L’hiver des enfants volés de Maurice Gouiran

Clovis, ancien journaliste qui n’aspire qu’au repos, est sollicité pour partir à la recherche de son collègue et ami François. C’est la belle et troublante Samia qui le lui demande, il ne peut rien lui refuser. Et le voilà parti en Espagne sur la piste des bébés volés du franquisme, devenus grands…

Deux petites filles de Critina Fallarás

Vous qui ouvrez Deux petites filles de Cristina Fallarás, sachez que vous entrez dans un univers noir, très noir, une Barcelone des bas-fonds les plus sordides où règne la pire violence qui soit : celle infligée à des enfants. C’est Victoria González qui guide le lecteur dans ce cloaque et elle est la personne la plus […]

Des morts bien pires de Francisco González Ledesma

La toute fin du dernier roman de Francisco González Ledesma donne au lecteur l’envie de crier. Certes, il existe des morts bien pires, mais enfin… certains se devraient d’être immortels. Où l’on retrouve Ricardo Méndez, « vieux policier de quartier », toujours râleur et aussi peu au goût de ses collègues et de sa hiérarchie. Mais […]

Meurtre au comité central de Manuel Vázquez Montalbán

Meurtre au comité central : à Madrid en 1980, Fernando Garrido, le secrétaire général du parti communiste espagnol est assassiné en pleine réunion, entouré de ses partisans. Modéré, zélateur contesté de « l’euro-communisme », il occupait ce poste depuis trente ans. Le meurtre tient du mystère en lieu clos puisque que la victime a été tuée au […]

Memento mori de Sebastià Alzamora

Barcelone, été 1936. Alors que le pays a vu s’abattre sur lui les rebelles franquistes, la capitale catalane se trouve aussi aux prises avec la terreur anarchiste. Ces républicains extrémistes ont en effet décidé de purger l’Espagne de sa vermine catholique et se livrent à des horreurs sur les membres du clergé régulier et séculier. […]

La moitié de l’âme de Carme Riera

La narratrice de ce roman est une écrivain barcelonaise. Elle n’est jamais nommée mais Carme Riera fait en sorte qu’on pense qu’il s’agit d’elle. Il n’en est rien, mais l’illusion autobiographique fonctionne très bien et donne à La moitié de l’âme un fort ancrage réaliste. Lors de la Sant Jordi, un inconnu remet à la […]