Ian McEwan

Solaire de Ian McEwan

Ce que j’aime chez McEwan c’est la subtilité avec laquelle il promène son lecteur dans les méandres psychologiques de personnalités tourmentées. Quand il fait trop glauque et volontairement malsain et macabre comme dans Le jardin de ciment, je ne le suis pas, mais par contre, j’ai trouvé Expiation remarquablement construit et Délire d’amour, lu plusieurs[…]

Délire d’amour de Ian McEwan

Attention, attention, ce McEwan-là, c’est du grand art ! D’abord la plus forte première scène que j’ai jamais lue. Joe Rose, le narrateur, s’apprête à pique-niquer avec sa douce Clarissa dans un champ non loin de Londres. Tout à coup apparaît un aérostat en perdition avec à son bord un enfant, et accroché à une[…]

Un bonheur de rencontre de Ian McEwan

Ayant bien apprécié Délire d’amour et Expiation de Ian McEwan, j’ai décidé de « remonter » son œuvre. Le jardin de ciment que j’ai commenté il y a peu pour ce blog, m’avait déjà laissé une drôle d’impression. Qui se confirme avec Un bonheur de rencontre, titre ô combien ironique. Ma première impression a été l’ennui. Mary et[…]

Le jardin de ciment de Ian McEwan

J’aime beaucoup Ian McEwan, en particulier son grand talent pour mener le lecteur par le bout du nez. J’ai donc eu envie de découvrir ses premiers textes grâce à la réédition de Le jardin de ciment en Points, nouvelle collection « Signatures ». Ce texte date de 1978 et raconte comment une fratrie de quatre enfants (deux[…]

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2008/02/28/lejardindeciment-ianmcewan/