Force noire de Guillaume Prévost

Force noire

Alma est une jeune adolescente typique : en conflit avec la moitié du monde, ignorant l’autre, elle est intelligente mais peine à s’affirmer. Quand elle se décide à tirer la sonnette d’alarme en faisant une fugue, ce n’est que pour se cacher dans les chambres de bonne au-dessus de l‘appartement familial.…

Lire la suite…

Le testament de Descartes de Christian Carisey

le testament de descartes

En cette année 1650, Descartes se meurt à Stockholm. Il se préfèrerait à mille lieues de là, mais la reine Christine de Suède le veut à disposition. Elle souhaite parler transsubstantiation et créer une académie à l’image de la française. Le testament de Descartes nous introduit dans l’intimité d’un philosophe homme de…

Lire la suite…

Le Fils de Philipp Meyer

Le fils de Philipp Meyer

Le Fils de Philipp Meyer est un de ces grands romans américains, une saga familiale qui englobe plusieurs décennies, de 1849 à nos jours. Du patriarche centenaire et fondateur qui s’installe au Texas au rejeton inattendu, c’est l’histoire de luttes sanglantes pour un territoire exploité, surexploité, au final exsangue. Si…

Lire la suite…

Orphelins de Dieu de Marc Biancarelli

Orphelins de Dieu

On entre dans Orphelins de Dieu comme en terre étrangère : qui parle, quand, d’où ? Autant de repères qui ne se dévoilent que peu à peu, au gré du monologue et des souvenirs d’Ange Colomba, dit L’Infernu. Le patronyme nous propulse d’emblée en Corse, le contexte, d’abord très flou, au XIXeme…

Lire la suite…

Le violoniste de Mechtild Borrmann

Mechtild Borrmann

Commencer la rentrée littéraire 2014 par un suspens, pourquoi pas. D’autant plus que Le Violoniste de Mechtild Borrmann  comblera plus les amateurs de romans historiques que les habitués des éditions du Masque férus de romans policiers. Car pas d’enquête traditionnelle ici, mais une quête familiale dans la Russie du temps…

Lire la suite…

Dans l’ombre des Tudors de Hilary Mantel

Dans l'ombre des Tudors

« Thomas Cromwell est une énigme » écrit Hillary Mantel dans la postface au premier tome de la trilogie qu’elle consacre à celui qui vécut dans l’ombre des Tudors. S’il l’est pour elle, une Britannique, que dire du reste du monde ? D’autant plus qu’un autre Cromwell lui dispute la vedette… Dans cette…

Lire la suite…