There Will Be Blood de Paul Thomas Anderson

1898. Tout commence par vingt minutes de film sans parole ni musique : rien que l’homme, le travail, la souffrance et la poussière. Un homme coriace, dur à la tâche et avec lui-même. Il creuse le sous-sol d’une terre aride, ingrate et rebelle. On sait déjà qu’il est prêt à tout supporter pour le gisement qu’il […]