Ecosse

Cold Granite de Stuart MacBride

Destination Écosse en décembre : pluie, froid, brouillard et meurtres sur Aberdeen, la cité de granit. Alors qu’il rentre d’un congé maladie d’un an suite à une grave blessure au ventre, rien ne sera épargné à l’inspecteur Logan McRae. Car quoi de pire que le corps d’un enfant de trois ans retrouvé à demi décomposé[…]

Le cercle celtique de Björn Larsson

Il y a quantité de Larsson en Suède et beaucoup sont écrivains. Mais on ne risque pas de confondre celui-ci avec Stieg, celui qui nous vaut l’actuelle (et semble-t-il inépuisable) déferlante de polars scandinaves. Impossible de se tromper car ce roman-ci est tout simplement d’un ennui confondant. Il est ici question d’Ecosse, certes, mais de[…]

L’étrangleur d’Edimbourg de Ian Rankin

J’aime commencer les séries policières par la première enquête : l’auteur y présente son enquêteur, son passé, son bureau, sa famille, ses enfants… bref, c’est le début. J’ai donc abordé l’inspecteur Rebus (dont l’avant-dernière enquête vient d’être traduite en français) par le roman qui l’a fait découvrir. John Rebus est inspecteur adjoint à Edimbourg, cette[…]

Les maîtres de Glenmarkie de Jean-Pierre Ohl

Un manoir écossais qui menace ruine, un libraire nommé Walpole et un prêtre qui répond au doux nom de Ebenezer Krook. De quoi tenter, rien qu’avec ça, bien des amateurs de littérature britannique. Mais ça ne s’arrête pas là car l’intrigue est au moins aussi consistante que la brume des lochs écossais. Deux fils narratifs[…]

Le messager du temps de Ann Dukthas

Écosse, 1567. Le roi de France François II est mort, laissant veuve et sans enfant sa jeune femme Marie Stuart. De retour chez elle, elle a épousé le beau Darnley. Mais Marie la Catholique est en lutte contre bien des conspirations et sous surveillance étroite de sa cousine Elizabeth Iere, reine d’Angleterre. Alors que son[…]

Les empreintes du diable de John Burnside

« Voilà bien longtemps, à Coldhaven, petit port de pêche sur la côte est de l’Écosse, les gens s’éveillèrent un matin dans l’obscurité de la mi-décembre pour découvrir non seulement que leurs maisons étaient ensevelies sous une couche de neige épaisse et irréelle comme il ne s’en voit qu’une ou deux fois par génération, mais aussi[…]

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2008/03/12/lesempreintesdudiable-johnburnside/