Sonatine

Dans l’ombre des Tudors de Hilary Mantel

« Thomas Cromwell est une énigme » écrit Hillary Mantel dans la postface au premier tome de la trilogie qu’elle consacre à celui qui vécut dans l’ombre des Tudors. S’il l’est pour elle, une Britannique, que dire du reste du monde ? D’autant plus qu’un autre Cromwell lui dispute la vedette… Dans cette époque passionnante, haute en couleurs,[…]

Avant d’aller dormir de S.J. Watson

Christine se réveille : elle ne sait pas qui elle est, où elle est ni même qui est l’homme couché à côté d’elle dans le lit. Elle ne se reconnait pas dans le miroir : beaucoup trop vieille. Elle a peur. Ainsi débute Avant d’aller dormir le premier roman de S.J. Watson et à moins d’être totalement[…]

La Religion de Tim Willocks

La Religion, un titre pas glamour du tout, comme son poids : 630 pages grand format, 950 en poche. Le genre de pavé qui se déguste l’été. Et quelle religion d’abord ? Eh bien la Religion, la majuscule désignant l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, autrement connus sous le nom d’Hospitaliers. De ces moines-soldats à l’origine chargés de[…]

Adieu de Jacques Expert

« Adieu », c’est ce que le commissaire Langelier, héros du roman de Jacques Expert, s’apprête à dire à ses quelques anciens collègues réunis à l’occasion du traditionnel pot de départ : à cinquante-cinq ans, le bon flic qu’il est part à la retraite. Ce que n’ont pas prévu tous ces gens assemblés, c’est que Langelier va revenir […]

Les apparences de Gillian Flynn

Il est des livres dont il ne faudrait rien dire. Juste pour garder intact l’intensité du plaisir. Mais comment donner envie aux autres, à ceux par exemple qui n’ont pas lu Les lieux sombres (grave erreur…) ? Comment ne pas exprimer son enthousiasme devant tant de maîtrise ? Comment tout simplement ne pas parler d’un des meilleurs[…]

Les anonymes de Roger Jon Ellory

En lisant Vendetta, on avait l’impression que R.J. Ellory nous décrivait le pire du crime organisé, avec ses ramifications à grande échelle, sur des familles entières et des générations de truands sans conscience ni pitié. Avec Les Anonymes, on découvre, ou peu s’en faut, qu’il y a bien pire, ou surtout plus abject et révoltant :[…]

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2010/12/11/les-anonymes-roger-jon-ellory/