Perdre est une question de méthode de Santiago Gamboa

Après ma lecture enthousiaste de Necropolis 1209,  j’avais envie de découvrir l’œuvre de cet auteur colombien, par ailleurs journaliste et attaché culturel. Perdre est une question de méthode est son second roman, et force est de constater qu’il est moins original que Necropolis 1209, une œuvre polyphonique sur la violence du monde. Ici, la construction […]

Les dénonciateurs de Juan Gabriel Vásquez

Dans ce roman, le premier de l’écrivain colombien Juan Gabriel Vásquez traduit en français, il est question d’un sujet peu connu, assez rarement abordé, celui des Allemands exilés en Colombie durant la Seconde Guerre mondiale. Le narrateur, Gabriel Santoro, est journaliste. Il a publié un livre-reportage sur Sara Guterman, une amie de son père (qui se […]

Mémoire de mes putains tristes de Gabriel García Márquez

Le narrateur de Mémoire de mes putains tristes, vieux journaliste libertin, décide de s’offrir une jeune vierge pour son quatre-vingt-dixième anniversaire. Il téléphone à Rosa Cabarcas, la patronne d’une maison close qu’il connait bien pour l’avoir beaucoup fréquentée, qui ne tarde pas à lui trouver ce qu’il désire : une jeune fille de quatorze ans […]

L’amour aux temps du choléra de Gabriel García Márquez

A l’inverse de plusieurs romans de Gabriel García Márquez, L’amour aux temps du choléra ne se déroule pas dans le village colombien imaginaire de Macondo. C’est aux Caraïbes cette fois qu’il nous entraîne, sur les traces de deux destins, deux vies amoureuses qui se lient, se séparent, s’enflent et se détruisent au gré du temps, […]

Ursúa de William Ospina

Dans ce roman, son premier traduit en France, William Ospina choisit comme personnage principal un conquistador espagnol qui a réellement existé. Ce titre n’est que le premier volume d’une trilogie dont le second, Le pays de la cannelle, est déjà paru. C’est en 1545, alors qu’il n’a pas encore vingt ans, que Pedro Ursúa est […]