Denoël

Pourquoi nous aimons les femmes de Mircea Cartarescu

Portrait le l’homme en amateur de femmes, en observateur attentif. Mircea Cartarescu, séducteur maladroit et poète, se rappelle des femmes qui ont croisé sa vie plus ou moins fugitivement et se fait idéaliste du genre féminin, chantre de la fidélité conjugale.

Épépé de Ferenc Karinthy

Imaginez un linguiste polyglotte perdu dans une ville anonyme, incapable de comprendre la langue et de s’exprimer. Le cauchemar de Budaï commence quand il se rend compte qu’il n’a pas atterri à Helsinki comme prévu, mais dans une ville froide et surpeuplée qui fait tout pour le rendre fou… Voilà qui donne envie de découvrir la littérature hongroise, non ?

De fer et d’acier d’Israël Joshua Singer

Benyomen Lerner, jeune Juif polonais a déjà passé neuf mois au front quand survient l’ordre de trop : las de la discipline militaire, il déserte l’armée russe, alors alliée de la France puisque nous sommes en 1915. Il se réfugie chez son oncle et sa tante à Varsovie, où il retrouve également sa cousine Gnendel[…]

Six fourmis blanches de Sandrine Collette

En seulement deux romans, Sandrine Collette a su créer l’impatience. Vers quelle inhospitalière nature va-t-elle nous entrainer cette fois ? Fiez-vous à la couverture (assez laide au demeurant), c’est bien de montagne qu’il s’agit, de haute montagne enneigée et de randonnée. Deux fils narratifs pour une histoire qui s’installe lentement et monte en tension autant qu’en[…]

Le puits d’Iván Repila

Deux frères, le Grand et le Petit, dans un puits pendant quatre-vingt-neuf jours. A manger des racines et des vers. A boire de l’eau boueuse. A s’insulter, se réchauffer, se frapper et se consoler. Le Petit se délite, arpente les sentiers menant à la folie, se transforme en tas d’os qu’il enterre. Le Grand fait[…]

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2014/11/21/le-puits-divan-repila/