Folies d’encre

Dark Hazard de William Riley Burnett

Jim Turner est amoureux de sa petite femme Marg, très amoureux. Pour elle, il a promis de se ranger, pour elle, il est devenu employé de nuit à vingt-cinq dollars la semaine (« et les insultes en prime ! ») dans la banlieue de Chicago. Hôtel Northland, douze heures par jour, sept jours sur sept. On est en[…]

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2014/08/12/dark-hazard-william-riley-burnett/