auteurs italiens

Vois comme ton ombre s’allonge de Gipi

Ce qui frappe d’abord le lecteur de Vois comme ton ombre s’allonge, c’est la variété des styles graphiques. Alors que l’album s’ouvre sur un crayonné d’arbre mort, il se poursuit sur un lever de soleil pleine page des plus lumineux. Et comme ces paysages qui se superposent, qui choquent, les êtres s’imposent d’une page à[…]

Le jour avant le bonheur de Erri De Luca

Erri De Luca fait partie de ces auteurs que leur réputation précède : à la fois ouvrier, poète, romancier, l’écrivain au parcours atypique est de ceux qui installent un paysage, une ambiance, créant ainsi un cortège de lecteurs assidus et toujours plus nombreux. Après première lecture d’un roman d’Erri De Luca, on sait tout de suite[…]

Les nuits de Favonio de Carmelo Sardo

Les nuits de Favonio raconte sur un mode romancé l’expérience de gardien de prison de Carmelo Sardo dans sa jeunesse. En 1982, Carmelo Sardo ici narrateur a alors vingt ans et fait son service militaire dans la police pénitentiaire. Il est affecté pour neuf mois à la prison de très haute sécurité de Favonio, au large des côtes[…]

Les villes invisibles d’Italo Calvino

Étrange livre que celui-ci sur lequel je suis revenue deux soirs de suite sans parvenir à y trouver intérêt. Dans sa préface, Calvino déclare : « je veux justement dire que pour être un livre, même un recueil de ce genre doit avoir une construction ; il faut qu’on puisse y découvrir une intrigue, un itinéraire,[…]

Le jardin d’hiver de Dillies et La Padula

Le jardin d’hiver, c’est l’histoire banale d’un homme ordinaire dans une ville comme les autres. Une grande ville où personne ne se connaît, où la vie suit son cours sans être vraiment vécue, les uns à côté des autres, les uns au-dessus des autres. Perdu en plein cœur de l’immensité citadine, il y a Sam,[…]

Avec les olives ! de Andrea Vitali

Bellano, un petit village au bord du lac de Côme pendant les années 30. Le fascisme en toile de fond, mais surtout son curé, son médecin et ses carabiniers, dont le capitaine Ernest Maccádo, plutôt débonnaire, a beaucoup à faire avec ses adolescents toujours prêts à battre la campagne et à troubler l’ordre public. La[…]

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2009/08/13/aveclesolives-andreavitali/