nouvelles

La grande vie de Jean-Pierre Martinet

Petit, moche et méprisé, Adolphe est aussi dramatiquement lucide. La vie de cet homme insignifiant pourrait être tragique si ce n’était l’humour bien noir de Jean-Pierre Martinet, réjouissant et caustique.

Le Mexicain de Jack London

Parue en 1911, cette nouvelle dit la fascination de London pour la boxe et son engagement pour la révolution mexicaine alors à l’oeuvre. Elle met en scène le jeune Rivera qui monte sur le ring pour gagner l’argent dont la Révolution a besoin.

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2017/05/05/le-mexicain-de-jack-london/