auteurs italiens

Le gang des rêves de Luca di Fulvio

Grand plaisir de lecture en lisant les destins d’une mère et son fils, immigrés italiens dans le New York des années 20 : de beaux personnages et une foultitude de détails qui nous les rendent familiers.

Le Nom de la rose d’Umberto Eco

En 1327, l’ex-inquisiteur Guillaume de Baskerville et son novice Adso de Melk arrivent dans une riche abbaye bénédictine qui renferme la plus grande bibliothèque de toute la chrétienté. Elle doit doit bientôt être le théâtre d’une rencontre entre partisans du pape d’un côté et de l’empereur de l’autre. Il faut donc qu’au plus vite Guillaume résolve les crimes qui ensanglantent ce haut lieu de prière et de savoir…

Histoire de Tönle de Mario Rigoni Stern

Grâce à Mario Rigoni Stern et à ce court roman sans psychologie ni lyrisme, on approche un peu les conditions de vie du peuple italien pendant la Grande Guerre. Un texte d’autant plus précieux qu’on nous en traduit peu sur le sujet.

La ciociara d’Alberto Moravia

La ciociara c’est Cesira, trente-cinq ans, une paysanne italienne qui après un mariage arrangé avec un vieil homme qu’elle n’aime pas, s’est installée à Rome. Elle fait le ménage, un enfant, et tient l’épicerie avec son mari, puis seule après la mort de ce dernier. C’est une débrouillarde qui a le sens du commerce et[…]

Prends garde de Agus et Castellina

Prends garde propose deux textes qui se présentent tête-bêche : celui de Milena Agus est le roman, celui de Luciana Castellina, l’histoire, ou plutôt le contexte. J’ai commencé ma lecture par ce dernier car l’histoire des Pouilles au sortir de la Seconde Guerre mondiale m’était tout à fait inconnue. Le 3 septembre 1943, l’armistice est[…]

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2015/02/19/prends-garde-de-agus-et-castellina/