Pas d’éclairs sans tonnerre de Jérémie Gindre

Pas d'éclairs sans tonnerreDonald est un enfant puis un adolescent solitaire. Il grandit dans la région des Prairies au Canada, immensité plate que vient rayer la Frenchman River. Il se passionne très tôt pour la recherche historique et les fouilles archéologiques. Il découvre en effet que la terre a enfoui ce qui lui semble être des trésors du passé. Un passé qu’il imagine lointain, préhistorique à la faveur de la découverte du squelette d’un bronthotérium qui s’avère plus commun et récent qu’il ne croit. Mais ses découvertes lui donnent des ailes et il se voit en nouvel Indiana Jones, à l’image du film qui fait un tabac dans ces années-là.

Fouillant la terre, Donald fouille le passé, le met à jour et se rend compte qu’il n’est pas si méconnu que ça. Les pointes de flèches, le musée en regorge. Pourquoi la Terre et le passé sont-ils si pleins du souvenir des Indiens alors qu’on ne les voit pas ?  Relancé par la diffusion télévisée de Little Big Man, l’intérêt de Donald pour une vision autre que l’officielle s’accroit. Il fouille, parcourt inlassablement à  vélo ou en canoë les immensités plates qui l’entourent. Il découvre des villes de pionniers abandonnées, des sites autochtones désertés. Il s’isole plus encore mais se passionne pour les Indiens. L’adolescent organise une expédition clandestine avec son cousin sur le site de Writing-on-Stone dans l’Alberta, la plus grande concentration d’art préhistorique des Plaines. Les pétroglyphes qu’il y découvre l’émerveillent, d’autant qu’ils ne semblent s’offrir qu’à lui seul.

Devenu plus tard étudiant en archéologie, il comprendra qu’il est loin d’avoir fait le tour de ce site très célèbre. Il comprendra également, à la faveur d’un projet d’aménagement, que l’histoire des Indiens se transforme en attraction touristique et que ces lieux historiques sont peu à peu voués à n’être plus que pittoresques.

Pas d’éclairs sans tonnerre est un roman sur l’éveil d’un jeune garçon à son environnement et au monde qui l’entoure. Enfant, il perçoit les richesses et les ambigüités du monde et ses fouilles sont autant de moyens d’essayer de les comprendre. Il vit entouré de villes mortes, témoins d’un passé qui laisse des traces visibles. Celles qui ne le sont pas, il décide de les trouver car il sait qu’il pourra ainsi envisager la complexité du monde.

Jérémie Gindre choisit une narration distanciée qui ne permet pas au lecteur de saisir les sentiments de Donald. On le suit dans ses déplacements, ses mouvements, ses rencontres. Il évolue parce qu’il découvre. Rien ici n’est démonstratif, on ne donne pas de leçon, mais on donne à voir un passé, un pays qui n’est pas à l’aise avec ses autochtones. On pourra regretter une certaine froideur concernant le personnage principal, mais les nombreuses descriptions de la nature sont très évocatrices.

.

Pas d’éclairs sans tonnerre

Jérémie Gindre
Zoé, 2017
ISBN : 978-2-88927-379-9 – 235 pages – 17 €

Pour recevoir le dimanche des nouvelles de Tête de lecture…

Pas d’éclairs sans tonnerre de Jérémie Gindre

6 commentaires sur “Pas d’éclairs sans tonnerre de Jérémie Gindre

    1. Ça n’est certes pas un roman d’action, mais l’évolution du personnage est intéressante ainsi que la façon dont il découvre le passé de son pays.

  1. Je crois que ça me plairait beaucoup ! D’ailleurs je me souviens avoir lu la description de ce roman sur le site de l’éditeur, c’est un signe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2017/10/12/pas-declairs-sans-tonnerre-de-jeremie-gindre/