Gallmeister

Meurtres à Willow Pond de Ned Crabb

Un roman policier américain qui comblera aussi bien les amoureux de nature et de grands espaces que les amateurs de huis clos à la Agatha Christie : « meurtre et anglophilie, délicieux cocktail ».

Incident à Twenty-Mile de Trevanian

Il n’y a plus rien à espérer de Twenty-Mile en 1898, juste à attendre que le dernier filon d’argent s’épuise. La bourgade se meurt doucement, et c’est pourtant là que débarquent deux inconnus, aussi baratineurs l’un que l’autre : le jeune Matthew qui cherche du boulot, et Lieder, échappé d’une prison de haute sécurité. Rencontre violente mais non dénuée d’humour sur les ruines de l’Ouest légendaire…

Délivrance de James Dickey

Camping, rafting, canyoning : tous les amateurs de sports et d’activités nature devraient lire ce roman pour laisser enfin tranquilles les grands espaces et les autochtones dégénérés qui vont avec… C’est une question de survie !

Homesman de Glendon Swarthout

Si pour vous, le quotidien des pionniers de l’Ouest américain c’est « La Petite maison dans la prairie », lisez ce roman. La peur, l’épuisement et le deuil accablent hommes et femmes. Parmi elles, certaines sombrent dans une folie qui les tient éloignées d’une vie qu’aucune ne méritait.

Impurs de David Vann

David Vann n’en a pas fini avec la famille, la sienne peut-être, en tout cas le mythe de la famille nucléaire, protectrice. Après les relations père-fils dans Sukkwan Island, les relations mère-fils dans Impurs ne sont pas moins tragiques, sous le soleil de Californie. Il trouva un bosquet de pins plus petits offrant assez de[…]

Compagnie K de William March

Compagnie K de William March est un des rares romans américains sur la Première Guerre mondiale traduits en français. Publié en 1933 aux Etats-Unis et devenu un classique de la littérature de guerre, il ne nous parvient qu’aujourd’hui, à la faveur des prochaines commémorations. Le jeune William March fut présent sur le front dès février 1918,[…]

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2013/09/12/compagnie-k-william-march/