Philippe Rey

Sacrifice de Joyce Carol Oates

Une jeune fille noire retrouvée ligotée et humiliée, une enquête impossible et des prédicateurs trop charismatiques : Joyce Carol Oates manipule son lecteur tout en interrogeant le racisme aux États-Unis.

Daddy Love de Joyce Carol Oates

Pour les petits garçons qu’il enlève et élève pour en faire des esclaves et des jouets sexuels, Chester Cash voudrait devenir Daddy Love, le père aimant, aimé et surtout obéi.

Long week-end de Joyce Maynard

Dans ce roman, Joyce Maynard donne la parole à Henry, adolescent de treize ans. Mais un adolescent devenu grand, devenu père et qui retrace les événements de ce long week-end de 1987, celui du Labor Day (fin août). On ne comprend d’abord pas pourquoi. Pourquoi Adele, la mère d’Henry, accepte de ramener chez elle un[…]

Petite soeur, mon amour de Joyce Carol Oates

On ne pouvait pas attendre de Joyce Carol Oates une version « Little Miss Sunshine » du monde de l’exploitation des enfants dans les médias, vraiment pas. Comme prévu donc, c’est de bêtise crasse, de cynisme et d’argent-roi que l’écrivain fait un portrait terrible et souffrant dans Petite soeur mon amour. A l’origine, un fait divers aussi[…]

Délicieuses pourritures de Joyce Carol Oates

Gillian Brauer, la narratrice de Délicieuses pourritures, est étudiante en troisième année dans une université féminine de Nouvelle-Angleterre dans les années 70. Comme de nombreuses autres étudiantes, elle est fascinée par son professeur de poésie, Andre Harrow. L’homme est conscient de son charme et en joue avec subtilité. Sa femme, Dorcas, est sculptrice et au[…]

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2010/05/17/delicieuses-pourritures-joyce-carol-oates/