Victor del Árbol

La maison des chagrins de Víctor del Árbol

Après un premier roman, La tristesse du samouraï, qui remporta un beau succès y compris en France, on attendait de renouveler le triste plaisir de lire Víctor del Árbol. Ni le titre ni l’intrigue ne trompent le lecteur : il succombera au charme lent et vénéneux de La maison des chagrins qui lentement empoisonne. Eduardo Quintana[…]

La tristesse du samouraï de Víctor del Árbol

Ainsi débute La tristesse du samouraï. 1941 : Isabel Mola s’apprête à prendre le train avec son jeune fils Andrès, direction le Portugal. Elle fuit son mari, le chef phalangiste Guillermo Mola qui vient de survivre à une tentative d’assassinat. Elle est arrêtée avant même de monter dans le train, par un homme qu’elle connait bien, un homme[…]

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : http://yspaddaden.com/2012/06/15/la-tristesse-du-samourai-victor-del-arbol/