Sentier lumineux

Bioy de Diego Trelles Paz

Grâce à une narration fragmentée et mouvementée, Diego Trelles Paz raconte la violence de son pays depuis les violences du Sentier lumineux auxquelles répondirent celles de l’État et de l’armée.

Le sentier lumineux de Rossell, Villar et Cossío

Entre bande dessinée et documentaire, voici un ouvrage qui retrace les violences dont les paysans et villageois péruviens furent victimes. Entre sendéristes et militaires, ils ont subi le pire sans que la mémoire nationale se souvienne de leurs douleurs.

Lituma dans les Andes de Mario Vargas Llosa

Le brigadier Lituma vient d’être affecté à Naccos, dans la cordillère. Il doit enquêter sur la disparition d’un, de deux puis de trois péons dans ce trou paumé, jadis village minier prospère, produisant argent et zinc. Aujourd’hui, le village survit grâce au chantier d’une route qui ne verra certainement jamais le jour. Plusieurs hypothèses se[…]

Fin d’après-midi de Grecia Cáceres

Roman de la transition vers l’âge adulte, Fin d’après-midi se découpe en trois parties. Dans la première, la narratrice s’impatiente : elle vient de quitter le lycée et s’imagine le monde de l’université comme une sorte de terre promise et de temps fabuleux de grandes découvertes. Finis l’univers cloîtré et mesquin de l’école, la protection des[…]

Un lieu nommé Oreille-de-Chien de Iván Thays

Un journaliste politique liménien est envoyé dans la Cordillère pour couvrir la venue du président Toledo. Celui-ci, soucieux de tirer un trait sur les années Fujimori et de se tourner vers les populations indigènes, lance une campagne de distribution d’argent pour les soutenir financièrement. Le village choisi pour débuter la campagne devant les médias est[…]

La quatrième épée de Santiago Roncagliolo

Le Sentier lumineux est un mouvement idéologique péruvien proche du marxisme-léninisme-maoïsme (mais sans lien de dépendance ou d’affiliation) qui, prônant la lutte armée contre l’Etat, se transforma en groupe terroriste sous la direction d’Abimael Guzmán, que ses partisans appelaient le Président Gonzalo et  que les Péruviens tiennent pour un psychopathe et un assassin sans scrupule.[…]

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2012/07/21/la-quatrieme-epee-santiago-roncagliolo/