Une fille, qui danse de Julian Barnes

Tony désormais retraité raconte son adolescence dans les années 60, l’amitié qui le liait à trois autres lycéens, dont le très brillant Adrian, et son flirt avec la jeune Veronica. Un récit et des souvenirs très traditionnels brusquement remis en question par l’apparition du journal intime d’Adrian, mort depuis longtemps.