Avant que les ombres s’effacent de Louis-Philippe Dalembert

C’est à un périple haut en couleur que nous invite Ruben Schwarzberg, ce vieux médecin haïtien qui fut d’abord polonais puis allemand dans l’Europe de l’entre-deux-guerres. Un récit dynamique et réjouissant qui change l’angle d’approche de ce petit pays.

L’art de pleurer en choeur de Erling Jepsen

Le moins que l’on puisse dire est que ce roman est vraiment déroutant. On se demande, tout au long de la lecture, à quel degré on doit le prendre, si on doit rire ou s’indigner. C’est danois, comme Lars von Trier (expérience troublante, déjà, avec L’Hôpital et ses fantômes), et c’est dérangeant. Le jeune narrateur […]