L’Affaire du ticket scandaleux de Liéron & Dahan

L'affaire du ticket scandaleux

Autant commencer par là : je ne suis pas du tout fan de Sherlock Holmes. Ce prétentieux qui comprend tout mieux que les autres ne me plaît pas mais j’imagine que sa mégalomanie est entre autres ce qui plaît à ses admirateurs. Sa soi disant intelligence est tellement improbable qu’elle ne m’intéresse pas et ses fameuses déductions sont bien trop invraisemblables pour déclencher un minimum de crédibilité. Après lecture d’un billet chez Lire et Merveilles, ce qui m’a attirée dans L’Affaire du ticket scandaleux ce n’est donc pas l’intrigue elle-même mais bien le graphisme original de Benoît Dahan. Et de ce côté-là, aucune déception.

L’intrigue quand même : un collègue du docteur Watson est retrouvé errant dans les rues de Londres en pyjama, une pantoufle de femme au pied. Il ne se souvient pas de ce qui l’a conduit à une telle exhibition. Pendant que Watson prend soin de lui, Holmes essaie de reconstituer sa soirée grâce d’abord au témoignage de sa femme. Fowler a assisté à un spectacle oriental car on lui a donné une place. Holmes retrouve l’étrange ticket qui lui a permis d’entrer et en deux deux bien sûr retrace son parcours.

Sous forme de nouvelle, L’Affaire du ticket scandaleux ne retiendrait pas l’attention. Tout respecte convenablement le schéma habituel des enquêtes de Sherlock Holmes, trop convenablement à mon goût, je me lasse au bout de cinq pages. Mais quelle merveille de graphisme ! Chaque page ouvre sur de nouvelles trouvailles réjouissantes. Benoît Dahan fait preuve d’une formidable inventivité, bousculant cases et pages pour dynamiser le conformisme de la narration.

L’idée est de faire entrer le lecteur à l’intérieur de ce miracle qu’est le cerveau du grand détective… on suit donc un fil rouge, des médaillons, des étiquettes et c’est parti pour méandres et détours aux formes les plus diverses. Car vous pensez bien qu’une telle machinerie ne peut révéler un encéphalogramme plat !

En plus d’une mise en page dynamique, L’Affaire du ticket scandaleux bénéficie de couleurs chaleureuses dans les tons sépia qui conviennent parfaitement à l’idée qu’on se fait de Londres à la fin du XIXe siècle. Holmes lui-même nous est familier puisqu’il revêt à l’évidence les traits secs et anguleux de Peter Cushing. Dans cette ambiance résolument rétro, on s’immerge dans un fourmillement de détails minutieux qui réjouissent l’oeil et l’intellect.

Cette aventure inédite de Sherlock Holmes compte deux volumes, ce qui désolera certainement ceux qui souhaitent en connaître la fin. Pour ma part si je lis la suite ce ne sera, vous l’avez compris, pas pour cette raison…

.

Dans la tête de Sherlock Holmes / 1 : L’Affaire du ticket scandaleux

Cyril Lieron (scénario) & Benoît Dahan (dessin)
Ankama, 2019
ISBN : 979-10-335-0971-1 – non paginé – 14,90 €

..

..

..

..

..

6 commentaires sur “L’Affaire du ticket scandaleux de Liéron & Dahan

  1. nathalie

    Oh c’est super ! Il y a plein de récits bâtis sur le fait que Sherlock est imbuvable et pas si intelligents que ça, certains sont même fort drôles, mais cet album a l’air très original. Je note.

  2. C’est exactement ça, le voyage graphique qui à la fois respecte et réinvente le mythe littéraire. Je te remercie pour le lien.

  3. Moi j’aime Sherlock :)) Surtout pour son côté imbuvable, en fait.
    Mais si je lis cette série, ce sera pour le dessin. Il est fantabuleux!

  4. k

    Ah ça, il y a du graphisme!!! Rien que pour ça (et tu as lu le livre de P Bayard sur Le chien des Baskerville -où l’on apprend que sH se trompe…)

  5. Le dessin m’attire : que de détails !

  6. oh un spectacle visuel que je compte bien m’offrir! C’est sublime! Je ne connaissais pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *