Argentine

Wakolda de Lucía Puenzo

Lilith et sa famille quittent Buenos Aires pour la Patagonie. La grand-mère maternelle vient de mourir et les parents ont décidé de reprendre la pension qu’elle tenait à Bariloche car Enzo,  le père horloger, ne gagne que difficilement sa vie dans la capitale. Ils descendent donc vers le Sud, vers les racines familiales d’Eva, la[…]

Sciences morales de Martín Kohan

On ne se sent pas bien dans le roman de Martín Kohan, Sciences morales. Aux côtés de María Teresa, on découvre le Colegio Nacional, jadis Collège des sciences morales, au cœur de Buenos Aires. Un endroit austère où règne une discipline très stricte que María Teresa, en tant que surveillante, est chargée de faire appliquer.[…]

Salon du Livre 2014 : Argentine

Comme avec la Colombie invitée des Belles étrangères en 2010 et Barcelone en ville invitée du Salon du livre l’an passé, je vous propose de voyager en terre hispanophone au gré du pays invité du Salon du Livre 2014. Plusieurs billets se succéderont, sur des livres écrits par des Argentins, qu’ils soient ou non invités. La[…]

La nuit recommencée de Leopoldo Brizuela

Le retour à la démocratie ne signe pas la fin de la dictature. Ou alors partiellement. Car les gens sont toujours là. Non pas les dirigeants, enfuis ou condamnés, mais les parents, les amis, les voisins. Le brave petit vieux qui sort son chien, qui était-il il y a trente ans ? Et son propre père,[…]

Chamamé de Leonardo Oyola

Le lecteur est prié d’attacher sa ceinture avant d’embarquer aux côtés de Manuel Ovejedo, dit El Perro : le rythme de ce roman furieusement rock’n’roll risque d’en débarquer plus d’un. Chaque chapitre débute par une mise en exergue de paroles de chansons. Je n’en connais pas cinq pour cent : s’agit-il là d’un livre pour happy[…]

Purgatoire de Tomás Eloy Martínez

Après trente ans, Emilia retrouve enfin son mari, Simón. Trente ans de recherches, d’espoir, d’amour. Car malgré tous les témoignages, Emilia a toujours su que son mari était vivant.  Qu’il n’ait pas vieilli, qu’il soit habillé et coiffé comme à la fin des années 70 importe peu, le principal est qu’il soit revenu. En 1977,[…]

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2012/06/04/purgatoire-tomas-eloy-martinez/