Mario Vargas Llosa

Le héros discret de Mario Vargas Llosa

Entre drôle de drame et comédie, Vargas Llosa plonge son lecteur dans un roman feuilletonesque et pétillant, qui voit le retour du sergent Lituma et de don Rigoberto. Ils ont vieilli alors que le Pérou vit une nouvelle jeunesse économique…

Lituma dans les Andes de Mario Vargas Llosa

Le brigadier Lituma vient d’être affecté à Naccos, dans la cordillère. Il doit enquêter sur la disparition d’un, de deux puis de trois péons dans ce trou paumé, jadis village minier prospère, produisant argent et zinc. Aujourd’hui, le village survit grâce au chantier d’une route qui ne verra certainement jamais le jour. Plusieurs hypothèses se[…]

Le rêve du Celte de Mario Vargas Llosa

Le rêve du Celte. L’Histoire n’a pas retenu le nom de Roger Casement car l’homme n’a pas été héroïque jusqu’au bout. Au moment d’embrasser sa cause la plus personnelle, celle de son pays natal, l’Irlande, il a pris le mauvais parti, celui du traître. Oublié son combat pour les peuples martyres du Congo, oublié son labeur[…]

La fête au Bouc de Mario Vargas Llosa

Dans La fête au Bouc, Mario Vargas Llosa a choisi la figure du dictateur. D’autres Hispano-américains avant lui ont traité le sujet en inventant parfois, mais il choisit, comme le Paraguayen Augusto Roa Bastos dans Moi, le Suprême, de traiter d’un dictateur ayant réellement existé puisque l’Histoire n’en manque pas : Rafael Leonidas Trujillo, Généralissime[…]

Mario Vargas Llosa

Une exposition est là à point nommé, à la Maison de l’Amérique latine, boulevard Saint-Germain. J’étais à Paris le lendemain du jour où fut annoncé le prix Nobel qui m’a fait sauter de joie tant j’ai aimé tous les livres que j’ai lus de cet auteur péruvien qui manie aussi bien l’humour que la dénonciation.[…]

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2010/10/14/mario-vargas-llosa/