racisme

Jeu blanc de Richard Wagamese

Saul Indian Horse a été arraché enfant à sa famille pour être élevé dans un pensionnat catholique. C’est une expérience traumatique en raison des sévices subis et de la perte de confiance induite. En devenant joueur de hockey, il espère échapper au cauchemar de son enfance.

Ecrire pour sauver une vie de John Edgar Wideman

Grand écrivain américain qui n’a pas encore trouvé son public en France, John Edgar Wideman s’intéresse aux cas Louis Till, soldat américain pendu pour viol et Emmet Till, son fils lynché, et à travers eux au sort des Noirs aux États-Unis.

La mémoire est une chienne indocile d’Elliot Perlman

Au début du XXIe siècle à New York, le destin d’un agent d’entretien noir sortant de prison croise celui d’un universitaire professeur d’histoire. De récits en rencontres, ils se retrouvent autour de la Seconde Guerre mondiale et de l’incroyable soulèvement du Sonderkommando d’Auschwitz-Birkenau.

Sacrifice de Joyce Carol Oates

Une jeune fille noire retrouvée ligotée et humiliée, une enquête impossible et des prédicateurs trop charismatiques : Joyce Carol Oates manipule son lecteur tout en interrogeant le racisme aux États-Unis.

Une colère noire de Ta-Nehisi Coates

Sur la situation des Noirs américains, Ta-Nehisi Coates exprime une colère noire dans une lettre à son fils. Si cette colère est pleinement justifiée hier comme aujourd’hui, on peut s’interroger sur la nécessité d’englober tous les Blancs dans une même haine.

Blessés de Percival Everett

John Hunt le rancher noir sans histoire se croit à l’abri de la haine ordinaire. Elle frappe pourtant à sa porte le jour où un jeune homosexuel est assassiné et que son employé un peu simple d’esprit est accusé du meurtre.

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2016/01/27/blesses-de-percival-everett/