Depuis le temps de vos pères de Dan Waddell

Depuis le temps de vos pèresOù l’on retrouve Grant Foster après une longue et douloureuse convalescence. La fin de Code 1879 l’a en effet laissé bien mal en point. Au début de Depuis le temps de vos pères, il réintègre la police londonienne et on lui demande de se ménager. Mais le crime ne tarde pas à le rattraper.

Une actrice, Katie Drake, est retrouvée assassinée chez elle. Étranglée, elle a été ensuite égorgée et exposée dans son jardin. Sa fille de quatorze ans a disparu. Le but pour l’inspecteur Grant est de la retrouver très vite car en matière d’enlèvement, plus le temps passe et plus l’espoir de retrouver la personne vivante s’amenuise. Peu de pistes cependant : on interroge le père et on fait une recherche à partir d’un cheveu découvert sur la morte. L’analyse révèle que la victime et son assassin partagent le même patrimoine génétique dans la lignée maternelle. Malheureusement pour Grant, il n’est pas possible de remonter l’ascendance de la victime au-delà de 1891. Il est impossible même au généalogiste Nigel Barnes de savoir qui étaient et d’où venaient Horton et Sarah Rowley, ancêtres de la victime.

Le lecteur en sait plus que l’inspecteur Grant et que Nigel Barnes. Depuis le temps de vos pères s’ouvre sur Sarah, quatorze ans, qui se voit intimer par son père l’ordre d’épouser Hesker Pettibone âgé de soixante-sept ans. Ces chapitres historiques s’intercalent entre ceux de l’enquête et nous apprennent que Sarah est issue d’une famille mormone. Elle n’a pas son mot à dire quant à son mariage mais amoureuse d’un jeune homme de son âge, elle a programmé sa fuite.

L’enquête de Grant se complique. Des cousins éloignés de Katie Drake sont eux aussi assassinés selon un rituel assez semblable. Grant aidé de Barnes découvre qu’une autre adolescente de la famille a également disparu quelques temps auparavant juste après la mort par overdose de sa mère. Elle a un jeune frère, Gary, délinquant récidiviste que Grant estime en danger. Malgré l’hostilité du jeune garçon, Grant décide de l’aider et de le protéger.

Barnes se rendra jusqu’en Utah sur les traces des deux jeunes amoureux de jadis et d’une tragédie familiale. Il y croisera bien sûr des mormons, dont une bien éloignée des clichés qu’on peut en avoir. Mais il en est d’autres vraiment sinistres voire dangereux, formant aujourd’hui encore une minorité haineuse et polygame.

Selon le principe de la série, l’enquête est donc menée conjointement par un inspecteur et un généalogiste. Comme dans le premier volume, Depuis le temps de vos pères construit une intrigue solide qui s’appuie sur l’idée que le passé familial jamais ne passe. Mis à la sauce mormone, ce principe s’énonce puissance dix. Dan Waddell parvient heureusement à ne pas sombrer dans le cliché : il fait comprendre que parmi les adeptes de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours il y a des fanatiques et des gens ouverts d’esprit.

Tout se tient et se lit bien. Le rythme n’est pas échevelé mais les rebondissements, le nombre croissant de victimes, le sort du jeune Gary et des deux jeunes filles disparues retiennent l’attention du lecteur qu’il soit lui-même généalogiste amateur ou pas. Une ambiance british sans caricature, relevée d’une touche américaine cohérente.

Une série originale qui compte aujourd’hui trois volumes traduits.

Dan Waddell sur Tête de lecture

.

Depuis le temps de vos pères

Dan Waddell traduit de l’anglais par Jean-René Dastugue
Le Rouergue, 2012
ISBN : 9782812603129 – 298 pages – 20 €

The Blood Atonement, parution en Grande-Bretagne : 2009

..

..

..

..

..

13 commentaires sur “Depuis le temps de vos pères de Dan Waddell

  1. keisha

    Il me manque! (je viens de lire le numéro 3, coïncidence)

    • Sandrine

      Il n’est pas de coïncidences : nous avons beaucoup de goûts communs 😉

  2. Je n’ai toujours pas lu cet auteur, pourtant, la série me tente…

    • Sandrine

      C’est une série confortable, au bon sens du terme : on s’y installe bien, on y trouve ce que l’on cherche et on apprécie…

  3. oh, l’idée d’un généalogiste me tente terriblement. Je vais voir si je peux mettre la main dessus. Merci de la suggestion.

    • Sandrine

      Je crois qu’au Québec, comme en Amérique du Nord en général, on pratique pas mal la généalogie, histoire de découvrir ses liens avec le Vieux Monde… Ici la généalogie n’est pas décrite précisément en tant que pratique, mais elle est une clé.

  4. J’ai noté le premier depuis longtemps ; dès que je termine les Gamache, je prendrai cette série là.

    • Sandrine

      J’aimerais pour ma part mettre la main sur le tome 3 mais ma bibliothèque ne semble pas en avoir fait l’acquisition…

  5. Moins aimé que le premier mais une bonne série quand même.

    • Sandrine

      Je crois que j’ai préféré le premier aussi, sûrement l’effet découverte de cette enquête pour partie menée par un généalogiste, mais je lirai le 3e quand même (si possible).

      • Le troisième est chouette aussi. Le second est vraiment le moins bon des trois.

  6. J’avais beaucoup aimé le premier. Les autres un peu moins.

  7. anjelica

    il faut que je me remette à la lecture. Il y a tant de choses à lire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *