farfelu

Le coeur de la terre de Svetislav Basara

On vous a toujours menti : la moustache de Nietzsche était postiche, il la portait pour se déwagneriser… En lisant ce roman, vous apprendrez tout et surtout n’importe quoi sur le grand et effrayant philosophe allemand. Quant à séparer le vrai du faux, c’est une autre histoire…

Les oiseaux de Verhovina d’Adam Bodor

J’ai choisi les éditions Cambourakis et ce roman inédit de l’écrivain hongrois méconnu Adam Bodor pour initier le rendez-vous mensuel « Un mois, un éditeur ». Son but : me faire lire des éditeurs plus variés.

Piotrus de Leo Lipski

On ne saura jamais pourquoi Piotrus se vend au marché. Mais quand Mme Zinn l’achète, une nouvelle vie commence pour lui : il doit désormais occuper les toilettes de sa propriétaire pour obliger d’indésirables locataires à aller voir ailleurs…

Épépé de Ferenc Karinthy

Imaginez un linguiste polyglotte perdu dans une ville anonyme, incapable de comprendre la langue et de s’exprimer. Le cauchemar de Budaï commence quand il se rend compte qu’il n’a pas atterri à Helsinki comme prévu, mais dans une ville froide et surpeuplée qui fait tout pour le rendre fou… Voilà qui donne envie de découvrir la littérature hongroise, non ?

Chien de Samuel Benchetrit

Il faut se méfier de Samuel Benchetrit, comme en général de tous ces gens pince-sans-rire avec lesquels vous ne savez pas si c’est du lard ou du cochon. Là en l’occurrence, c’est du chien, encore que, du pas répertorié, genre chiot d’Hitler. Oui, je vous ai bien prévenus : il faut se méfier de Benchetrit.[…]

L’ours est un écrivain comme les autres de William Kotzwinkle

« De nos jours, l’auteur est un produit tout autant que le livre ». L’ours est un écrivain comme les autres est la démonstration de cette affirmation de William Kotzwinkle, démonstration par l’humour grinçant. Arthur Bramhall vient d’achever l’écriture de son roman. Vu que le précédent a brûlé dans l’incendie de sa maison, il décide d’enterrer son[…]

Retour en haut
Send this to a friend