Sonatine

1793 de Niklas Natt och Dag

1793 à Stockholm où les aristocrates sentent gronder le vent de la colère. Un crime affreux donne lieu à une enquête atypique pour un roman historique qui pue le sordide, la fin de siècle et la compromission : une réussite.

Les Douze enfants de Paris de Tim Willocks

Second roman mettant en scène Mattias Tannhauser, chevalier de l’ordre de Malte. Il est au coeur de Paris en ce 24 août 1572, au coeur de la folie meurtrière et il cherche à protéger une poignée de gamins, tout en tuant à tour de bras.

Là où les lumières se perdent de David Joy

Jacob doit choisir entre continuer à travailler pour son père, chef du réseau de drogue local, ou partir, quitter définitivement son trou paumé où rien ne brille. Superbe roman noir et tragique, premier coup de cœur de la rentrée.

Un employé modèle de Paul Cleave

Ce roman est censé nous rendre sympathique un certain Joe qui, quand il ne fait pas le ménage au commissariat de Christchurch, frappe, torture et massacre des femmes. Ça n’a pas pris avec moi…

Les Anges de New York de R J Ellory

Frank Parrish, flic au 126e district, South Brooklyn, a salement été amoché par la vie : divorcé, alcoolique, il est en sursis au commissariat et contraint de suivre une thérapie quotidienne. Parallèlement à son enquête sur des meurtres de jeunes adolescentes, il va donc raconter sa vie et surtout son père, le grand John Parrish multi-décoré, que lui seul savait corrompu.

En mémoire de la forêt de Charles T. Powers

Dans le fin fond de la Pologne, jusque dans le village de Jadowia, la chute du communiste bouleverse le quotidien. Des gens comme Leszek, narrateur des chapitres impairs, n’ont rien connu d’autre. On sait que le système a été décapité, que l’homme du peuple, Lech Walesa est président, mais il n’y a toujours que deux[…]

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2015/02/12/en-memoire-de-la-foret-de-charles-t-powers/