il intervient dans l’enquête, en faisant renifler un gant d’Agatha à son ami medium. Et si Nicolas Perge et François Rivière mettent ainsi en scène la participation de Conan Doyle à l’enquête c’est parce que c’est ainsi qu’il y a effectivement participé.

La narration assez brumeuse au départ s’éclaircit peu à peu. On comprend que le stratagème mis en place par la romancière a mal tourné et qu’elle s’est fait piéger de façon tout à fait imprévisible. On y croit ou pas, rien d’irréalisable et même si c’est assez incroyable ça reste cohérent. Agatha es-tu là ? fouille peu les personnages et s’en tient principalement à l’engrenage des faits. On s’interroge donc sur certaines motivations. Un peu vite mené et léger, le roman émet une hypothèse plausible sur le mystère de ces fameux onze jours de disparition devenus matière romanesque.

François Rivière sur Tête de lecture

.

Agatha, es-tu là ?

Nicolas Perge et François Rivière
Le Masque, 2017
ISBN : 9782702441725 – 288 pages – 18,50 €

..

..

..

..

16 commentaires sur “Agatha, es-tu là ? de Nicolas Perge et François Rivière

  1. Gaëlle

    Je l’ai trouvé très léger ! Dommage car l’idée était intéressante.

    • Sandrine

      L’idée de ce qui arrive à Agatha Christie n’est pas si mal trouvée, à mes yeux. Par contre, l’intrigue elle-même est assez faible, les relations entre les personnages ne m’ont pas semblé claires…

  2. Décidément cet épisode a inspiré plusieurs romans ces temps-ci ! (Je l’ai dans la pile à lire, je suis fan d’Agatha…)

    • Sandrine

      Ah bon ? Je n’avais pas remarqué qu’il y en avait d’autres ces temps-ci. Je me souviens d’un auteur de SF qui projetait une intrigue autour d’un enlèvement pas des extraterrestres mais je ne sais pas si ça c’est fait…

      • Si, il y a eu il y a peu « Agatha » de Frédérique Deghelt chez Plon et début d’année dernière « Agatha Christie, le chapitre disparu » de Brigitte Kernel. J’aimerais bien en lire un peu plus sur l’histoire, mais devant les différents romans, je ne sais lequel choisir en fait.

  3. j’ai été très déçue par ce livre…j’ai eu l’impression qu’Agatha Christie n’était qu’un prétexte pour attirer le lecteur vers ce roman à l’intrigue embrouillée…

    • Sandrine

      Je devais avoir moi-même l’esprit un peu embrouillé en début de lecture car je croyais qu’Agatha Christie était celle qui se déplaçait sous le faux nom d’Alicia Weaver. Mais comme cette dernière se déplaçait sous un faux nom, ça devenait super complexe 🙂

  4. comme je fais partie d’un tout petit club composé de celles et ceux qui se sont ennuyés à la lecture des Agatha Christie, je ne vais pas me précipiter sur ce roman.

    • Sandrine

      Vrai ? Il y en a certainement de plus ennuyeux que d’autres, mais quand même, Le meurtre de Roger Ackroyd est un grand livre, que j’ai déjà lu plusieurs fois et que je relirai, juste pour apprécier sa technique…

  5. Conana Doyle mène l’enquête ? Il me semblait pourtant qu’ils n’étaient pas de la même génération ?

    • Sandrine

      Elle débute sa carrière alors que lui est déjà plus que bien installé… Ils sont tous deux nés au XIXe siècle 😉

  6. Moi non plus comme la plupart, je ne suis pas vraiment intéressé par ce livre…

    • Sandrine

      Si tu es par contre intéressé par le thème, tu vois qu’il existe d’autres livres sur le sujet…

  7. Décidément, cette histoire en produit, de la littérature… Cette version a l’air encore différente de ce que j’ai lu donc pourquoi pas !

    • Sandrine

      Un mystère comme ça dans la vie d’une écrivain aussi célèbre, ça ne peut qu’engendrer des spéculations. Moi j’aime assez la théorie de l’enlèvement par des extraterrestres 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *