Le Masque

Deux dans Berlin de Birkefeld et Hachmeister

Deux hommes dans Berlin à l’hiver 1944. Ruprecht Haas, à la faveur d’un bombardement allié, a réussi à s’échapper de Buchenwald où il était enfermé pour avoir crié, un soir d’égarement et de douleur, sa haine de la guerre et d’Hitler qui lui avaient pris toute sa famille. Hans Kalterer, de la police du Reich[…]

Red Room Lounge de Megan Abbott

Voici un roman dans lequel il fait bon s’immerger lors d’une journée pluvieuse.  L’ambiance est celle d’un film d’Hitchcock, en particulier « Soupçons » dans lequel une femme se persuade petit à petit de la culpabilité de son mari. La banlieue de Los Angeles dans les années 50. Au départ il y a Lora King, la narratrice,[…]

Rupture de Simon Lelic

Les massacres dans les établissements scolaires ont fait plus d’une fois la une de l’actualité, en particulier aux États-Unis. La littérature et le cinéma se sont emparés de ce fait de société, tentant de comprendre les raisons de tels passages à l’acte. Je n’avais cependant entendu parler jusqu’à présent que d’adolescents tueurs. Or ici, c’est[…]

Un pied au paradis de Ron Rash

Ce roman-là, c’est quasi l’essence même du roman noir américain actuel. Noir pas au sens de thriller, mais de la vie et de l’avenir de tous ses protagonistes. Il y fait chaud et sec, trop chaud et trop sec, une guerre a meurtri les hommes, la misère est le lot de chacun, on ne la[…]

Le jardin du Diable de Ace Atkins

La lecture de plusieurs billets en demi-teinte a refroidi mon enthousiasme de départ pour Le jardin du Diable. Mais tous s’accordaient pourtant à apprécier la restitution de l’ambiance hollywoodienne du tout début des années 20 (même si on n’y est pas allé, et encore moins à l’époque, on a tous notre petite idée du milieu).[…]

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2011/03/25/le-jardin-du-diable-ace-atkins/